Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 juin 2021 4 10 /06 /juin /2021 18:27

Blog n 2 mai juin 2021

 

dimanche 30 mai à quui au port de Kimi

 

Aprés une traversée tranquille de 30 miles , moitiée au moteur , moitiée avec un vent travers de 12 nœuds , nous sommes arrivés à Kimi sous un ciel gris . Le site est beau , mais avec les nuages il perd de son charme ;

Le port est très grand , avec des quais bétonnés , occupés par beaucoup de petites barques , qui ne doivent servir qu 'été pour les estivants ; nous avons trouvé une place alongside, devant un espace ou sont stockés 5 voiliers et de nombreuses barques;il y a 2 autres voiliers à quai .

Aprés une petite averse , nous avons fait un petit tour sur le front de mer , occupé par des restaurants , compte tenu de la température très fraiche nous n'avons pas eu envie d 'y diner .

En dehors de cette rangée de restaurant il n'y a rien . A noter l'absence total de chalutiers ;

 

lundi 31 mai mouillage de Port Petries

 

Le vent souffle un peu d'ouest et les nuages semblaient accrochés aux montagnes , laissant du ciel bleu à l'est . Nous sommes partis sous génois , vent ¾ arrière , force 5 .

Nous sommes arrivés vers 12 h devant Port Petries , bien abrité du vent du nord par un long promontoir

La baie est assez construite , manifestement c'est une future station balnéaire , sans grand charme vue de la mer , si ce n'est le site de collines . Le port a peu de quais abordables , et ils sont occupés par 7 chalutiers , nous nous sommes donc mouillés devant la petite plage juste à coté à l'ouest . Il y a quelques parasols sur la plage , mais le temps devenu gris n'incite pas au bronzage . Il est meme tombé quelques gouttes

 

mardi1 juin mouillage de Kastri , pointe sud est de l'Eubee

 

Il a plu une bonne partie de la nuit avec quelques fuites par les capots mal fermés ? Cela nous a occupé une petite heure vers 1 h du matin

Heureusement ce matin , à 6 h 30 , il faisait beau

Nous sommes donc partis au moteur avec un vent léger de nord ouest , hélas il y a vait une bonne houle de nord et le bateau roulait beaucoup , vers 10 h 3 le vent a forci et nous avons pu envoyer un bout de génois car le vent a vite dépassé les 20 nœuds . La houle ne s'est calmé qu'aprés le cap .

Les 10 derniers miles ont été agréables devant un paysage grandiose de hautes montagnes .

Aprés hésitations nous avons décidé de rester , par ce vent de nord ouest , coté eubée et nous avons mouillé à l'anse Kastri , Il y avait un bateau au mouillage , le vent soufflait encore très fort , mais la mer était plate .

Le vent n'est tombé que vers 18 h .

 

mercredi 2 juin mouillage de l' anse Felios nord est d'Andros, au nord de Gavrion

 

nous sommes partis par un petit vent , j'avais hésité a gréer le deuxiéme ris , mais la météo annonçait du 10 nœuds portant .

Mais dés que nous avons un peu avancé dans le détroit Doro, le vent est monté fort , puis très fort jusqu'à des pointes à 28 nœuds , le bateau marchait à 8,5 nœuds

on a affalé la gv , on allait toujours à 6 nœuds

on est donc vite arrivé à la baie au dessus de la baie Felios qui était tentante sur la carte , mais elle était occupée par une ferme marine et le vent soufflait à 25 nœuds ; alors on est reparti pour la baie Felios ; C'est une grande anse circulaire avec une entrée entre 2 pointes rocheuses d'une centaine de metres ; le vent est moins fort et la mer plate .

Il y a une grande plage de sable coté nord et sur les collines pas mal de belles villas .

Nous avons débarqué sur la plage et fait une petite marche sur une route cimentée qui monte du coté sud , le point de vue sur la baie est très beau .

