Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 mai 2014 1 26 /05 /mai /2014 14:07

Samedi 17 mai Kastraki

Ce fut une longue journée : départ à 4 h de la maison pour le vol easy jet de 6 H , arrivée à 10h locales à Athènes, récupération de la voiture à 11H.

Nous avons pris l'autoroute jusqu'à Lamia , 220 kms sans beaucoup de circulation, ni de restaurants , mais le décor n'est pas mal des collines avec une végétation rase . Après Lamia , nous quittons l'autoroute pour une belle route large et droite si ce n'est les quelques kms juste après Lamia ou la route monte sur un petit plateau avant de redescendre dans la plaine de Thessalie , plate comme le fonds d'un lac , mais bordée vers l'ouest de hautes montagnes dont le sommet garde encore des traces de neige . Comme il est encore tôt nous décidons de faire un crochet dans les montagnes à partir de Trikala , en premier pour aller voir un monastère byzantin au dessus de Pyli le monastère de Vissarion, situé très haut dans la montagne : c'est un grand rectangle avec de hauts murs entourant de nombreux batiments; Il y a une porte avec un heurtoir , je cogne et un grand pope m ' ouvre et me fait entrer seul , l'entrée est interdite aux femmes . Il me fait pénétrer dan la chapelle et c'est un choc : la petite chapelle est entièrement décorée de fresques. C' est très beau ; mais je n'ai pas le temps de contempler car le pope est pressé ; il prend poutant le temps de frapper sur un tympanon , grande pièce de bois qui du temps de turcs remplaçaient les cloches pour les appels à la prière. Il refuse tous dons mais me donne deux chocolats et deux cartes postales dont une de l'intérieur de la chapelle . Nous redescendons ensuite à Pyli et visitons la vieille église de Pant église du XII ème . Elle est typique du style byzantin , faite en grands blocs de pierre avec, entre les rangées, des décorations de briques minces , les fenêtres sont aussi décorées . Un monsieur nous ouvre l'église , il y a eu des fresques mais l 'humidité les a beaucoup abimées , il reste deux très belles mosaïques .

Nous décidons alors, le temps nuageux paraissant devoir se maintenir, de passer par la montagne pour rejoindre Kastraki . Il n 'est que 16 h et sur la carte le trajet ne semble pas très long .C'est d abord une longue montée sur une route facile jusqu'à Elati le long d'une large vallée ou les pins remplacent progressivement les forets de sycomores . Arrivés à un col, nous avons le choix entre une route directe vers Kastraki ou une boucle : sur la carte le détour ne me parait pas long et la route est rouge et bordée de vert . Nous prenons la boucle en montagne . La route est magnifique, nous sommes en haute montagne , à mi pente ; la route fait de très nombreux détours à chaque ravin ; Il y a très peu de hameaux , et aucun n'est porté sur la carte ; le temps passe , nous commençons à être un peu inquiets , sommes nous sur la bonne route ? Pour comble il commence à pleuvoir et la vitre de la voiture coté passager est à demi ouverte et refuse de se fermer . Nous arrivons à un croisement , la pluie redouble , heureusement une voiture arrive et nous indique la bonne direction .

Nous sommes bien sur la bonne route mais elle fait tellement de lacets que si sur la carte le trajet ne parraissait pas long , en réalité il y a beaucoup de kms . Consolation meme sous la pluie, lé paysage est magnifique .

Nous arrivons finalement à Kastaki et à l'hôtel à 20 H ; AM du fait de sa fenêtre ouverte est gelée .

Le site de l'hôtel est splendide : juste au pied des falaise de grès d 'ou se détachent des pitons rocheux : les météores .

