Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 juillet 2021 7 11 /07 /juillet /2021 07:39

Crete ouest

 

lundi 28 juin a quai à Aghia galini

 

Denis est arrivé à 10 h 30 aprés 2 h de car depuis Heraclion

Il fait très chaud et nous sommes tous un peu anéantis par la chaleur

Aussi la journée s'est passée un peu au ralenti , installation de Denis , petites courses alimentaires et repos . La ville est très calme et si il y avait un peu de monde hier dimanche , aujourd hui c'est presque désert

Le soir nous sommes retournés chez Madame Hortense , invité par Denis pour fêter son arrivée .

 

Mardi 29 juin mouillage de Loutro

 

Pour sa première journée , Denis a pu expérimenter le régime crétois du vent

La météo prévoyait un vent de 8 nœuds du nord ; au départ c'était ça , et puis d'un seul coup le vent est monté et ce jusuq'à 25/30 nœuds . IL a commencé à etre très fort à partir du monastère Moni Prevelli. Heureusement , nous avions anticipé cela et avec 2 ris et un bout de tourmentin nous avancions a 7 nœuds . Je pensais que le couloir de vent serait étroit mais le vent a continué a monter Devant Fragelcastello , il était constament à 35 nœuds avec des rafales plus fortes encore , J ai affalé la voile pour préparer le 3 ème ris , nous marchions encore à plus de 6 nœuds ; nous sommes donc restés sous tout petit génois puis comme le cap possible nous emmenait un peu trop au large , nous avons fini de rouler le génois dont la bande anti uv commençait à se découdre et nous avons fini au moteur ; 4 miles avant Loutro ; le vent est completement tombé .

Loutro est une belle anse , bien protégée du vent d'ouest , elle est malheureusement pour nous très batie , un petit ilot de station balnéaire avec des immeubles et des quais auxquels sont amarrés des bateaux moteurs de promenade de toute taille . Nous avons trouve un petit coin pour mouiller à l 'extrémité est de la baie derriére un rocher isolé décoré d'un drapeau grec .

Nous étions contents de ne plus avoir de vent .

Bien qu'il n'y ait pas de vent , le mouillage est agité par de nombreux petits bateaux à moteur qui

n'arrètent pas d'aller et venir si bien que le bateau roule un peu , ce n'est pas très agréable .

Le reste de l'aprés midi est consacré au repos et à la baignade .

Pas de trace de poissons dans l'eau .

 

Mercredi 30 juin a quai a Paleohora , pointe sud ouest de la Crete .

!

Même méteo prévue, mais cette journée est restée totalement sans vent . Nous avons longé la côte au moteur , cote très haute et très pentue , En arriére plan on apercoit une chaine de montagne blanches : les montagnes blanches qui culminent a 2500 m environ . Entre 5 00 et 1000 m ,les pentes sont couvertes de forets

Le seul coin habité est le village d'Aghia roumeli au débouché des gorges de Samaria ( très longues et réputées); mais il y a beucoup d'autres gorges , toutes plus étroites les unes que les autres ; c'est très beau . Vers 13 h , passé la plage de Sougia , presque vide , nous avons décidé de nous arreter dans la baie qui a abrité la ville antique de Lissos , cité dans les guides de Crète pour un reste de mosaique . Le site est désert , avec une dizaine de marcheurs venant probablement de Sougia , ce qui doit étre fatigant sous un soleil brulant avec une montée au milieu des rochers de plus de 300 m Nous avons préféré la baignade qui se fait maintenant dans une eau tiéde; bien évidemment ,après le bain,nous sommes allés voir le il y a peu de restes antiques en dehors de cette mosaique , nous n'avons pas su trouver les restes du théatre mais la végétation est jolie en ce fond de vallée et dense :, caroubiers , oliviers centenaires , lauriers roses et beaucoup d'arbustes plus ou moins épineux , heureusement le sentier est bien tracé . Quelques chévres à long poils errent .

A 17 H nous sommes repartis pour un courte navigation de 5 miles pour le port de Paleohora

.

Ce port est très grand , avec 4 bassins , et très peu de bateaux , nous nous sommes mis alongside derriére 2 petits voiliers non habités. . Dans le bassin il y a aussi 4 petits bateaux moteurs . Il y a des bornes electriques et eau , mais la pluspart des robinets sont bloqués ou ne donnent pas d 'eau ; les bornes électriques ne donnent pas d'électricité , Heureusement le petit voilier allemand devant nous a en face de lui un robinet qui marche et nous avons pu faire le plein de nos réservvoirs ; tard dans la soirée , un bateau charter est venu derriére nous faire le plein d 'eau à son robinet qu'il a refermé avec un cadenas , c'est manifestement local ; aurions nous pu aller voir aux autorités se faire ouvrir un accès aux robinets ??