Le guide ( italien ) précisait qu'il y avait du ressac quand le vent faiblissait , cela nous semblait impossible jusqu'à cette heure ( 19 h 30 ) , mais une petite houle arrive du sud et nous fait rouler ; cela reste raisonnable et on a vu pire !!

 

ps la houle s'est calmée et la nuit a été calme

 

mercredi 3 juin a quai à Batsi nord d'Andros

 

Nous sommes partis tranquilement au moteur , pour 5 miles sans vent pour aller au petit port de Batsi ; il devenait indispensable de faire des courses de frais ; d'autre part nous voulions visiter l'intérieur d'Andros

Le petit port a une douzaine de place, il y avait 5 bateaux , 3 sont partis et 3 nouveaux sont arrivéssont arrivés

il y a eau et electricite au quai ; un petit super market , aimable mais peu approvisionné , nous a dépanné ;

Le cadre de la marina est sympa , ce sont des maisons blanches baties sur un petit cirque autour du port ; il y a quelques barques de peche .

Nous avons réussi à contacter par mail un loueur de voiture , et il nous amené une voiture à 14 h

Dans l'aprés midi nous avons pris une route étroite pour aller jusqu'à la plage de Vitali sur la cote est Nous y avions mouillé une fois ; le site est très beau , mais le plus beau c'est la route qui monte dans la montagne avant de redescendre sur la cote est ; Il y a des ravins profonds, parfois culrivés , les pentes sont couverts de genets nains et piquant, en fleurs.

Au retour nous sommes passés devant un assez grand super market AB , il ne nous manque plus que de la viande .

La route passait par le port de ferries , Gavrio, ce n'est qu'un grand quai sans interet évident .Batsi est beaucoup plus joli

 

jeudi juin meme quai

 

Grande journée de promenade en voiture Batsi Khorti Hora retour

Reprenos le vent a commencé a souffler vers 6h du matin , l'eolienne commençant à grogner , car elle a le réveil difficile , si elle n'est plus bruyante a partir de 12 nœuds

A 9 h il soufflait à plus de 20 nœuds , en voiture pas de problèmes sauf pour l'ouverture des portes !

Nous avons pris la route du sud , magnifique route de corniche le long de pentes très raides .

Nous avons fait un petit détour pour aller voir l'église des taxiarches , 3 étoiles sur le guide vert pour ses fresques du XII , mais évidement elle était fermée . Nous avons repris la route de Korthi , elle longe des vallées profondes , avec beaucoup de petits hameaux , tous pourvu d'une eglise au toit rouge et au clocher bleu , Aprés un col on suit une premiere vallée vers Atia , puis nous sommes passés a mi hauteur de la vallée , hameaux de amonaloklios,moussionnas et aidonia ; ; le point de vue sur la vallée et sur le petit port de Khorti était magnifique .

Nous avons revu le petit village de Khorti : deux rues parallèles au bord de mer , dont une un peu commerçante avec un boucher ( nous avons donc réussi à nous procurer de la viande ) ; Aprés un café sur la place de l'église nous sommes repartis vers Hora ; la route monte rapidement au milieu des genets en fleurs , ; aprés le village de Kochilou on est sur un plateau , une pancarte indiquant aghia moni Pandremenou , nous l'avons suivi . La route finit par basculer au dessus de la vallée de Hora et s'arrete à un grand monastère , magnifique , en cours de rénovation. Un pope nous a accueilli , nous a ouvert l'église datant de 960 , c'est un petit bijou ! ; l'ensemble valait bien le détour . Nous avons fait demi tour repris la route qui longe la vall ée de la dipotoma, le long de laquelle nous avions marché une année prédédente . Puis nous avons atteint Hora ; il était 14 h 30, nous avons déjeuné sur la place d'un plateau de la mer (accompagné de retsina). Puis visite de la vieille ville, avec de belles maisons bourgeoises .

Nous sommes alors repartis , en essyant la route de Menetes qui aboutit a un cul de sac avec une jolie taverne au creux d'un vallon , mais le demi tour est difficile et il n'y a pas de parking .