Très bon accueil de l'hôtelier qui nous met un plastique sur la fenêtre pour la protéger de l'humidité et nous donne les heures d'ouverture des monastères .

eglise de santa panagia et monastere de Vissarion
eglise de santa panagia et monastere de Vissarion

eglise de santa panagia et monastere de Vissarion

Dimanche : 1000 marches , 6 monastéres et une église

La falaise de grès de 300 m de hauteur qui domine Kastraki et Kalambaka est bordée de pitons qui ont été séparés de la falaise par l'érosion . Sur ces pitons se sont établis au XVI ème des moines qui ont crée des cabanes d'ermites puis des ermitages ou des monastères. Il ne subsiste que 6 monastères visitables, les plus importants. Ces pitons ont des parois vraiment verticales , avant on montait aux monastères par des échelles de bois ou des cordes tirant un filet , aujourd'hui hui il suffit de monter des marches .... On commence donc en général par descendre depuis le plateau jusqu'à la base du piton pour remonter ensuite en haut du piton par des séries de marches 'jamais moins de 100).

Les monastères ont des tailles assez différentes , les deux plus grands contiennent des plusieurs batiments :dortoirs , salles de réfectoires , cuisines et autres dépendances en dehors de la chapelle .

Les plus petits ne comportent qu'une chapelle avec quelques cellules.

Toutes les chapelles ont un même plan et des fresques assez semblables . Il y a un vestibule ( narthex ), puis la chapelle proprement dite , avec une coupole reposant sur quatre piliers en carré . Sur 3 cotés il y a des absides semi circulaires , celle en face de l'entrée abrite l'iconostase ,paroi généralement de bois sculpté ou sont disposées les icones.

La moindre surface est peinte . Le narthex présente souvent des scènes de martyre : des décapitations , des pendaisons , des saints ébouillantés dans une cuve en forme de taureau , etc . Nous ne connaissions pas assez la mythologie orthodoxe pour identifier tous les martyrs . L'entourage de la porte donnant dans la chapelle est souvent décoré par le jugement des âmes : à gauche le paradis et à droite l' enfer représenté par un monstre avalant les damnés . La coupole qui domine la chapelle représente le christ pantocrator entouré des évangélistes . Les murs sont décorés d'épisode de la vie de jésus d'un coté et de Marie de l'autre.

Le monastère le plus grand est celui du grand météore : 200 marches pour l'entrée ; c'est aussi le plus intéressant avec trois petits musées . Celui de varlan est assez grand et a deux musées . Les autres sont plus petits , mais les fresques soient toujours aussi belles . Celles d'agios stephanos ont été refaites , car le monastère a été bombardé par les nazis, on peut ainsi retrouver ce que devaient être les couleurs d'origine . Ce monastère occupée par des nonnes est plus fleuri que les autres , c'est aussi celui ou il y avait de nombreux grecs , mettant des cierges et embrassant les icônes.

L' église byzantine de Kalambaka du XII ème siècle est très intéressante , elle aussi est entièrement recouverte de fresques relativement bien conservées ; sa particularité est une chaire en marbre située au milieu de la nef . Là aussi, le narthex est consacré au supplice des martyrs .

vue de quelques monasteres et de leur fresques , la photo avec l'escalier est celle de la basilique de Kalambaka
vue de quelques monasteres et de leur fresques , la photo avec l'escalier est celle de la basilique de Kalambaka
vue de quelques monasteres et de leur fresques , la photo avec l'escalier est celle de la basilique de Kalambaka
vue de quelques monasteres et de leur fresques , la photo avec l'escalier est celle de la basilique de Kalambaka
vue de quelques monasteres et de leur fresques , la photo avec l'escalier est celle de la basilique de Kalambaka
vue de quelques monasteres et de leur fresques , la photo avec l'escalier est celle de la basilique de Kalambaka
vue de quelques monasteres et de leur fresques , la photo avec l'escalier est celle de la basilique de Kalambaka
vue de quelques monasteres et de leur fresques , la photo avec l'escalier est celle de la basilique de Kalambaka

vue de quelques monasteres et de leur fresques , la photo avec l'escalier est celle de la basilique de Kalambaka

Lundi : Monodendri ( au nord de Ionina ) routes de montagnes

Nous sommes partis de Kalambaka vers 10 h aprés être passé au garage qui a remis en service la glace d'AM , en fait ;j 'avais en appuyant sur un bouton, condamné la mobilité de la vitre passager ( hélas en position ouverte)!! le mode d'emploi de la voiture est en grec et la logan n ' a pas tous ces gadgets .

Nous avons pris la grand route de Ionina , belle route tant au niveau du macadam que des paysages : nous sommes en haute montagne avec un paysage alpestre . Les cimes des plus hautes montagnes sont encore enneigées . La route est peu fréquentée jusqu'à ce que nous soyons obligé de prendre un bout d'autoroute , la route nationale étant fermée . Heureusement nous avons pu ressortir de l'autoroute assez vite ( à Anilo ) :les tunnels sont plus longs que les passages à l'air libre , ce qui gêne la contemplation du paysage.

Après Metsovo , le route est déserte ( deux voiture en 50 KMS ),mais toujours aussi belle .

Nous avons déjeuné à l'entrée de Ionina ( grand restaurant désert et correct ) puis repris la route pour la région des Zagoria . C'est un parc naturel autour du mont Tymfi ( 2500 m), l'un des points culminant du massif du Pinde . Les villages sont réputés avoir gardé leur cachet avec des maisons à toit de lauzes . Et bien ,notre première impression est très bonne . C'est un décor de montagnes verdoyantes ( essentiellement des feuillus , chênes de toutes espèces, charmes et sycomores ) avec des petites rivières ayant creusées des gorges impressionnantes . Nous avons été jusqu'au village de Tsepolovo , petit village d une centaine de maisons bien conservée mais totalement désert, en dépit de nombreux hôtels . Seule animation , 3 filles et 2 garçons jouant au foot sur la place du village .

Les maisons sont toutes en pierre carrée , avec deux étages , le toit est en lauzes à quatre pentes , elles ont des fenetres avec des barreaux et le jardin est ceint de murs de plus de 2 m. Les gens doivent se barricader chez eux .

Nous avons fait un détour pour une route conduisant à un point de vue sue les gorges de Vikos, homologuées au Guiness book comme les plus profondes du monde : 1000 m de hauteur . Mais il fallait marcher 2 km et nous n'avions pas le temps .

Nous sommes revenus sur nos pas et avons été au village de Monodendri ou nous avions réservé un hotel .

Une fois installés , nous avons fait une petite marche ( 1 km ) jusqu'au monastère aghia paraskévi. Ce n'est que 3 petites maisons , mais elles sont situées dans un site grandiose, accrochèes sur une les falaises des gorges de Vikos avec un a pic de plus de 700 m sous nos pieds . Nous avons vu le départ d'un sentier permettant ,semble t il ,de faire a pied le parcours des gorges, mais ce sentier est vertigineux : large de 50 cm sans aucune main courante et avec un vide de 700 m sur le coté : totalement impossible pour moi ; existe t il un autre sentier ? car c'est un classique décrit par le guide vert .Nous verrons demain.

Le village ressemble à celui de Tsepolovo ,

mardi mondendori 5H de marche et une multitudes de lacets en voiture

Après renseignements ,le sentier des gorges ne demarre pas du monastere , mais il faut prendre un sentier qui descend à droite de l'église de Monodendri. mais nous ne le ferons , trop fatigant et de plus il aboutit à 40 kms de Monodendri et il y a peu de solutions pour revenir , car il y a très peu de touristes en cette saison :pas de car,pas de taxi...

Nous avons donc fait aujourd hui 2 promenades en suivant des rivières , en partant d'un point bas et en le remontant avant de faire demi tour . Tout d abord nous sommes partis d'un pont sur la riviere variodomatis et avons suivi un bon sentier . Le site est très beau : la rivière a pas mal d'eau , très claire . Nous marchons sous des ombrages de grands sycomores , de chênes et quand le sentier quitte ces ombrages , c'est une profusion de fleurs . Au bout d 'une heure nous sommes arrivés à une petite chapelle , heureusement ouverte avec de belles fresques . Nous avons poussé un peu plus loin avant de revenir , nous étions en fait tout prés d un pont et de la route d 'Aristi à Papingo .

Puis nous avons été au pont ancien de Konitsa et remonté pendant une heure les gorges de la rivière Aoos . C'est une belle rivière classe 2 en aval d'une retenue d 'eau ; au delà la riviere devient classe 3 , mais il n 'y a plus d'accès en4*4 . On doit pouvoir suivre la rivière longtemps mais la pluie menaçait et nous avons fait demi tour.

Au retour nous avons été visité le village de Papingo ; c'est un grand village avec de belles maisons , mais l'ensemble est triste; quasiment personne dans les rues et de plus les rues sont bordées de hauts murs avec peu de fenetres. Il y a bien quelques hotels , restaurants et cafés mais sans client . Beaucoup des maisons ont ét refaites , dans le style , elles sont fermées et doivent être des résidences d 'été . Cela ne contribue pas à l'animation .

Le payasage de montagne est magnifique , il y a des gorges très profondes , des parois de falaises très hautes , les sommets sont encore enneigés , et les routes sont bien entretenues même si il ya beaucoup de virages et de lacets . Heureusement le trafic est quasi nul , nous n'avons pas croisé deux dizaines de voitures en près de 100 kms ! .

MERCREDI Monodendri et vieux ponts

Nous avons visité la région sud des Zagori . Pour commencer nous avons été au belvédère d 'Oxia qui a une belle vue sur les gorges de Vicos , mais nous avons eu d 'autres point de vue plus beaux .

Puis nous avons marché le long de la riviére jusqu'en amont des gorges entre le pont de Koukouli ( route ) et le vieux pont de Missiou, jolie promenade ombragée avec parfois un parterre d 'orchidées. De retour nous sommes montés en voiture à Koukouli , joli village et nous avons bien mangé, seuls, au restaurant Tritoxo .

Nous avons repris la voiture pour l'ancien pont à 3 arches sous Kipi;c'était le point de départ d'un sentier que nous avons monté pendant 50 minutes , Il était tracé dans un taillis de chenes et de charmes pas assez haut pour donner de l'ombre , mais assez hauts pour oter toute vue . Nous nous sommes arretés avant la descente sur une autre vallée .

Comme il était tot , nous avons été jusqu'au monastère de Rogovo , réputé très beau mais en restauration et nous n avons rien vu , nous avons été ensuite jusqu'au village de Negades , perdu au loin dans la montagne mais avec une immense église malheureusement fermée ; Le village n'est pas encore touché par la restauration des maisons et celles ci ont gardé leur jardins maraichers et leurs treilles ombrageant l'entrée des maisons

Nous avons enfin été voir le départ des sentiers depuis le vieux pont juste sous Kipi , sentiers allant à Koukouli ou Kapsovo , A prés avoir longé la rivière une vingtaine de minutes ils s 'élevent dans des pentes trop raides pour nous .

Retour à l'hotel à 19H

d ' Athènes à Preveza
d ' Athènes à Preveza
d ' Athènes à Preveza
d ' Athènes à Preveza
d ' Athènes à Preveza
d ' Athènes à Preveza
d ' Athènes à Preveza
d ' Athènes à Preveza
d ' Athènes à Preveza
d ' Athènes à Preveza
d ' Athènes à Preveza
d ' Athènes à Preveza
d ' Athènes à Preveza

jeudi Ionina : retour dans une ville animée

nous avons retrouvé à Ionina la vie animée et les encombrements d'une grande ville

Nous sommes arrivés en ville à 10 30 H , et ayant trouvé une place pour la voiture devant l'embarquement pour la petie ile du lac ; nous avons embarqué immédiatement pour aller la visiter . C'est une ile couverte de pins avec quelques maisons en face du continent . Il y a pas mal de boutiques de souvenirs et des restaurants . Il y a aussi une belle église avec beaucoup d'icônes et quelques monastères ; nous n'en avons visité qu'un , avec de belles fresques représentant en majorité des suplices de martyrs ; toutes les formes de supplice sont présentes depuis la lapidation, décapitation mort sur un buchet ...jusqu'à l'ecorchage pendu par les pieds.

