Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 octobre 2013 7 27 /10 /octobre /2013 08:24

 

De Corfou à Preveza : nord de la mer ionienne

 

Résumé de l'épisode précédent

 

Aprés avoir pass' 3 semaines en Croatie , nous avons fait un dernier mouillage dans l'île de Lopud , un peu au nord de Dubrovnik

 

Vendredi 4 octobre 2013 mouillage de la baie Ammou, ile d'Othoni 20 M à l'ouest de Corfou

 

Finalement la nuit dans la crique de Lopud a été houleuse ; le vent a arrêté de souffler nord ouest dans l'axe de la baie et une houle d'est est rentrée .

Nous sommes donc partis de bonne heure : 7 H ; direction le plus loin possible vers le sud , car à partir de samedi une dépression arrive avec du vent du sud ( et de la pluie ) pour au moins 4 jours .

Le départ se fait sur des chapeaux de vagues ; à peine sorti de la crique, le vent monte jusqu'à force 6 , avec 3 ris, nous filons à plus de 7 noeuds avec des pointes à 8 noeuds , la mer est blanche très courte , nous sommes grand largue . Puis brusquement vers 10 H , le vent tombe et nous devons mettre le moteur , mais la mer reste houleuse , ce qui me permet de renouer avec mon traditionnel riz au gras , la nourriture du mauvais temps , d'autant qu'il fait froid , dehors nous sommes en ciré; A 21 H 30 le vent revient ; nous reprenons 2 ris et décidons de mettre le cap sur Corfou, avec une chance raisonnable d'y arriver avant la nuit .Nous marchons à environ 7 noeuds grand largue avec un vent force 5 .

Nous passons le cap Golecevit à 9 h quittant l'Adriatique pour entrer dans la mer ionienne .

Et à 15 h nous sommes devant le mouillage de l'île Othoni . 220 miles en 33H , jamais nous n'avons été aussi vite .

La baie est sympathique , fermée par des brises lames . Il y a quelques villas sur le bord de mer . Nous causons un peu avec l'équipage d'un voilier français ,le premier rencontré cette saison depuis Missalonghi .Un petit tour à terre pour se dégourdir les jambes et nous trouvons un super market qui nous permet d'acheter de l'ouzo , cela va nous changer de notre cocktail slivovice jus d'orange , tres bon mais il faut bien changer un peu .

 

Samedi 5 octobre mouillage de la baie Iemerola , à coté de Kassiopi pointe nord est de Corfou

 

Le vent SE force 5 , n'est pas au rendez vous ; nous avons un petit vent d'est et un gros clapot . Mais la météo grecque annonce un force 7 pour bientôt . Alors nous allons au moteur jusqu'à la baie Iemerola , à l'est de Kassiopi , petite station balnéaire de la cote nord de Corfou .

La baie n'est pas spectaculaire , mais la ville de Kassiopi est toute proche . Cela nous permet d'aller faire un petit tour du village : hôtels , appartements à louer et restaurants . Il y a une rue commerçante avec des cafés qui diffusent des matchs de foot du championnat anglais . Ici les touristes ne parlent plus allemand mais anglais . Il y a un port avec des caïques d'excursion , quelques barques de pécheurs , et un quai ou sont amarrés 5 voiliers et yachts , qui remplissent le quai .

Le soir pour fêter notre retour en Grèce nous allons diner au restaurant Janis juste en face de notre mouillage ; c'est très bon avec en particulier une petite friture de petits poissons , vidés et sans tête , et aussi une très bon agneau cuit à l'étouffé avec une sauce au citron . Le restaurant était presque plein; il a l'air réputé .2 kassiopi (1024x758)

 

Dimanche 6 octobre même mouillage

 

Ce matin nous avons loué une voiture au loueur juste à coté du restaurant Janis : 30 euros pour une Panda en très bon état. Nous avons fait le tour du nord de Corfou en commençant par la montagne surplombant la cote nord ; Nous avons pris des petites routes dans des collines couvertes d'oliviers , quelque soit la pente et souvent elle était raide . Nous avons eu la chance dans le petit village de Anliotes de voir l'église , juste après l'office; un pope y discutait encore et l'église était ouverte . Probablement récente ,l'intérieur est très décoré avec des fresques sur les murs ,au plafond et une magnifique iconostase , même les chaises étaient sculptées !

Nous avons ainsi parcouru la montagne jusqu'à la baie Agios Georgos , station balnéaire quasi fermée dans un beau site . Puis la route escalade la montagne , très haute jusqu'au village de Krini avec un château byzantin , que nous n'avons pas visité , le panorama étant superbe de la route ; puis la route surplombe la baie de Paleokastri , un endroit très touristique ou nous avons croisé avec difficulté 5 cars de tourisme ; le site est magnifique . Mais l'été ce doit être l'enfer routier , car la route est très étroite .

Nous sommes ensuite repartis sur la côte et nous avons mangé dans un restaurant de bord de route un vrai repas grec :tarama et moussaka ; puis nous sommes monté au point culminant de l'ile ou est bati un vieux monastère .

Beau panorama malgré un temps couvert et le monastère est superbe ,décoré comme l'église d'Anliotes avec de très belles icônes anciennes .

Nous sommes revenus par la route côtière , un peu décevante , car on ne voit pas les criques et la route traverse une vaste zone pavillonnaire et balnéaire .

Nous avons vu de beaux paysages , une mer d'oliviers recouvrant collines et vallées profondes avec des cyprès pour ponctuer le paysage , mais les villages corfiotes ne sont pas beaux , il n' y a pas de vieux villages, seulement des villas construites avec plus ou moins de goût .

Au retour le vent a un peu forci ,notre mouillage est calme mais la météo annonce prochainement du force 8 , à notre latitude . Nous n'allons pas bouger en attendant un jour meilleur .3 paysage de corfou (1024x768)

 

 

LUNDI 7 même mouillage

 

Il a plu presque toute la journée et il ne fait pas chaud : 18 degrés dans le cockpit en fin d'après midi. Profitant d'un répit nous avons été en ville pour se dégourdir les jambes , faire quelques emplettes et aller au cybercafé car le 3G ne passe pas dans la baie . Si les météos du navtex continuent à donner des prévisions de force 7 à 8 Ugrib est plus optimiste pour nous ; Vers Corfou le vent ne serait que de 10 noeuds , d'ailleurs dans notre mouillage il y a très peu de vent et dehors la mer paraît calme . Par contre le mauvais temps va persister avec un flux de sud pendant au moins une semaine . Donc demain nous allons essayé d'aller trouver des abris sur la cote du continent .

 

 

 

Mardi mouillage de Pagania , prés de la frontière albanaise , en face de Corfou

 

Les prévisions météo se suivent et se ressemblent : force 8 selon Rome Corfou et Split. Le temps reste lui aussi stable : vent très faible et beaucoup de pluie .

Ce matin nous avons cru à une éclaircie et nous sommes partis vers Pagania , un trou à cyclone au cas ou la météo serait juste . Après un début au moteur , nous avons louvoyé dans un vent de 7 noeuds jusqu'à cette anse presque totalement fermée ; il y a beaucoup de fermes marines sur la cote et dans l'entrée de la baie . Mais une fois à l 'intérieur on ne les voit plus et le paysage est beau et serait surement très beau avec du soleil : il y a de hautes collines dénudées avec quelques rares arbres . Nous sommes mouillés à proximité d'une héronnière de hérons cendrés , il y en a plus d'une vingtaine . J'ai eu le temps de monter sur la colline pour prendre des photos et reconnaître les arbustes et la pluie est arrivée . La flore de la colline est composée de buissons d'épines du christ , avec des genets et quelques chênes chevelus .8 arrivée à PaganiaI (1024x685)

 

Mercredi mouillage de Mourtos , sur le continent, deuxième baie au sud de Igomenitsa

 

Il a plu une bonne partie de la nuit . Nous sommes donc partis sous un ciel couvert avec un vent variable en force et même en direction d'est à sud ; Nous allions évidemment vers le sud est ; dons ce fut à nouveau une séance de louvoyage agrémenté d'un gros clapot, avec de temps à autre une évaporation du vent . Bref , pas très amusant . Nous sommes arrivés dans la grande baie de Platerias , avec une mer enfin lisse et peu de vent . Mais le site est quelconque : c''est un estuaire de rivière avec une grande plage de sable , et derrière la plage une station balnéaire pavillonnaire .

Nous avons mouillé devant la plage et le port ,déjeuné , puis nous sommes repartis vers Murtos , la baie suivante vers le sud .

Effectivement le cadre est beaucoup plus joli , avec des îles et des collines boisées . Nous avons mouillé dans la baie 3 du guide Imray , bien abrité du clapot . La plupart des bateaux sont au port et nous ne sommes que trois . Et comble du bonheur le temps semble se remettre au beau et ce soir nous avons principalement du ciel bleu . C'est plus joli sous le soleil .

 

 

Jeudi même mouillage

 

Le temps s'est amélioré et nous avons pas mal de soleil .Aussi nous avons pu prendre un bain ( eau à 26 °) ; nous avons fait le tour du village , mais ce n'est qu'une station balnéaire , pas trop mal mais très endormie à cette période . J ai cependant pu acheter un journal francais ;le monde ! Nous avons mangé au restaurant , pas mal mais l'expresso était très cher ( 2.4 euros ) .

Et nous avons flemmardé au bateau , au soleil , malgré quelques rafales de vent . La météo annonce du 5 et bientôt du 6 ( c'est déjà mieux que du 7) mais encore du sud- E ou sud-W .Nous verrons bien demain!

 

Vendredi 11 mouillage de Lakka , ile de PAXOS au sud de Corfou

 

Il a plu dans la nuit , avec des orages au loin . La météo ne change pas . Après des hésitations nous avons décidé d'aller voir en mer ce qu'était le vent , car le mouillage était très bien abrité . En mer il y avait un bon 5 , avec un énorme clapot ,; pire que dans les caraïbes . Mais le vent était toujours sud est nous permettant d'aller à Lakka d'un bord . Alors nous sommes partis avec 3 ris , ce qui était suffisant pour aller vite .

A l 'arrivée au mouillage , grosse frayeur , en mettant en marche arrière le moteur s'est mis à vibrer de façon inquiétante , heureusement il n'y avait plus qu à laisser tomber l'ancre . J ai ensuite plonger pour aller voir l'hélice : elle était entortillée dans un gros filet vert . Il a fallu presque une heure d'apnée pour arriver à la dégager : du fil s'était mis entre les pales et le noyau de l'hélice , bloquant leur rotation ( ps nous avons une max prop ) .

Dans l'après midi petite balade dans les oliveraies du coté est de la baie . C'est assez bâti et il y a des maisons rénovées un peu partout et beaucoup de voitures stationnées ; ce n'est pas nickel ; le coté ouest exploré en juin était plus joli . Mais nous étions contents d'avoir pu marcher .

Le soir restaurant sur une petite place , dans une taverne familiale Diogenis, pas mal sans plus .12 paxos paysage (1024x685)

 

Samedi même mouillage

 

Enfin le soleil est revenu et le vent est tombé : il fait beau et chaud .

Aussi cette après midi nous avons fait une longue et belle balade de 3 h ; nous avons été d'abord été voir l'église Ipapanti , curieuse avec 2 coupoles cylindrique et un clocher séparé comme d habitude . Si l'église était fermée , nous avons pu monter en haut du clocher avec une vue magnifique sur la vallée ; puis nous avons continué à monter par des routes très étroites jusqu'au monastère Paraskevi , puis nous avons continué au milieu des oliveraies jusqu'au village de Kastanida , en fait quelques maisons . La route s'est enfoncée dans une forêt de cyprès et nous a offert une magnifique vue sur les falaises de la crique Ypapanti . Et nous sommes revenus jusqu'à Lakka .

De façon curieuse ce coté nord ouest de l'ile est plus beau que le coté nord est .11 paxos eglis ypapanti (1024x685)

  

 

Un bon bain dans une eau à 25 ° nous a requinqué .

 

 

Dimanche mouillage de Mongonisi , sud de l'île de Paxos

 

Nous avons attendu que la brume se soit levée pour partir pour Gaios , la capitale de l'île ( petite bourgade ) décrite comme étant un must . Nous avons été déçu , le mouillage des voiliers est le long d'un quai triste ; certes devant le village coquet , il y a un petit quai mais il était plein avec 5 bateaux .Alors nous avons été dans la baie tout au sud de l'ile la baie Mongonisi , grande crique bien fermée , entourée de collines verdoyantes, avec quelques villas sur les pentes .

Nous avons été faire une grande promenade jusqu'au moulin de Tranatika . La promenade se fait dans une foret d'oliviers , certains très grands , il y a des filets à leurs pieds , mais peu d'olives sur les arbres ; l'habitat est très dispersé , avec de nombreuses maisons en ruines . Mais il y en beaucoup de retapées , chacune a une citerne d'eau , preuve qu'il doit pleuvoir . Le sentier qui va du moulin à Agratika est vraiment beau , avec des vues sur Antipaxos ,petite ile voisine .

 

Lundi 14 mouillage de Farani , embouchure de l'Achéron

 

Avec toujours un grand soleil et très peu de vent , nous avons décidé de revenir un peu vers le nord , pour aller voir Parga , dont les mouillages sont exposés au sud mais avec le temps calme actuel , il n'y a pas de problème . Parga est un très joli mouillage , surtout la baie est du port , petite baie avec une entrée au milieu de grands rochers. On est en face de la vieille ville qui monte jusqu'à la citadelle vénitienne . Les maisons sont colorées . La ville est touristique, mais en ce milieu octobre si il y a encore quelques baigneurs sur la plage qui se dorent au soleil , ce n'est pas génant ; pas mal de restaurants sont fermés , nous avons été sur le front de mer au Veneziano, dont la cuisine est quelconque . La vue de la citadelle est superbe et dans la ville nous avons vu 3 chapelles ouvertes, petites mais avec de belles icônes .

Après le repas nous avons été au mouillage de la baie Farani , grande baie avec une belle plage de sable qui est l'embouchure de l'Achéron,le fleuve des enfers . Mais le paysage est bucolique avec un arrière pays pour une fois plat et des peupliers en bordure de plage .

Nous avons pris un bon bain dans une eau chaude . Le bateau se balance doucement au gré d(une longue houle d'ouest ( légère ) . Nous sommes au calme ..

 

PS pour ceux qui auraient oublié la mythologie grecque , Achéron est le fleuve qui conduit aux enfers et Charron est le passeur .

 

 

mardi marina Cleopatra Preveza

 

Nous avons été navigué en annexe sur l'Achéron pour voir Charron et sa barque , mais nous ne l'avons pas rencontré, juste nous avons juste aperçu des martins pecheurs , mais beaucoup plus vifs que les nombreux pecheurs à la ligne qui somnolaient en regardant passer la rivière . Nous n 'avons pas pu les photographier ( les martins pêcheurs). A 500 m de la mer , il y a sur la riviére , en face d'un village de villas quelques appontements pour des barques de pêche et aussi 3 voiliers en hivernage .

Ensuite par un vent nul nous sommes partis pour Preveza et la marina pour voir quand le bateau pourait être sorti de l'eau . Mais quand nous sommes arrivés le bureau qui s'en occupe était déjà fermé . Nous avons profité de la marina en faisant des lessives , le linge sale commençant à s'accumuler , puisque nos marinas précédentes n'avaient pas de machine .

 

mercredi 16 mouillage de Loutraki au sud est du golfe de Preveza

 

Quelle journée , qui a comencé dans la nuit par deux gros orages et des averses énormes . Au matin le temps était clair; ,Nous avons pris rv pour la mise à terre , vu les réparateurs , et retenu les places d'avion ( avec difficulté car le site easyjet ne fonctionnait pas )

Puis nous sommes partis pour une navigation que nous espérions calme sur le grand golfe de Preveza , sorte de mer intérieure de presque 20 miles de long sur 10 de large .

Nous avons eu le temps de prendre un ouzo , en navigant au prés sur une mer plate avec un vent de 8 noeuds : le pied ; puis un orage s'est formé sur la cote nord du golfe , le vent est passé au sud et a soufflé un peu plus fort; nous étions travers , pour aller au fond du golfe avec des abris bien protégés du sud . Puis très rapidement l'orage nous est tombé dessus , un front de vent à 40 noeuds de nord ouest nous a balayé , la pluie empèchait toute visibilité et un fort clapot s'est levé Nord-est , et nous n'avions plus d'abri pour cela .Après avoir affalé toutes les voiles, nous avons continué au moteur vers le fond du golfe de loutraki; la cote est était protégée de la houle mais les fond trop imortants pour mouiller :un fond à plus de 20 m à 5O m de la rive . Heureusement le vent a tourné au sud est , et nous avons pu mouiller devant le hameau de Loutraki ,

Quel dommage que le temps soit gris car la cote est belle , des collines dominées par un mont à plus de 1500 m , tout est vert avec des exploitations agricoles et des forets.

Aprés le déjeuner , nous nous sommes déplacés un peu pour aller dans une anse à peine marquée , mais mieux protégée du sud est ;

 

Le soir est calme et nous espérons que la météo qui prévoit un vent passant à l'ouest et fort se trompe ,car nous ne sommes pas protégés du nord ouest . 16 golfe de preveza baie de loutraki (1024x684)

 

Jeudi mouillage de Vonitsa baie de l'est golfe de Preveza

 

Evidement le vent a tourné dans la nuit , vers 3H du matin il devenu ouest . El le bateau a commencé a beaucoup remué . Nous avons attendu le jour pour aller un mile plus à l'ouest, le vent soufflait à plus de 20 noeuds et la météo annonçait du force 8 ttout près de la rive ouest de la baie , nous étions bien abrités de la houle et pas trop mal du vent .

On voyait au loin beaucoup de moutons sur l'eau, mais le temps était beau .

On est reparti vers l'entrée du golfe, vers la baie de Vonitsa qui selon leguide était bien abrité de l'ouest et meme du nord-ouest .

Nous avons louvoyé avec un vent très variable de 10 à 20 noeuds , avec des rafales au milieu du golfe qui venait d on ne sait ou . On a tiré des petits bords le long de la cote sud pour profiter du paysage : au premier plan des collines vertes avec des bois et des cultures , en arrière plan de hautes montagnes dénudées brillant sous le soleil .

Nous avons mouillé dans la baie de Vonitsa , sous le vent d'une petite île couverte de pins ; mais la houle contourne cette île et nous sommes gentiment bougés .18 VONITSA (1024x685)

 

Vendredi 18 octobre marina Cleopatra

 

Et voilà la saison 2013 s'achève .

Ce matin nous avons été marché jusqu'au château fort qui domine la patite ville de Vonitsa ; de loin c'est beau ; de prés on ne peut pas dire car il était fermé . Nous en avons fait le tour à pied au niveau de la mer , dans un joli parc ombragé par des eucalyptus , avec quelques petites chapelles et et des niches à icône ou des cierges brulaient . La ville elle meme a peu d'attraits , à part un front de mer joliment arrangé pour le tourisme , avec ses tavernas . Il y a un petit port qui peut abriter une quinzaine de voiliers , il était presque plein. L' ensemble a du charme .

Et nous sommes repartis au moteur par une vent nul ( la météo ne prévoyait plus que du force 6 ); nous nous sommes arrètés pour déjeuner sous le vent de la petite île de Kefalos , sur la barre peu profonde ( 5 m ) qui la relie au continent . C'est mignon .

Nous sommes repartis pour arriver à la marina vers 16 H .

 

Cet automne nous aurons fait environ 900 miles , pour 600 miles en ligne droite .

 

 

Mardi soir hotel Diethnes Nafpatkos, cote nord du glofe de Corinthe

 

Le bateau a été sorti de l'eau ce matin , et repose au fond de l'immense parc à bateaux de la marina Cleopatra : prés de 1000 bateaux , et il y en a , àvue d'oeil ,autant dans les deux marinas voisines .

Le rangement du bateau s'est déroulé sans problème , nous avons même pu allé visiter en voiture lundi aprés midi Arta , à une cinquantaine de kms de Preveza , réputée pour ses monuments byzantins ; Nous avons été déçus , la ville elle meme n'est pas belle , elle est toute neuve avec des immeubles sans grace . Il y a 3 églises byzantines : la plus grande est un énorme cube de briques surmonté de coupoles, elle est sans doute belle à l'intérieur mais elle était fermée . Les 2 autres églises sont de petites églises de briques , dans le style traditionnel byzantin .Elles étaient fermées elles aussi .21 MONASTERE DE VLACHERNE (1024x662)

Donc aujourd' hui en début d'aprés midi , nous sommes partis en voiture de location pour Athénes en visitant au passage la cote nord du golfe de Corinthe .

Ce soir nous sommes donc à Nafpatkos , anciennement Lépante , célèbre pour sa bataille navale .

C'est une station balnéaire , sans charme particulier , si ce n'est un petit port fortifié d'une centaine de metres de diametre et une citadelle enfouie dans la végétation au dessus de la ville.

On a eu du mal à trouver un hotel ouvert car les hotels de plage étaient fermés .nous avons donc trouvé un petit hotel correct ( Diethnes 30 euros la nuit ) .et nous avons pas mal mangé dans un restaurant ou nous étions les seuls clients .

 

Jeudi soir hotel Pan à Delphes

 

Avant de repartir de Napfatakos ,nous sommes monté jusqu'à la citadelle en passant par des ruelles ;les maisons sont neuves mais respectent un certain style et ce n'est pas si mal . Puis nous avons été à Galaxidi , ancien grand port au XIX ème; La ville est construite sur un promontoire entouré de deux calanques profondes, bordées de quais . Au centre de ce promontoire il y a une grande église , d'où descendent des ruelles vers les quais . Les maisons sont coquettes et l'ensemble a du charme . Nous avons mangé à une taverne sur le quai , belle vue mais repas quelconque .

Puis nous avons pris la route côtière qui a partir d'Itéa va vers Athènes , pour aller au monastère d ossios Loukas . La route est très belle elle s'élève rapidement au dessus de la mer puis traverse un paysage de hautes montagnes , dominées par le mont Parnasse . C'est une succession de montées et de descentes vers de toutes petites plaines ou il y a un village . Les montagnes sont nues .

Le monastère d'Ossios Loukas est une pure merveille . Il date du Xème siècle et se compose de deux églises , évidement byzantines , et d'un ensemble de bâtiments . Vu de l'extérieur c'est beau , et l'intérieur est magnifique avec des mosaïques extraordinaires sur tous les murs . De plus nous l'avons visité quasiment seuls .24 monastere ossios loukas (1024x685)

 

Puis nous avons été à Delphes et trouvé un hotel recommandé par le guide michelin: le Pan .( 50 euros la nuit avec petit déjeuner , confort suffisant et belle vue sur la vallée )

Le site de Delphes est magnifique ; il est à mi pente d'une montagne verticale de plus de 1000 M , dominant la mer et une vallée profonde , une vraie rivière d'oliviers . Le village n'est pas beau , c'est juste une rue d'hôtels . Mais ce n'est pas cela qui compte , ce sont les ruines que nous visiterons demain .

Diner au restaurant Ionos pas terrible .

 

Jeudi soir même hotel

 

Et bien nous avons visité en détail le site archéologique , qui m' a déçu . Il y a peu à voir si ce n'est des rangées de blocs de pierre de taille , quelques colonnes encore debout . Il y a des explications bien faites sur ce qu'étaient les tas de pierres , en particulier sur les carrés qui étaient des stèles avec de magnifiques statues, mais celles ci ont disparues . En 2 heures , en marchant doucement nous avions fini .Jacques est sévère ; c'est vrai ,il reste fort peu de monuments intacts et il faut faire appel à tout ce que l'on sait du rôle religieux de Delphes et de ses oracles pour imaginer ce que pouvait ^tre ce site mais le site est très impressionant :dominé par le mont Parnasse ,surplombant le ravin et noyé au milieu des cyprès et des oliviers Heureusement le musée contient de très beaux objets et est très bien fait , lui mérite 2 h de visite . L'après midi nous avons été voir les rangées de pierre qui ont été le temple d'Athéna et le trésor des Marseillais . C'est mieux à voir d'en haut avec tout le paysage de la vallée.

Très bon diner au restaurant Epicuros avec tapenade et dessert offerts : 35 euros à 2

 

vendredi soir 25 hotel nafsika

 

Partis de bonne heure de Delphes ,nous avons pris des rrotes de montagne pour rejoindre Athènes

Nous avons réussi à visiter le monastère de Dafni ,tout près d' Athènes, très mal indiqué et ouvert seulement le vendredi . Il est en reconstruction après le tremblement de terre de1999 ; c'est une belle église byzantine avec de belles mosaïques , mais pour le moment il y a des échafaudages partout, a revoir dans 3 ans !

Et nous sommes arrivés à l'hôtel (pas cher 45 euros avec petit déjeuner )situé pas loin de la place Omania et près du métro ce qui permet de rejoindre sans problème le coeur d'Athènes

Nous avons mangé dans un petit restaurant sur la place à coté, ou l'on va choisir les plats sur le présentoir , c'est très correct et pas cher : 8 euros le plat et une bière .

Puis nous avons été visité les musées de l'avenue sofia vassilis ,ou plutôt les 2 premiers car les 2 premiers, musée benaki et musée d'art cycladique sont tellement riches que n'avons pas eu le temps de voir le musée byzantin . Le musée benaki est vraiment très bien avec de belles collections d'art cycladique , d'icônes de l 'école crétoise et de vêtements anciens qui évoquent plutôt les steppes et les vêtements des nomades de l'Asie centrale

Nous avons fini notre journée par un diner à la Plaka dans un restaurant sur une petite place ou deux musiciens grecs très bons ont accompagné notre repas . L'agneau au four et le stifado étaient parfaits; ( 35 euros )

Et voilà ,pour cette année , notre périple est terminé

Partager cet article
Repost0

commentaires