Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 juin 2014 1 09 /06 /juin /2014 16:30

Lundi soir 26 mai Preveza Marina Cleopatra :le bateau a retrouvé la mer

Ça y est le bateau est à l'eau à la marina .

Le week-end n 'a pas été de tout repos : 10 h de travail acharné pour tout remettre en ordre. il y avait ,cette année, à changer l'ancre et la chaine , et les batteries de service . La manille reliant l'ancre à la chaine étant bloquée il a fallu scier la chaine : une grosse demie heure ; puis le changement des batteries m 'a pris plus de 4 H , dont une bonne heure à essayer de débloquer une borne rouillée , dans une position de spéléologue dans une chatière .

De plus le bateau étant stocké très loin au fond du chantier , la moindre course ( ou même aller aux WC ) prenait plus de 10 mn sous un soleil de plomb .

Tous les travaux demandés aux chantiers sont faits , en particulier le frigidaire marche , cela faisait deux ans que nous buvions chaud , et la bière chaude ce n'est pas terrible . Le réparateur du génois

n ' a rien fait , cependant bonne surprise le génois a bien voulu s 'enrouler . Le réparateur n'a même pas réparé le lazy bag , qu'il nous promet demain , je lui ai pourtant envoyé 4 mails demandant ou il en était .

Deux mauvaises surprises : une vanne cassée du circuit d 'eau sur un réservoir et un fonctionnement intermittent de la pompe , nous allons attendre la livraison d 'une pompe neuve pour partir. Maintenant que nous sommes sur l'eau , nous sommes en croisière .

NB le restaurant de la marina ou nous mangeons le soir est très bon .

La mise à l'eau du bateau a pris moins de 20 minutes , retouches de peinture comprises , ce sont de vrais professionnels . En conclusion très bonne marina , avec des prix raisonnables .

Mardi soir : nous sommes prêts

La matinée a été consacrée aux courses : récupération du lazy bag , bien réparé pour 50 euros .. puis aller à Preveza avec le bateau de liaison , pour aller acheter un depka ( permis de navigation ) et faire des courses de frais , la petite épicerie de la marina n'en ayant pas .

Il a d abord fallu trouver le bureau des autorités portuaires ( au dessus du bureau du bureau de poste ) pour apprendre qu'il fallait d abord aller payer à la recette des impôts . 30 minutes plus tard, nous sommes revenus après avoir payé 29,35euros pour apprendre qu'il fallait aussi une attestation de l'assurance sur le montant des sommes couvertes . Bon on verra au prochain port si on a le mail de l assurance . Les courses de légumes ne sont pas chères : 4 kg de légumes divers pour 10 euros , la viande aussi est bon marché : 660 gr de bifteck , 2 côtes de porc et un petit gigot pour 20 euros .

L'après midi quelques courses au ship et récupération de la pompe et bien sur remontage de celle ci et de la vanne : petit miracle tout marche sans fuir !

Pour finir ,fin du nettoyage du bateau et c'est l heure de l'apéro ; mais demain départ au matin avant que le vent ne se lève ; il a soufflé cet après midi à 17 noeuds ce qui rendrait impossible notre départ du trou ou nous avons réussi à rentrer à la marina. Au dessus de 10 noeuds le bateau n'est pas très maniable dans un petit espace..

Météo demain vent , après demain pluie et peu de vent ensuite 3 jours de vent assez fort de NO , si Eole le veut !!

mercredi mouillage de la baie est de Vonitsa retour à un beau mouillage

Nous avons profité de l 'absence de vent pour sortir sans difficulté de notre trou , puis avons été au moteur jusqu'au très beau mouillage de Vonitsa ,situé dans la très grande baie intérieure de Preveza; pendant le trajet nous avons envoyé la gv , ce que nous n 'avions pu faire en l'absence du lazy bag , puis du vent trop fort .

Nous avons juste terminé son gréement avant le mouillage .

Le vent s'est levé comme d'habitude vers 13 H , nous rafraichissant comme il le fallait . Puis vers 17 h nous avons été faire un tour en ville , à peu prés à 2km ; la petite station balnéaire est encore très endormie et il n 'y avait que 5 baigneurs et personne dans les tavernes du bord de mer. .

Par contre le port était quasi plein de voiliers , dont certains « ventouses. »

La ville n 'a aucun charme ; mais la vue sur le golfe ambracien est belle; bien sur le château fort qui domine la ville, était clos.

iles Ioniennes iles Ioniennes iles Ioniennes

Jeudi mouillage de la baie Atone ile de Meganisi retour à un beau mouillage

Nous sommes partis sous un ciel couvert et dans vent , donc au moteur ; passé la dernière bouée du chenal de Preveza il était trop tard pour l' ouverture à 10 h du pont du chenal de Lefkas. Alors nous avons déroulé le génois et avancé tout doucement mais le vent est devenu nul et nous avons fini au moteur ,du fait de l'absence de vent , l'attente de l'ouverture du pont n 'a posé aucun problème .

Puis nous avons continué à longer la côte de Lefkas , très montagneuse , mais bordée d'hôtels .En face de Nidri , un gros orage à éclaté , centré sur les montagnes mais pour nous beaucoup de pluie .

C'est donc sous la pluie que nous avons gagné notre mouillage , expérimenté il y a deux saisons . Évidement il y a plus de bateaux que fin octobre , mais nous avons trouvé une place tout près de la plage . Il était 14H, l'heure de manger.

Vers 17 H le soleil est revenu et nous avons été à pied ,jusqu'à au petit port de Vathy, en longeant la côte et admirant les belles baies de la côte nord , avec quelques bateaux mouillés . Le chemin traverse des anciennes oliveraies abandonnées , ou les chênes , les myrtes , les lentisques et les calicotomes épineux ont retrouvés leurs anciens territoires .

Le port de Vathy était bourré de bateaux , avec une grosse flottille. Le petit hameau est sympa , avec quelques bateaux de pêche , un bord de mer bien propre , des tavernes et des épiceries .

Nous étions contents d'être dans un mouillage tranquille , même si il n'était pas solitaire .

meganisi mouillage et port vathy
meganisi mouillage et port vathymeganisi mouillage et port vathy

meganisi mouillage et port vathy

Vendredi mouillage de la baie Vathy , Ithaque : mouillé sans être mouillés

La nuit a été pluvieuse et au matin toute la côte du Péloponnèse était noyée dans les averses .

Nous sommes partis au moteur avec un vent de nord-est de 7 noeuds , donc portant et trop faible pour nous faire avancer . Vers midi , le vent s'est levé , un bon force 4 , et nous avons fini notre traversée à la voile . L'entrée dans le grand golfe de Vathy est très belle : c'est un goulet assez étroit avec de hautes montagnes à tribord et au fond la petite ville et ses quais .

Nous avons choisi de rester au mouillage , avec 5 autres bateaux , un amarrage au quai vent de travers pouvant être source de conflit avec les voisins . Le vent souffle avec force et comme il va sur les quais qui bordent la baie , il y a un fort ressac . Juste après notre mouillage , un gros grain est arrivé . Nous avons mouillé assez prés de la station essence qui a un petit quai ce qui permet d 'y laisser l'annexe au calme .

Dans l'après midi nous avons loué une voiture , pour visiter l'île . En cette fin de journée , nous avons fait un petit tour vers le village perché juste au sud de Vathy : Perichora. La route est étroite , mais offre de magnifiques points de vue sur la rade .

Nous avons fait quelques courses alimentaires , la ville est très calme , il y a peu de touristes et les nombreuses tavernes ne seront pas pleines ce soir .

Samedi 31 mai Vathy louvoyage dans les pentes

A 9h nous sommes partis en voiture pour le tour de l'île . Nous sommes montés vers Stravos en prenant la route de corniche , qui à 200 m d 'altitude donne de beaux points de vue sur l'île voisine de Céphalonie . Arrivés à Stravos nous avons décidé d aller voir le village de Exoghi , perché très haut au dessus de la petite vallée du nord de l'île. La route est sinueuse et étroite et peu large , par chance nous n'avons croisé personne car cela paraissait impossible ; par endroit le bord de la route au dessus de l'abime est seulement piqueté de petits bâtons rouges . Au total , 14 lacets .Mais le village vaut le détour avec sa grande église , ses deux chapelles et surtout des points de vue extraordinaires .