On est alors rentré par la grande route ;

Le vent reste fort , au dela de 2 0 nœuds ! Deux voiliers sont arrivés , le premier a du s'y reprendre pour mouiller cul à quai , l'autre a renoncé et a pris une place alongside juste devant nous , les aider nous a pris presque une heure !

Alors nous nous avons fait un petit tour de la ville , les maisons sont propres et jolies ; il y a une ruelle à restaurants qui ont l'air sympa , mais aprés celui du midi , nous n'avions plus faim , alors petit repas au bateau , bien remué par le ressacc du port .

 

Samedi 5 juin meme quai

 

Départ tôt le matin pour aller voir le monastère d'Aghios Nicolaos , en prenant la route traversant l'île par le milieu et la montagne ; l'axe montagneux d'Andros est est ouest et les vallées sont nord sud ( vers le nord ) , la route escalade donc chaque crête , puis redescend en fond de vallée pour passer le ruisseau ,etc ... Les vallées ont encore beaucoup de traces de terrasses , mais peu sont encore cultivées ; il y a cependant de nombreux petits hameaux avec quelques maisons blanches et à chaque fois,une église à la coupole de clocher bleue ; pas mal d'arbres ( principalement des érables de crête mais aussi des chênes ) et des genets en fleurs . Des lauriers roses occupent tous les fonds de ravin.

Aprés un grand nombre de lacets , nous sommes arrivés jusqu'au monastère , avec quelques visiteurs grecs : on est samedi . Le plan du monastère est classique : un grand quadrilatère avec de hauts murs qui abritent les cellules des moines , au centre dans la cour avec peu d'espace entre , une église avec un toit en lauzes et une coupole . Evidement AM a mis un cierge pour Elora . Ensuite par un petit sentier nous avons été jusqu'à une chapelle qui domine la plage d'Achla , réputée la plus belle de l'île .

Nous avons repris la route vers Hora et en passant devant le monastère Agha Irini , nous l'avons visité sous la conduite d'une charmante jeune femme ; c'est en fait un ancien monastère tombé en ruines qui a été restauré et sert de musée pour les enfants , c'est gentiment bien fait ; Il était l'heure grecque pour le restaurant , nous avons été sur le quai en bas de la ville , au troisiéme a partir du parking : une très bonne fava ( purée de fèves ) en entrée , puis une dorade parfaitement cuite et servie découpée . Nous sommes rentrés en passant par Korthi , la route étant plus jolie que la route directe .

Le soir le vent soufflait toujours très fort et nous poussait vers le quai , pourvu qu'il baisse demain , car dans ces conditions nous ne pourrons pas partir , les 3 autres voiliers sont également restés . Le soir , nous avons mangé au restaurant Stamitis , à une table abritée du vent ( veau au citron pour AM , chèvre pour moi ) .C'était bon !

 

dimanche 6 juin mouillage de Kardiani Tinos ( au milieu de la cote sud ouest )

 

Fort heureusement le vent est tombé dans la nuit ( c'était prévu , mais la météo se trompe parfois )

Donc pas de problémes pour le départ , au moteur . Nous avons longé la belle cote d'Andros jusqu'u mouillage de Plaka , grande anse , avec des fonds corrects au pied d'une vallée boisée . Il n'y a plus beaucoup de maisons . Le vent s'est doucement levé jusqu'à 12 nœuds , de nord ouest donc vent arrière et le génois nous a tiré le long de la côte de Tinos , très abrupt et rocheuse , et sans beaucoup d'arbres

, nous sommes passés devant de le mouillage d'Isternia , puis le vent baissant , nous nous sommes mouillés devant la petite plage de Kardiani ; quelques maisons autour de la plage , un peu de parasols et une dizaine de baigneurs ; 200 m au dessus entouré d'arbres , le village de Kardiani et une église ;

Le vent est nul et nous nous balançons doucement (courageusement ,j'ai pris mon1°bain et ce n'est pas trop froid!!!)

 

lundi 7 juin à quai à Tinos

 

Après une nuit tranquillle , nous sommes partis sut une mer d'huile .

Nous sommes arrivés paisiblement jusqu'au port ou nous avons mouillés cul à quai , aidés par 2 préposés ; il y avait 4 autres voiliers .

Nous avons été fait ensuite un petit tour au marché : 4 petits stands vendant des tomates et des bocaux de capres ;

Puis un petit tour dans la ville , il y a peu de monde , Apres un bref déjeuner au bateau , nous avons fait une petite sieste car le soleil commence à etre chaud ; A 4 h , nous avons fait un petit tour , mais comme il n'y avait personne dans la rue , nous sommes rentrés au bateau , c'est un peu triste une ville vide. Nous sommes repartis à 18 h pour aller jusqi'à la cathédrale ; pas beaucoup de monde non plus a cette heure .. La cathédrale est très , mais pas très belle, quand nous sommes arrivés il y avait un office , avec une vingtaine de personnes qui participaient : pour nous ce n'est pas très spectucalaire , un officiant lit d'une voix monocorde ( problement la bible ).

Nous sommes rentrés au bateau et loué une voiture pour demin .

 

Mardi 8 juin meme quai

 

A 8 h 30, nous sommes partis direction Dio Hora , dans les hauteurs dominant Tinos ville. C'est un petit village avec des ruelles , des escaliers et des passages sous des reunions de maison , avec au moins 2 églises , le marbre est omni présent .Le paysage autour est beau avec des vallées profondes , présentant des restes de terrases et de nombreux hameaux blancs dominés par une eglise avec un clocher ajouré et élancé .

Puis nous avons suivi la route vers Falatados , au centre de hauts plateaux , selon la dénomintion officielle ,( 5 km 2 plat); c'est une bourgade avec une belle et grande église , ouverte pour une fois car une équipe de balayage s'en occupait . Toute la bourgade se faisait belle pour les touristes encore absents . Il y a des ruelles et des des escaliers ; la particularite , c'est que beaucoup de maisons ont une entrée pour 2 maisons desservant ensuite 2 escaliers , les entrées sont souvent surmontées d'un portique en triangle ; les hauts des fenêres de façade ont des décorations sculptées ; tout le plateau alentour est parsemé de grosses eglises isolées ;

Nous avons vu ensuite Volax , petit hameau pimpant ; qui soigne sa présentation ;Pas de problème pour la visite car il est à plat sur une crête ; nous y avons bien mangé au restaurant de l'entrée du village, 3 tables seulement étaient occupées . Ensuite,le paysage devient plus sévere avec peu de villages et des pentes caillouteuses

Nous avons pris la direction de la pointe ouest de l'île en faisant un détour par Agapi , qui domine une gorge verdoyante avec de nombreux pigeonniers , tous bien remis en état . ( il y a 4 ans les pigeonniers étaient souvent un peu délabrés )

Nous sommes arrivés à Kardiani , le village dominant notre mouillage précédent . Le village s'allonge plus ou moins sur une courbe de niveau , avec des pentes impressionantes . C'est beau mais très fatigant à visiter , car les ruelles ne cessent de monter et de descendre , et on se heurte à beaucoup de voies sans issue , autre que des maisons..

Nous avons suivi la route de corniche à Isternia , gros bourg avec une grande église dont la façade est en marbre et a un dome rouge ( évidement elle était fermée )

Nous avons pris la route de montagne qui s'élève dans un décor de roches sombres entourées de ravins extrement pentus ;c'est un désert avec des restes encore bien conservées de terrasses.

Enfin nous sommes passés parun petit village :Tanbarados , célebre pour son ravin verdoyant parsemé de nombreux pigeonniers .

Retour a bateau à 18H  heureux et épuisés : nous avons monté ( et descendu ,bien sûr)des centaines de marches !!

 

mercredi 9 juin meme quai

 

Le vent s 'est levé à la tombé du jour et a souflé toute la nuit avec des rafales à plus de 30 nœuds ; La météo prévoit maintenant 2 jours de vent fort , alors que le flux de nord devait etre moins fort et passer plus à l'est .Donc nous allons rester à Tinos 2 jours  de plus;

La voiture est relouée et nous allons essayer d'aller marcher sur des sentiers qui semblent bien balisés . Aprés étude de la carte , nous décidons d'aller faire un aller et retour sur le sentier qui part d'Agapi vers Volax . Il démarre au cimetière , avec une belle vue sur les pigeonniers ; puis c'est un sentier normal , balisé , il descend doucement jusqu'à la rivière , passe un pont et 2 pigeonniers , puis aprés une courte montée raide devant une petite chapelle . La il devient très difficile pour nous ; il y a partout des buissons très piquants et surtout il faut escalader de gros blocs de granit ; au bout de 40 minutes nous n'avons pas avancé beaucoup et il resta encore du chemin avant d'atteindre la crête ; nous décidons d'arrêter , la descente etant toujours aussi aussi difficile que la montée . Avant de reprendre la voiture , nous allons allumer un cierge pour Elora à la petite eglise du cimetière . Puis nous partons déjeuner à Panormos , route au nord est de l'île , ou nous avions été mouiller il y a quelques années. Curieusement , bien que nous soyions sur la côté est , il y a peu de vent dans la rade et le mouillage serait parfait . Le petit village est calme , mais nous trouvons un restaurant ou des grecs mangent , «  le limenaki : nous y allons , les autres restaurants paraissant fermés .Nous déjeunons très bien ( friture et moussaka ) ; le restaurant se remplit de grecs qui arrivent jusqu'à 15 h !

Nous rentrons alors en passant par Falatados pour repérer les sentiers à suivre demain, Nous allons à Myrsini , petite bouragade proche pour trouver le départ du sentier Mysini , Falatados (nous ne l'avions pas trouvé lorsque nous avions fait le sentier jusqu'à la plage) .Nous trouvons le départ , pas très bien indiqué ( au dessus de l'église ) , nous verrons demain quel sentier nous choisirons ,

De retour au bateau , le vent n'a pas baissé ; les 2 grands voiliers de location ont été remplacés , mais les bateaux français ,nos voisins)sont restés sagement à quai .

Courses au super marché du quai et diner au bateau . Tous les équipages sont à l'intérieur de leur bateaux , il fait frais avec le vent

 

jeudi 10 toujours le même quai

 

Ce matin le vent soufflait toujours autant, les nuages de vent étaient si importants que le ciel était parfois noir .

Nous sommes donc partis faire une marche , en suivant le sentier M2 qui part de Falatados et rejoint Volax par un sentier descendant en en pente douce, au milieu de buissons de genet bas . Sur le bas apparaissent des chênes ( tauzin ou faux liege ) et de gros blocs de granit . Aprés Volax le sentier remonte sur une crête avec un bel escalier de granit , jusqu'à une route de terre . Celle ci sert à une ferme qui cultive un fond de vallon ; nous sommes montés sur le bord de route à une petite chapelle au milieu de blocs rocheux . La route arrive jusqu'à une route goudronnée . Le sentier descent ensuite vers Myrsini , mais après plus de 2 h de marche , nous avons raccourci en prenant la route qui en 500 m nous a améné au dessus de Falatados , au passage nous avons été voir une petite chapelle qui domine la vallée, très beau patsage .

Nous avons été déjeuner au restaurant Lefkes , bon .

Puis nous sommes rentrés en passant par Arnalados , bourgade construite sur une pente si raide que les maisons se touchent dans le sens de la pente , laissant les ruelles cheminant sous les maisons;presque toutes les maisons sont bien retapées . L'ensemble a du charme .

Pour terminer la visite de Tinos , descente jusqu'aux plages : le bord de mer est à peu près plat et et est densément construit de villas , pas laides , mais sans interet .

La météo prévoit une baisse du vent demain , nous devrions partir .

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires