Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 août 2022 4 04 /08 /août /2022 10:51

Dimanche 17 juillet mouillage d'Istrios

 

La météo laissse entrevoir une fenêtre pour aller à Karpathos . Alors nous sommes descendus plein sud pour le dernier mouillage au sud de Rhodes ; le mouillage du cap Istrios

Jusquà la baie de Lardos , ou nous sommes arrètés pour dejeuner et se baigner , le temps a été variable ; petit vent de sud , puis force 3 d(ouest ( nous avons mis les voiles ) puis pétole

Nous sommes repartis sans vent , qui s 'est orienté sud 9 nœuds , puis en arrivant pas loin des caps qui ferment la baie de Lardos , le vent est passé ouest 20 nœuds

On a eu la flemme de mettre les voiles et on a terminè au moteur pour aller mouiller dans la la baie du cap Istrios ; les cartes du guide italien nous ont paru un, peu incohérentes mais le schema de la baie est correcte. Nous sommes mouillés devant une grande plage de sable avec des fonds peu profonds . Nous avons un voisin anglais .

Nous sommes arrivés vers 18 h avec le soleil dans les yeux , donc il est difficile d'apprécier le paysage ; il y a trop de vent pour se baigner .

 

Nb la canicule commence aussi à toucher la grèce et il fait très chaud

 

lundi 18 juillet mouillage de Pouliou Karpathos ,ou ammopi sur les cartes routieres

 

Depart ce matin au lever du solieil : 6 h ; en effet ma météo prévoit un temps maniable jusqu'au début de l'après midi pour monter à force 6

La nuit n a pas été agréable du tout :une petite houle du sud nous a fait rouler toute la nuit, et ce matin le vent était faible ,plutot ouest

Nous avons suivi la côte jusqu'au cap Prasson qui termine l'ile de Rhodes , il y avait 3 voiliers au mouillage , loin du rivage qui semblaient aussi rouler pas mal , ce mouillage n'a rien d'attrayant ; Nous avons mis le cap sur Karpathos , ou plutot un cap vers le milieu de l'île , compatible avec un cap bon plein et de grosses vagues. Nous avons hissé les voiles : 2 ris et génois et gardé le moteur car nous voulions aller vite ,avant le vent fort prévu l'aprés midi ; Puis le vent s'est levé : 20 nœuds , moteur arreté nous avancions à 6 nœuds ; nous sommes arrivés un peu au sud de Diafini

et avons abattu vers la baie de Pigadia, en longeant la très belle côte de Karpathos, ce sont des hautes montagnes qui tombent en abrupt dans la mer , avec quelques bois de pins accrochés aux parois. Les criques sont rares et peu propices au mouillage avec un vent de secteur nord et des fonds peu propices au mouillage mais on y voit des baigneurs et des parasols .

Arrivés dans la baie de Pigadia , nous venions de décider de continuer jusqu'à une des baies de la coté sud ouest , car le vent soufflait très fort ; quand brusquement la barre s'est coincée et nous avons commencé à faire des tours  sur nous même; il a fallu abattre les voiles , puis aller voir dans les trappes arrières ce qui pouvait expliquer ce blocage ; réponse : rien ; mais la barre s'est débloquée ,on ne sait comment !

Alors nous avons poursuivi , dépasser la baie Pouliou , pour aller dans la baie Mortia , plus déserte . Mais passé le cap le vent est devenu furieux ; plus de 30 nœuds jusqu'au pied des montagnes ; nous avons fait un aller et retour pour trouver une zone plus calme alors nous sommes repartis dans la baie Pouliou et là le vent a baissé à 15 nœuds .

Nous avons mouillé devant la plage de droite , pas trop fréquentée , sur fonds de sable de 5 m ,au pied d'une jolie petite église à toit bleu

Le site est joli avec de nombreuses roches déchiquettées émergeant de la mer et le plan d'eau est calme

Enfin du repos aprés 10 h de mer et 47 miles dont la moitié à la voile

 

mardi 19 juillet meme mouillage

Ce matin le vent dans la crique était raisonnable , meme si au large la mer était blanche ; alors nous sommes descendus à terre , à la rame , pour marcher un peu et aller au restaurant ; le village est en train de devenir une station balneaire avec de petits immeubles assez jolis , des promenades pietons , Nous avons déjeuné chez Dimitrios , correct et un peu cher , mais dans un cadre agréable ; on pouvait regarder le bateau qui oscillait avec le vent et au large la mer de plus en plus blanche ; Avec le vent qui forcait , nous ne nous sommes pas attardés et nous avons réussi à revenir au bateau , heureusement sous le vent mais il a fallu viser et ne pas le rater .

Une fois à bord l'anemometre indiquait des rafales à plus de 30 noeuds ; mais depuis il a fait mieux , les 30 nœuds sont le mini et les pointes dépassent les 40 nœuds ; le bateau vibre et penche de gauche et droite selon l'évitage .

La météo ( qui ne l'avait pas annoncé ) prévoit un maintien du vent fort jusqu'à vendredi ; nous appretons à passer 2 jours bien secoués

Nous avons heureusement 30 m de chaines avec 4 m de fonds de sable de bonne tenue .

 

Ps la phrase précedente était optimiste : nous avons dérape ; nous avons remouillé encore plus prés de la plage ( moins de 2 m d'eau ) et 40 m de chaine

 

mercredi 20 juillet

le vent est toujours aussi fort , nous attendons qu'il baisse pour bouger; on regarde les jeunes hésiter à sauter ( ou plonger ) des rochers de la pointe ; le décor est joli , on est pas mal , juste un peu soulé par le vent et le bruit .

 

jeudi 21 juillet

idem avec le tuba et un masque on a un peu nagé , le long des rochers il y a quelques poissons

 

vendredi 22 juillet

Enfin le vent est plus calme et nous avons pu repartir ; Nous avons été jusqu'à Pigadia , le port et la grande ville de l(île . Les quais du port sont exposés au nord ouest et nous avons craint que notre xpéraience de 2018 se renouvelle ;

Comme le vent était faible , nous avons décidé d'aller à Diafani , mais passé le cap le vent est monté à plusde 20 nœuds , pile dans le cap , alors nous sommes mouillés dans le coin nord est de la baie , Le vent souffle avaec de petites rafales , et il y a une légère houle d'est qui nous fait rouler doucement .

Demain on partira de bonne heure , en espérant avoir un abri à Diafani , ou sinon aller jusqu'à Halki , la méteo prévoit du nord ouest , mais avec les montagnes cela peut etre différent le long de la côte !

 

Samedi 23 juillet mouillé à Diafani

 

Après une nuit peu ventée , mais rouleuse à cause d'une petite ondulation d'est , nous sommes partis à 6 H 30 au moteur , sans vent

Très vite , passé le cap, le vent est monté avec des alternaces de calme et de zones rafaleuses, Sous Spoa , qui pourait etre un mouillage, le vent est passé à 30 nœuds , pour redescendre à 20 nœuds peu aprés ; la côte change d'aspect , ce sont de hautes collines grises avec de nombreux ravins terminés par de petites plages , Ces petites plages pourraient etre des mouillages sympas , si ce n'est le vent .

Nous avons continué jusqu'à Diafani ( 15 miles ) et là bonne surprise , la baie est bien protégée des vagues , si ce n'est du vent . Comme le petit quai est occupé et est exposé au vent , nous avons mouillé devant la plage par 4 m de fonds .

A partir de 11 h , le vent est monté avec des rafales à plus de 25 nœuds . Nous sommes partis en annexe avec le moteur , pour aller marcher un peu , faire des courses et déjeuner au restaurant ; cela faisait 5 jours sans mettre le pied à terre

Le petit village est coquet , avec des maisons neuves , mais respectant le style d ' Olymbo avec des couleurs et des décorations , Sur le front de mer il y a un petit market , qui nous a permis de nous réapprovisionner en frais , puis nous avons déjeuner au restaurant,( chrissi akti )accueilis par une dame qui avait remarquée que nous étions en bateau ( nous sommes évidement le seul voilier du port

Nous avons bien mangé ( calamar farci et gavros ( friture ))

Dans l'aprés midi le vent a encore augmenté et maintenant ( 19 h ) il souffle souvent à plus de 20 nœuds , au large la mer est très moutonneuse . La météo prevoyait 15 nœuds !!

 

dimanche 24 juillet mouillé à Potamos Halki

 

Normalement nous aurions du avoir un vent mollisant l'aprés midi pour aller à Halki , évidement cela n' a pas été le cas .

Après une nuit pas agréable à cause d'une petite houle de nord , qui nous a secoué , nous sommes partis pour le mouillge de Palatia , au nord de l'île de Saria , mouillage repéré sur un prospectus de caique .

Nous avons donc longé la cote , très belle , avec des falaises de calcaire, très hautes et totalement dénudées .

L'ile de Saria , séparé de Karpathos par un étroit chenal, ressemble bien sûr àKarpathos .

Tout au nord il y a une grande crique avec une plage de sable , mais elle est défendue par des hauts fonds ; nous avons trouvé une petite zone sableuse pour y laisser tomber l'ancre et faire une pause baignade.

Pour repartir , une fausse manœuvre a fait que l'ancre s'est coincée sous un rocher à 8 m de fonds ; j'ai du plonger pour passer un orin et aprés de nombreuses maneuvres nous avons réussi a lever l 'ancre .

 

Aprés 30 minutes de vent à 12 nœuds et de grosses vagues , le vent a fraichi de nord ouest et nous avons pu faire la traversée sur Halki au bon plein , les vagues devenant plus douces .

Nous sommes arrivés à Potamos avec un vent rafaleux jusqu'à 25 nœuds . La baie de Potamos a une belle plage , avec des parasols et des restaurants mais elle est calme . Nous avons mouillé par 3 m de fond , heureusement car les rafales deviennent de plus en plus fortes . Mais la mer est plate

Vu de la mer , le sud de Halki est très montagneux et sans aucune végétation ; c'est beau et rude .

 

Potamos est une belle crique avec des fonds agréables , pas de vagues , et une plage calme malgré un bar et un restaurant qui ferment le soir

 

lundi 25 juillet au port de Halki

 

Nous sommes repartis de Potamos pour arriver à la ville vers 11 h , heure à laquelle nous supposions que les départs avaient eu lieu et les arrivées pas encore

Et ça a marché nous avons une place au ponton , il y a de l'eau mais pas d'électricité .

La plupart de nos voisins sont turcs avec des bateaux d'au moins 50 pieds ( meme les catas!)

 

Nous avons visité la ville qui est très coquette , et même belle . Les maisons sont bien arrangées , les rues sont bien pavées , il n'y a plus de fils électriques , A notre goût c'est aussi joli que Symi et moins bobo , les maisons sont habitées par des locaux ;

Dans l'aprés midi le vent s'est levé , avec de fortes rafales , de travers , notre avant a commencé à dérapé, car nous sommes mouillés par 9 m . Heureusement nos voisins turcs ont persuadés le voisin ( un énorme cata ) de nous passer un bout pour maintenir le nezde notre bateau ;tout allait donc bien sauf que tous les bateaus roulaient beaucoup .

Du coup ,nous avons diné au restaurant , meilleure note de trip advisor . Service très long ( plus d'une heure entre la commande et le service ) pour une nourriture pas bonne

 

mardi 26 juillet meme port mais pas meme place

 

Le matin le ponton s'est vidé et nous sommes allés nous mettre alongside au bout du ponton ; dans la nuit nos amarres avaient été cisaillés, par les moyens de les accrocher ; maintenant nous sommes bien

Nous avons fait des courses , le plein d'eau et revisité la ville, vraiment très sympa

 

Mercredi 26 juillet meme port

nous avons pu faire la promenade du kastro Le kastro est sur une colline qui domine la cote sud et evidement j'avais très envie d'y monter . Nous avons retenu un taxi ( nb le responsable des renseignements touristiques ne parle pas anglais ) qui nous a monté au pied du kastro , au vieux village abandonné Horio .

Et nous sommes montés par un bon sentier très raide jusqu'au château , 100 m plus haut . Les murs ont été bien restaurés et la vue est superbe , seul regret toutes les chapelles à fresques de la montée sont fermées ,

Et nous sommes redescendus à pied , c'était un peu long sous le soleil .

Nous avons été au premier restaurant sur le port , Valentis , correct

 

jeudi mouillage d'Eristou Tilos

 

Le vent est d'ouest , parfait pour un aller au prés à Tilos ; avant nous avons longé un peu la côte nord d'Halki , magnifique , rocailleuse et malgré la pente , il y a quelques restes de terrasses.

Nous avons fait un long bord jusqu'à la ponte sud de Tilos , puis le moteur nous a mené à la grande baie d'Eristou , qui est sur le plan un abri parfait de l'ouest .A l'entrée de la baie le

vent est totalement tombé et nous nous sommes mouillés devant une grande plage de sable peu fréquentée . Dans l'aprés midi une houle de sud s'est installée , rendant le mouillage inconfortable , nous avons fait le tour de la baie mais partout la houle du sud sévissait

Nous nous sommes résignés et avons passés une nuit inconfortable

 

Vendredi 28 juillet mouillage devant Livadi Tilos

 

Dans la baie le vent est toujours faible mais la houle de sud présente ; dans un premier temps nous décidons d'aller au nord , mais à la sortie de la baie, le vent de nord ouest est fort avec de grosses vagues qui rendent la prograssion difficile ; demi tour nous irons à Livadi en passant par le sud .

Les beaux mouillages des criques du sud , sont eux aussi soumis à la houle et nous passons devant

Arrivés devant la baie Zacharia le vent est faible d'est et la houle a disparue ; nous avons donc été mouillé au fond de la baie ,

Baignade dans une eau tiède .

Puis nous sommes repartis pour la ville et le port de Livadi , car nous avons à résoudre des pbs d'internet avec la puce Cosmote du smarphone

Le vent dans la baie est passé sud ouest 15 nœuds , le port était plein , il est petit et 5 catas le remplissent Nous sommes donc au mouillage sur une mer plate .

 

Samedi 29 juillet meme mouillage

 

Ce matin nous sommes partis pour faire le sentier de Lherma , qui longe le coté nord de la baie Livadi

Evidemment nous avons eu des difficultés à trouver le départ , suite à la constructuin du bel hote idlle rok le départ du sentier fait traverser tout l'hotel jusqu' à son sommet .L'hotel est un ensemble de chambres baties sur une pente très raide , et desservies par des escaliers ; c'est beau mail il faut etre motives pour remonter de la plage . Le sentier commense vraiment par un panneau qui dit passage dangereux sur 200 m !! La première difficulté est de passer sur une passerelle certes large , mais qui domine le vide ; à la sortie mes jambes flageollaient . Ensuite il faut esclader des rochers et aussi les descendre , vaec toujours la pente raide sur le coté ; tout cela nous a nerveusement épuisés , heureusement le sentier qui continue ensuite est large ; mais il il n ' y a pas un seul passge à l'ombre aussi quan nous avons vu la plage de Lherma et la petite ile nous nous sommes arrtés terrassés par la chaleur et le soleil ,

le retour s'est bien passé , en descente c'est plus facile .

L'aprés midi nous avons récupéré avant d'aller de faire des courses de fruits et d'aller diner au restaurant Terra mare qui domine le port ; pas mal .

 

Samedi 29 juillet mouillage de Yali en face de Nissiros

 

Apres une nuit paisible nous sommes partis au moteur avec unléger vent de nord est , mais très vite le vent est passé nord ouest , donc de face ,et les vagues sont devenues très ccouretes et très haute. Nous avons donc choisi de continuer au moteur , aprés un court passage sans vent , il s'est relevé très fort jusqu'à 30 nœuds , toujours de face , de plus le moteur a eu des rates , il s'est arreté , et heureusement reparti à chaque fois ; Dans ces conditions nous avons continué bout au vent jusqu'à l'ile Ghiali , afis de garder eventuellement de l'eau à courir . Nous sommes arrivé jusqu'à la plage de Ghiali et y avaons mouillé par 3 m , sur fonds de sable et mer plate .

L'endroit serait joli si tout le coté ouest de la baie n'était pas une carrière , probablement de pozzolane .

Nissiros est un volcan , encore un peu actif .

 

Dimanche 31 juillet port de Palou

 

Dans la nuit le vent est tombé et nous sommes allé au port de Palou , pour pouoir revisiter Nissiros et auusi arriver à avoir internet sur le smartphone grec. Le moteur a fonctonner normalement .

Ce matin il y avait pas mal de places vides , mais ce soir le port est plein , et nous avons des craintes sur le croisement des chaines , l'aprés midi s'est en partie passée a aider des voisins a s'amarer. Le vent n'est pas très fort dans le port , mais dehors il souffle avec vigueur avec de grosses vagues .

Nous avons aussi donner le linge à laver , et retenu une voiture pour 2 jours ;

 

lundi 1 aout meme port

 

De bonne heure pour eviter les groupes arrivant de Kos par caique , nous avons été revoir le volcan ; c'est toujours le meme plaisir d 'autant que nous étions seuls Dans le grand cratère il y avait assez peu de fumerolles ; mais il y en avait dans les petits pitons de l'ouest , qui sont magnifiques , de par les nombreuses couleurs . Ensuite nous avons été revoir le petit village de Nikaia qui domine le cratère perché sur la crete sud . Il a été bien rénové et les maisons délabrées sont rares , il a l'air habité par de nombreuses personnes , ce qui lui donne du charme ; Nous sommes repartis quand les groupes des caiques sont arrivés : 200 personnes dans 200 m de , ruelles , c'est trop .puis nous sommes redescendus au bateau pour déjeuner et se reposer .

Le soir apéro chez nos voisins que nous avions aidés à s'amarrer, car ils avaient eu des difficultés avec le tenue de l'ancre , 2 autres voisins les avaient aidés

 

Mardi 2 aout meme port

 

Ce matin visite de Mandraki , le port et ville principale de l'ile : 800 habitants Là aussi, la ville est bien rénovée et les maisons sont pinpantes , les petites ruelles sont propres et les maisons joliment décorées .Nous sommes montés au monastère Spiliani qui était evidement fermé . Nous avons trouvé quelqu'un qui a pu nous renseigner sur notre situation cosmote ; tout va bien notre contrat a été prorogé jusqu'au 25 aout , seul problème la mise à jour du blog n'est pas possible .

Nous avons aussi fait des courses alimentaires , en particulier nous avons failli manquer de Tsipili ( l'alcool de vin qui remplace le rhum pour les coquetèles ) et coup de chance nous avons rencontré un camion de paysan ou nous avons pu acheter du raisin , des tomates , des oignons et un melon d'eau : au total environ 5 kg pour 10 euros !

Puis nous sommes montés au kastro , édifice antique dont il reste des murs énormes en gros blocs noirs , la vue est belle .

Nous sommes repassés en ville pour déjeuner , curieusement si beaucoup de bars étaient ouverts , de nombreux restaurants étaient fermés , nous avons abouti au restaurant du captain , petite terrase au bord de l'eau , nourriture simple et correcte ( stifado ).

Ensuite nous sommes au monastère Evangelistria , petit batiment simple et élégant au milieu de la foret . De là, partent des sentiers qui vont l'un au volcan , l'autre à Emborio . Nous avons un peu marché sur le premier : c'est magnifique .Les pentes ont été travaillés avec des terrasses et sont maintenant couvertes de pistachiers ( qui ne donnent pas de pistaches ) et de différent types de chênes .

Et pour finir la journée nous sommes allés nous baigner sur la cote est , à la plage de petits galets noir de Lyes

Ce soir le port est archi plein car il accueille un rallye turc, les petits bateaus sont des 60 pieds !!

Le vent a l'air de se calmer et la mer aussi mais la direction est toujours nord ouest , donc limite pour aller à Astipalea ,

Nous verrons demain ce qu'il est possible de faire .

 

PS UN PB MOTEUR NOUS A DEROUTE SUR KOS  EN COURS DE RESOLUTION

 

 

 

 

;

 

Partager cet article
Repost0