Ensuite nous sommes redescendus sur Frikes , un petit port ou nous avions fait escale en octobre 2012 ; il y a peu de bateaux . Nous avons continué la route jusqu'à Kioni , autre petit port situé dans un ravin avec des villas sur les pentes ; c'est sympa , mais mieux vu du large ; là non plus le port est loin d 'être plein ,nous qui pensions être submergés par la foule des bateaux de location !

Nous sommes revenus à Stravos pour déjeuner au restaurant Polyphème , recommandé par le guide vert , et c'était très bon , plus cher que d habitude mais meilleur .

Nous sommes revenus par la route d'Anogi , avec des points de vue vers l'est , Évidement l'église qui contient des fresques réalisées par El Greco était fermée et le cafetier qui en a les clés n'était pas là , dommage!.

Nous sommes passés par le monastère Kathara , située au dessus de la rade de Vathy . C'est un petit bâtiment charmant avec une jolie petite église toute décorée;

Comme il était encore tôt nous avons pris la dernière route goudronnée que n 'avions pas prise allant vers le sud sur le plateau de Marathias . Après une longue montée , avec des à pic impressionnants , la route s'arrête , trop étroite pour faire demi tour . Seule solution une longue marche arrière de 500 m jusqu'à un lacet . Bonjour l'adrénaline ...

De retour à la ville , le vent soufflait fort . Il y avait deux bateaux de plus au mouillage et plus de voiliers au quai de la ville . La remontée dans le bateau à partir de l'annexe a été un peu acrobatique en raison du clapot .

Il est 19h ,c'est l'heure de l'ouzo!

Ithaque et Ulysse

Ithaque est évidemment la patrie d'Ulysse . Et bien quand on parcourt l'île , on se demande comment un roi aussi puissant a pu l' être d'une aussi petite île . Ithaque est en effet une toute petite île très montagneuse , composée de 2 massifs montagneux de 650 m et 900 m de haut pour une taille de 8km sur 5 km , réunis par une isthme également montagneux . Les plaines ou les pentes raisonnables sont rares , et même si on peut imaginer des cultures en terrasse sur les pentes les plus raides , je me demande comment une population importante pouvait y vivre . L'île n 'a de plus qu'un port abri ( même pour les galères de l'époque ) : Vathy, assez loin des fouilles du palais d 'Homère qui sont au nord . Coté nord la grève de Frikes était minuscule et on a du mal à imaginer une flotte importante tirée sur les graviers . Ithaque n 'avait aucune raison d'être un relais maritime et sa richesse ne pouvait venir du commerce .

Je me demande donc si les chercheurs ont établi combien de personnes pouvaient vivre sur cette île , à l'époque mycénienne.

Dernier point , à part Vathy peut être , à une journée de marche du palais, je ne vois aucune plage qu'Ulysse aurait pu labourer pour y planter des oliviers .Les rares grèves sont en gros galets.

Dimanche baie crique d' Agios Andreas

Le vent a encore soufflé une bonne partie de la nuit et encore le matin quand nous sommes partis .

Nous avons longé la côte d'Ithaque et avons été séduits par la crique Aghios Andreas au sud 2 voiliers y étaient mouillés, avec des amarres à terre , il restait une place entre eux . Nous nous y sommes mis .

Le passage des amarres à terre a été long, compliqué par un vent traversier qui soufflait par rafales .

En fait du coté est de la baie , il y a un long ravin qui canalise le vent mais la baie est parfaitement calme pour la houle .

La baie est encadrée par de hautes collines abruptes couvertes de vieux oliviers , de lentisques et de genévriers rouges , avec des chèvres qui se promènent dans les pentes .

L'eau est limpide et une dizaine de sars sont venus chercher l'ombre du bateau .

C'est une journée de calme et de repos ; l'eau ( 23° ) et l'air ( guère plus ) sont encore trop frais pour nous donner envie de baignades .

Seul regret , il n y a aucun sentier pour marcher un peu.

baie aghias andreas, vathy,baie de vathy, vilage de montagne, baie de kionibaie aghias andreas, vathy,baie de vathy, vilage de montagne, baie de kioni
baie aghias andreas, vathy,baie de vathy, vilage de montagne, baie de kionibaie aghias andreas, vathy,baie de vathy, vilage de montagne, baie de kionibaie aghias andreas, vathy,baie de vathy, vilage de montagne, baie de kioni
baie aghias andreas, vathy,baie de vathy, vilage de montagne, baie de kionibaie aghias andreas, vathy,baie de vathy, vilage de montagne, baie de kioni

baie aghias andreas, vathy,baie de vathy, vilage de montagne, baie de kioni

Lundi port de aghia efina : nous devenons paresseux

La météo n 'est pas engageante , il est prévu le passage d'une dépression au sud de Péloponnèse qui doit nous envoyer un bon vent d 'est . Après hésitations nous décidons d aller au port d'Aghia efima, qui devrait être bien protégé et est spacieux , ce qui facilitera nos manœuvres .

Ce fut donc une longue navigation de 5 miles avec un vent moyen dans l'axe du chenal entre Céphalonie et Ithaque . Le port à notre arrivée matinale ( 11H ) était presque vide .

Nous nous sommes donc amarrés sans difficulté , très long en prévision du mauvais temps.

Il n'y a pas de pendilles , par contre le quai est très bien aménagé , avec électricité et eau ; des locaux aident à l'accostage .

Le loueur de voitures étant fermé, nous avons occupé l'après midi à visiter le petit village qui n ' rien de remarquable ;la Céphalonie a été frappée par un terrible tremblement de terre qui a détruit presque toutes les maisons et le village est donc quasi neuf .

À18H nous avons été retenir la voiture , puis nous avons été diner au restaurant sur le quai en face du bateau , le Finikas , pas mal pour 26 euros à deux .

Mardi même port

Après une nuit calme , nous avons été réveillé au matin par quelques rappels énergiques du bateau . La houle d 'est rentrait dans le port , le vent était très faible , la houle pas très forte , mais le bateau a commencé une sarabande infernale . Nos voisins n'étaient pas mieux lotis .

Le ciel était couvert , la dépression passait . Selon le préposé du port cela irait mieux dans l'après midi . Par sécurité nous avons éloigné le bateau du quai , si bien que pour aller à terre il faut emprunter l 'annexe , pas très commode .

Du coup nous avons remangé au restaurant à midi , puis nous sommes partis en voiture voir le nord de l'île . Malgré les nuages et des pluies passagères , le paysage est très beau , la route monte rapidement jusqu'à un plateau vallonné , couvert d'arbres , oliviers , cyprès , lentisques , chênes . Il y a peu de villages , sans intérêt . La route finit au nord de l'île au petit port de Fiskardo , réputé très joli et le st Trop de l'île ( nb beaucoup d'endroits sont des petits st trop ) . C'est une jolie baie , entourée de quais , de voiliers et de restaurants . La station n'est pas remplie ,et même, paraît assez vide . Nous sommes déçus . De retour à la marina nous allons voir le port voisin de Sami ,. Il y a une grande marina, bien abritée et avec peu de bateaux ( ils sont le long des quais ) .L'eau est calme; La ville est moderne et déserte . Au retour nous passons par le lac de Melissani , d 'après le guide l'eau de mer s'engouffre de l'autre coté de l'île et ressort par ce lac après un long parcours sousterrain .Et bien nous n'avons rien vu , l'entrée pour visiter le site est payante et il faut descendre dans une espèce de blockhaus . Nous avons refusé de payer 7 euros chacun . En fait d 'après les photos le lac est un grand trou de 50 m de diamètre .

Et nous retrouvons le bateau , toujours gigotant , sous un petit crachin .

La nuit risque d 'être difficile .

Mercredi 4 juin même port

La nuit n'a pas été trop difficile , la houle s'est calmée et au matin le plan d'eau était calme . J'ai pu remettre la passerelle .

Après des hésitations , le ciel s'est découvert et nous sommes partis faire le tour de l'île ,côté sud avec un peu de soleil

Première étape la plage de Mourtos , au bout d'une rude descente , c'est une plage de sable , entre deux très hautes falaises , le site est splendide mais la plage semble à l'abandon ;

Ensuite nous avons pris la route de la cote ouest qui offre de beaux points de vue et qui mène à .

Argostoli. C'est une assez grande ville , toute neuve et assez sympa avec une rue piétonne animée . Nous avons pu recharger la carte vodaphone de l'an passé pour faire de l internet et acheter une paire de lunettes pour AM ; Ensuite déjeuner dans une taverne du front de mer , pas terrible et assez chers .Puis , les musées étant fermés, nous sommes repartis pour voir un château fort très ruiné , mais avec une vue à 360 ° , puis un monastère ( agias andreas ) fermé ( il n ouvre qu'à 17 H ) .

Nous avons alors pris une belle route de montagne avec un double objectif : la coopérative de vin et un monastère : aghias geranissimo . Si la coop était ouverte , le monastère était fermé et nous n'avons pas compris les heures d 'ouverture.

Nous avons alors pris la route longeant la cote sud , celle ci est assez belle mais très touristique avec de nombreuses maisons et hôtels, disséminées dans les anciennes oliveraies . Nous sommes passés à Katholikon , toute petite station balnéaire qui fait bout du monde avec un port microscopique , gardé par des écueils , une belle plage de sable qui pourrait faire un beau mouillage mais on voit des taches sombres loin au large qui pourraient être des hauts fonds . Pour finir nous arrivons à, la pointe sud est Skala , vraie station balnéaire avec des construction hideuses et des parasols plantés sur la plage ; Ils sont peu occupés , les estivants préferant rester autour des piscines .

L'arrivée sur le petit port de Poros est très belle ; il est niché au débouché d'un ravin et d'une gorge étroite . Le port semble bien protégé par une grande digue ( 5 voiliers ) .

Ensuite la route monte dans la montagne et c'est une splendeur : des oliveraies , des champs vigne en terrasse , des cyprès et des fleurs . UNE DES PLUS BELLES ROUTES QUE NOUS AYONS FAITES .

Nous sommes rentrés à 18 H30 .

iles Ioniennes
iles Ioniennes iles Ioniennes
iles Ioniennes iles Ioniennes

Jeudi quai de Aghios Nicolaos à Zante

Eole est imprévisible

Départ ce matin avec un bon vent de travers, normalement il ne souffle qu'à partir de 11H , c'est probablement le col derrière le port qui cause ce renforcement .

En relevant l'ancre nous relevons aussi celle du voisin , heureusement un des responsables de Sunsail ( flotille ) veille au grain et nous aide à la libérer .

Même à peine sorti du port le vent est toujours à plus de 20 noeuds , nous mettons la GV 2 ris et partons vent arrière . Rapidement le vent s'arrête , puis repart , puis s 'arrête de nouveau.

Nous mettons le moteur . Le vent revient à hauteur du cap qui ferme au sud est la grande baie , il longe la haute côte de Céphalonie , que nous suivons vent arrière avec plus de 15 noeuds. La côte est abrupte , et belle . Le port de Poros et la petite ville sont sympas vus de la mer , nous passons trop loin du port pour voir si il est bien protégé avec ce vent , en tout cas il n'y a plus de bateaux Arrivés à Skala , hideuse station balnéaire, le vent tombe complètement . Nous nous dirigeons vers Zante , au bout de 5 miles le vent revient ouest ,notre direction!. Nous remettons les voiles au prés avec 2 ris car nous nous méfions des rafales . Heureusement car le vent souffle bientôt à plus de 20 noeuds .

En arrivant au port avec 24 No de vent,un jeune homme ( Costa ) nous montre un emplacement le long du quai face au vent . La deuxième tentative d'accostage est la bonne , il faut arriver avec ce qu'il faut de vitesse pour rester manœuvrant mais pas trop tout de même pour ne pas rentrer dans le bateau devant .

Le bateau devant nous est français , et celui mouillé dans la rade aussi .Il y a aussi 4 bateaux mouillés au quai ouest . En principe le vent tombe à 21h . Je remets en état les prises de l'éolienne et d'un panneau solaire . Même les prises étanches prennent l'eau et rouillent .

Costa nous informe que nous aurons 20 % de réduction au restaurant et qu'il y a un wifi gratuit . Le repas de ce soir est décidé .

NB repas correct

Vendredi mouillage dans la baie de Lagana sud de Zante

Le vent a persisté une partir de la nuit et n'est tombé qu'au matin .

Nous hésitons un peu en nous demandons si nous attendons le vent qui doit se lever en fin de matinée . Mais comme la route est longue, nous partons au moteur avec un très léger vent de face , et un beau soleil , enfin.

Nous longeons toute la cote est de Zante; en arrière plan une chaine de montagnes de quelques centaines de mètres de haut . En premier plan des collines couvertes d'oliviers et de villas . Il y a des plages toutes avec des stations balnéaires et des parasols bien alignés Mais il y a peu de personnes sous ceux ci . En ce début juin , les touristes semblent manquer à l'appel . Nous passons devant Zakyntos , la capitale de l'île . La marina semble déserte. Jusqu'à la pointe sud , les hôtels sont nombreux et plus ou moins laids .

Le vent ne s'est pas levé .

Après la pointe sud nous entrons dans le vaste golfe de Lagana . Il est encadré par de hautes collines à l'est et la fin de la montagne principale à l'ouest ; Le paysage est assez beau , et les constructions discrètes . La baie et ses plages sont protégées car c'est un lieu de ponte des tortues .Nous en verrons deux . L'ilot Monastheri est un gros caillou avec de belles falaises blanches . Nous allons mouiller non pas dans l'anse Keri , avec un petit village et 5 bateaux au mouillage , mais un peu à coté devant une oliveraie , nous y sommes bien.

En fin d'après midi , pendant 30 mn il y a un vent d'est qui lève un bon clapot mais il ne dure pas , ouf .

Nous avons terminé notre parcours dans les îles ioniennes . Ithaque et Céphalonie sont de très belles iles qu'il faut visiter en voiture . Les paysages sont magnifiques et les routes très bien entretenues .Je suis étonné par les investissements routiers qui ont été faits , alors que la circulation est rare . Surtout que ce sont des routes de montagne , qui ont du être fort couteuses . Je m'interroge aussi sur les investissements en amenée d'eau et d'électricité , car il y a des maisons et des hôtels très isolés , et parfois hauts dans la montagne .

Et en ce début Juin les touristes ne sont pas nombreux . Il est vrai que l'eau de mer n 'est pas très chaude ( 22 °) et l'air frais ( Le matin il fait 18 ° dans le bateau). Le soleil n 'a pas toujours été au rendez vous .

Samedi 7 juin port de Kathokolo

Ce fut une navigation de rêve : du soleil, mais de l'air frais , un vent grand largue force 3 , une mer plate . Les 20 miles ont donc été accomplis sans efforts . Et l'accostage fut sans problème : arrière au quai avec le vent venant du quai et un responsable du port accueillant , qui nous a bien aidé .

Le bateau est bien garé pour nous permettre la visite d'Olympie , de Vassae et des montagnes arcadiennes , avec une une voiture .

PS Les prix sont doux : 15 euros par jour pour le port avec eau et électricité et douches ; 35 euros par jour la voiture .Il est vrai qu'en l'absence de paquebots de croisière, tout est très calme ( les paquebots font visiter Olympie , il n'y en aura pas demain ) .

Partager cet article
Repost0

commentaires

Nicolas 09/06/2014 19:13

Quel maitrise technique du blog maintenant ;-)