On en avait pas assez besoin .

Le soir nous sommes allés manger en ville disatante de plus de 1000 m .

C'est une station balnéaire ,assez développée avec de petits immeubles , banale ; le centre et le bord de mer coté est sont bondés de restaurants , Pour le première fois cette année , il y a du monde se promenant en famille le long du bord de mer.

Nous avons été au Cristos , recommandé par Google , accueil agréable , cuisine banale .Heureusement sur le bord de mer un petit peu d 'air , nous faisait supporter la chaleur .

Le retour dans le noir , sur une route peu eclairée a été un peu long

Bref ,cette étape, , fort bienvenue pour nous permettre de nous reposer , n'a rien extrordinaire : le port ,désert et mal équipé est beaucoup trop loin de la ville ,elle même bien banale ;

question boutiques ,nous n'avons pas eu à en chercher ,nous avions ce qu'il fallait à bord.

 

Jeudi 1 juillet mouillage d'Elafonissos

 

Nous sommes partis par un vent nul ; mais arrivé au cap Krio , pointe sud ouest de la crete , nous avons été accueilli par Eole : 30 nœuds établis et bien sur de nord donc de face ; Nous sommes remontés au moteur vers le nord ; au départ nous voulions aller jusq'à la pointe nord , mais arrivés devant la lagon célèbre d'Elanofissos , nous y avons mouillé par fonds plutot de sable par 2,6 d'eau

La plage , mince bande de sable est couverte de parasols , et il y a quelques kitesurfers et planchistes .Le vent chasse l'eau chaude de la surface et seul Denis s'est baigné

Le vent ne faiblissant pas , nous ne poursuivons pas vers le nord , en espérant le faire demain avec le vent moins fort que nous promet la météo ( mais elle nous promettait aujoird hui 10 nœuds !! )

 

vendredi 2 juillet a quai à Paleohora

 

Le vent a soufflé à plus de 20 nœuds toute la nuit et la météo n 'était pas encourageante pour continuer vers le nord : 20 miles face au vent . Donc nous retournons à Paleohora pour visiter en voiture l'ouest de la Crete , en espérant un vent favorable Dimanche

Donc en arrivant au port, Denis a été loué une voiture pendant que je commandais du diesel , Celui ci a été livré à partir d'une bobonne contenat les 100 litres demandés , et envoyés dans le réservoir sans robinet d 'arret : il rentrait 98 litres , 2 litres ont été mis dans le port .

Et nous sommes partis pour la taverne Mili recommandée par le loueur de voiture ; Elle est située à 20 km du port soit 30 minutes de trajet car la route est magnifique et sinueuse ; sitot arrivée sur une crete , elle redescend en fond de vallée ; la taverne n'était pas à la hauteur , car elle n'avait à nous proposer que de la salade grecque et des pitas ;

Nous avons ensuite pris la route de la cote pour voir les villages de innalteron La route sinue d'abord au bord d'un plateau puis plonge vers la mer à Pameo; c'est beau mais les villages ne sont que de simples hameaux , laids .Heureusement il y en a peu , Nous sommes passés par Kissamos , ville banale , puis la route passe par la gorge de koutsamatados et devant la grotte d'Aghia Sofia ; On y monte par 250 marches pour voir une vaste salle , avec des petites chapelles et dans la grotte des stalactites.

Nous sommes rentrés à Paleohora par la route de Voutas , belle route bien large qui ne dessert que LE le tout petit hameau de Voutas . Les routes sont bordées de lauriers roses en fleurs .

 

Samedi 3 juillet .

Nous avons commencé par la visite du manastère Hryssokalitissas situé un peu au nord d'Elafonissos . En passant dans le vilage de Praveli , nous avons été voir une église bysantine du 13 ème siècle , evidement fermée .

Le monastère est construit sur une butte rocheuse , Il y a une petite église et un batiment bas qui abrite quelques touristes , pas mal sans plus.

Puis direction Aghia irini pour marcher un peu dans les gorges que le guide dit aussi belles que les gorges de Samaria , mais bien plus courtes .

Au départ il y a une petite taverne tenu par Geogios , un peu bougon qui nous proposé des cotelettes d'Agneau et de salade grecque de sa ferme .

Les cotelettes ont été longues à préparer , mais elles étaient délicieuses et comme cuites au four.

Bien lestés nous avons marché une heure vers le bas des gorges , le début est un beau chemin descendant sous les érables et d'autres arbres , Puis on arrive à une partie très étroite ou le ruisseau descent abrupement . Le chemin en lacet est heureusement pour moi bordé par une plalissade , car c'est vertineux ; retrouvant le lit du torent , nous avons constaté que cela faisait un peu plus d'une heure que nous marchions , alors nous avons fait demi--tour . C'était beau

Et nous sommes rentrés au bateau, ar des routes toujours aussi belles

 

Dimanche 4 juliiet mouillage de Gramvoussa

 

Le vent a encore souffl é toute la nuit mais s'est calmé au matin et nous avons pu partir vers le nord .

Au bout de 30 miles au moteur nous sommes arrivés au mouillage de l'île de Gramvoussa ; si le vent était faible , la mer était encore bien agitée , alors nous nous sommes arrêtés dans ce beau mouillage . C'est un cirque fermé par de hautes falaises , celles du continent et celles des 2 iles , La mer bouge encore un peu ; Un voilier à l'écart, filou , nos voisins de Paleohora, dansait beaucoup , alors nous nous sommes mouillés dans le coin sous le fort très près de la plage . Il y avait quelques vedettes d'excursions à la journée , qui sont repartis en soirée .

 

En fin d'aprés midi nous sommes montés jusqu'au fort vénitien , rude montée , mais qui permet d'avoir une vue splendide .

 

Lundi 5 juillet à quai à Lomimvari

 

Ce matin nous avons traversé la baie pour aller au sud mouiller devant le lagon de Balo , site touristique très réputé  ; il s'agit d'un tombolo en formation entre la pointe de Rodopos et ce qui n'est plus une petite île et qui ferme la péninsule de Tigani

Les 2 langues de sable délimitent un plan d'eau de quelques cms de profondeur , ce qui donne à l'eau de très belles couleurs ; Malgré l'heure relativement matinale , il y a déjà pas mal de monde sous les parasols , et les bateaux d'excursions ne sont pas encore tous arrivés . Il n a pas été facile de trouver une place entre les mouillages vides mais occupés par des bouées .

Vers 11 h nous sommes partis au moteur , vent faible arrière , avec une mer très houleuse, effet du ressac sur les falaises .

Aprés le cap Spatha, au nord de la péninsule de Rodopos, nous pensions trouver une mer calme et sans vent , et bien non , si la mer était plate , le vent a soufflé très fort par dessus la montagne Rodopos : entre 25 et 30 nœuds , à quelques 100 m du rivage .

Nous sommes arrivés vite au grand port vide de Kolimavari , Heureusement le quai nord , nous a permis de nous mettre alongside face au vent ; un seul voilier le long de ce quai .

 

Le soir diner au restaurant Argentina , très bon en particulier un poulpe au vin et au miel tendre .

 

MARDI 6 juillet à quai à La Canée

Avant le départ ,nous avons visité le petit monastère Gomia,situé à quelques centaines de metres au nord du port , le monastère n'est pas particulièrement interessant, mais il a un petit musée avec de belles icones .

Et nous sommes repartis au bon plein , vers La Canée .

L'arrivée a été sportive , le marinero n'a pas répondu à nos appele VHF , et suivant ce que nous avait dit Boréval nous avons tenté de mouiller , mais l'ancre a croché dans une chaine mere et il a fallu que Denis plonge pour la libérer , ensuite le bateau s'est vautré le long du quai poussé par un bon vent ; nous avons pu nous saisir d'une pendille , en fait une très grosse haussiére, et à faire pivoter le bateau, pour le mettre cul à quai .

 

MERCREDI 7 JUILLET meme quai

 

Il fait très chaud , et il y a peu de vent au moins en Crête , car Eole se déchaine sur la merEgée , force 7 prévu sur Santorin ;

Notre départ pour le nord est donc retardé , on va aller vister un peu plus vers l'ouest de l'île

, à commencer par Hania , le nom grec de La Canee , précedement Candie au temps des vénitiens

La vieille ville est petite, pas très bien entretenue et les ruelles sont des souks a restaurants ;le Notre quai a également un restaurant juste en face de nous et il y a du passage tard (et même très tard)dans la soirée ;

La place autour du port , prés de l'ancienne mosquée est extraordinairement bruyante . Le centre ville est assez long du port ce qui ne facilite pas les courses Après pas mal de recherches,on

a réussi à changer une bouteille de gaz , par contre le réparateur indiqué par le marinero , n'a pas répondu à mes coups de téléphone concernant des réparations ,en particulier le pilote automatique

 

Jeudi 8 juillet

 

Nous avons réussi à louer une voiture , aprés avoir demander chez 4 loueurs :complets !!!