Le village a du charme et il n y avait que peu de touristes , tous grecs y compris des classesd'enfants

Nous avons très bien déjeuné au restaurant sur le quai : ouzo et mézes , rondelles d aubergines frites et darne d anguilles .

De retour en ville , nous avons visté le musée municipal occupant une ancienne mosquée édifiée par Ali Pacha, puis avons traversé la vieille ville pour repérer l hotel centricon , signalé sur le guide vert et ayant un parking . La circulation en vile est dense et le stationnement anarchique .

Une fois l hotel retenu et la voiture garée , nous sommes repartis à pied pour aller au musée byzantin . Il est situé sur une esplanade dominant le coin nord est des fortifications . Il reste sur cettte esplanade , une belle mosquée , l'ancienne cuisine transformée en café et le musée avec de belles icones post byzantines ( XVIII ème ) .

Après une boisson prise au café ( qui est très occupé par des jeunes grecs (environ la trentaine ), comme d'ailleurs tous les cafés de la ville ) nous avons été la recherche d'un vendeur de cartes sim pour le smartphone, et nous avons trouvé une boutique OTE .

Retour à l hotel à 19 H ;

vendredi Preveza

ruines antiques très ruinées

A u départ de Ionina nous avons pris une route de montagne pour aller voir le site de l'antique Dodone , célèbre pour ses oracles qui valaient ceux de Delphes . L'oracle n'avait pas du prévoir l'avenir de cette cité car il n'en reste quasiment rien aujourd'hui : des gradins de théatre assez grandioses et quelques blocs de pierre répartis dans un très joli site . Une dizaine d'archéologues y travaillalent , dans une prochaine vie je veux bien être archéologue grec , no stress !! peut etre encore moins que la DDE

Ensuite nous avons été Arta , déjà visité l'an passé mais la basilique était alorsferrmée , cette fois elle était ouverte et valait le détour . De l'extérieur c'est une grande batisse carré à 3 étages mais l'intérieur est surprenant : il y a une coupole très haute, reposant sur 3 étages de piliers, le dernier étage étant en porte à faux sur les piliers du dessous ; comment cela tient il toujours aprés IX siècles

Il y a aussi quelques belles fesques sur tous les murs de la « nef »,datant du 16.°siècle

Et nous sommes repartis pour les ruines de Nicopolis , la ville fondée par Octave pour célébrer sa victoire sur Antoine à Actium . De cette capitale , il ne resta pas grand chose si ce n'est une longue muraille érigée vers le X ème , avec les pierres de la vieille cité .Heureusement le petit musée présente joliment quelques beaux objets .

Nous sommes arrivés à la marina vers 15h 30 ; les bureaux étaient déjà fermés mais nous avons pu avoir une chambre pour la nuit ; nous avons commencé à ranger le bateau qui en a bien besoin et été faire les premières courses d 'approvisionnements dans un petit super marché de la ville de Preveza juste en face de la marina

l icone est de ionina et l'autre photo est l interieur de la basilique d arta , notez le porte à faux
l icone est de ionina et l'autre photo est l interieur de la basilique d arta , notez le porte à faux

l icone est de ionina et l'autre photo est l interieur de la basilique d arta , notez le porte à faux

Partager cet article
Repost0

commentaires

E
Quand même, on ne peut pas nier que la nature est bien faite... Il y a tant de paysages variés; mêlés de roches et de verdure.
Répondre