Nous sommes partis voir ,tout près de le Canée,la péninsule d'Akrotiri et ses 3 monastères ; Cette péninsule est un grand plateau , bordé au nord par une chaine de montagnes dénudées , au pied se trouve le monastère d'Aghia Triada , grand monastère avec un plan classique et beaucoup de fleurs dans les jardins autour de l'église qui abrite de magnifiques icones dans son petit musée

Un peu plus loin dans la montagne se trouve le monastère moni gouvernetou ; nous y sommes arrivés à 13 h : il était fermé jusqu'à 17 h (les guides sont rarement à jour sur les horaires); alors nous avons pris le sentier descendant vers les ruines du 3 ème monastère en partie en ruine;il avait abrité un ermite Jeannès ; mais il faisait très chaud et nous nous sommes arrétées à une grotte ,contenant 2 petites chapelles : endroit sympa et donnant un peu d'ombre et de fraicheur.

Nous sommes ensuite allés à la plage de Stravos , pour y manger et nous baigner ; curieusement peu de monde , alors qu'à la ville les restaurants sont pleins ; c'est la plage ou a été torné la scene finale de Zorba le grec ; le site est joli dominé par une grande falaise avec au pied,derriére une petite lagune ,des collines sèches;l'eau y est chaude etle bain fort agréable

Puis nous sommes retournés au monastère ; il n'est pas grand mais l'église a une façade de style vénitien , l'intérieur à des fresques sans doute modernes mais l'ensemble est beau et le petit musée ,là aussi ,contient de très belles icones.

En rentrant nous sommes aller voir le mouillage de Marathi, la plage est petite et très urbanisée

Ce ne fut pas un coup de cœur ;

Au retour,il a été difficile de trouver une place pour garer la voiture , les touristes sont très nombreux à Hania !

 

Vendredi 9 juillet

 

Le bassin ou nous sommes cul à quai , en compagnie de 5 autres voileirs devient très inconfortable , une petite houle rentre , et nous inflige de fortes secousses , comme notre passerelle n'est pas très longue , la montée et la descente sur le quai sont des moments de stress . Seul Denis est à l'aise ./ La jeunesse . !!

 

Nous sommes allés visiter Rethymon , ou nous ne pourrons pas aller en bateau , environ 50kms d'une route très roulante

Au passage nous avons visité le site romain d 'Aptera , ruines avec des restes de grandes citernes , quelques murs de bains et un petit joli théatre au milieu des oliviers Beaux points de vue sur la baie de Siuda et sur les montagnes blanches ;

Nous avons abordés Rethymon par l'est : c'est une grande plage de sable bordée de batiments neufs .

Il y a de grosses vagues qui déferlent jusqu'à la plage;la mer est vraiment mauvaise en ce moment.

Grace à Google , Denis a trouvé un petit restaurant dans la vieiLle ville ou nous avons bien mangé , puis visite du musée archéologique , tout petit et pas très passionnant. La vieille ville est moins pourvu de restuarants et de commerce que celle de Hania , Puis montée à la forteresse venitienne qui domine le vieux port.

Le port de Retyhmon est ttès grand avec une immense jetée au nord et plusieurs bassins , peu de voiliers mais il y a semble t il peu de place pour les passagers .

Le port vénitien dans le coin nord ouest n ' a rien de remarquable . Peu de pecheurs , surtout des bateaux de promenade , au repos compte tenu de l'état de la mer .

 

Samedi 10 juillet , meme quai toujours inconfortable

 

Nous avons réussi a descendre sur le quai ( nous les vieux ) et sommes allés faire des courses au marché local ; une rue avec des petits producteurs locaux de fruits et de légumes, 2 marchands de fromage  .là ,nous avons trouvé fruits et légumes en abondance mais pas de bouchers ou de boulangers . En passant ,nous sommes rentrés dans le très grand marché enforme de croix : on y trouve surtout des boutiques por touristes mais heureusement 2 bouchers;nous avons donc complété nos courses Il n ' y a non plus de poissoniers ; il ne semble pas y avoir beaucoup de pecheurs , mais avec le temps et la mer en ce moment ,difficile de juger.

Aprés midi de repos pour nous, pendant que Denis arpente la ville .

Nous surveillons bien sur la météo en espérant pouvoir repartir dimanche ou lundi .

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires