Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 juillet 2014 6 19 /07 /juillet /2014 06:36

De Cythere à Kilada

Lundi 30 juin port de Moenvassia

Aprés une nuit légèrement balancée , ( c'est curieux comme sans vent, la mer n'est pas plate à Cythère ) , nous sommes partis au moteur , direction le cap Maléas , si redouté des navigateurs . Nous l'avons passé avec 4 noeuds de vent , mais de la houle .

Ensuite nous avons longé la côte et admiré un de nos plus beaux paysages , le village de Velavidia, avec le regret de ne pas pouvoir mouiller , non à cause des fonds qui paraissent possibles mais à cause de la houle . Il y a aussi après le cap Kamili , un beau mouillage devant deux plages de sable ; mais la houle devait le rendre fatigant . Puis un léger vent de sud est s'est levé nous permettant de finir à la voile . La marina de Momenvassia était pleine , le mouillage du sud très fortement houleux , nous avons été nous amarrer au quai nord, en faisant le tour du haut rocher et passant devant la vieille ville qui semble quasi neuve .

Après la forte chaleur , nous sommes partis visiter la vieille ville. Elle est batie au pied du rocher ( haut de 300M ) ,enclose dans des murailles dont la restauration est presque finie . Elle n'est pas grande : 550 m le long de la mer et 4 ou5 rangées de maisons , le mot de rangée ne convenant pas ,car les maisons sont dans tous les sens .

Il y a 40 ans , selon nos souvenirs , il y avait beaucoup de maisons en ruines . Aujourd'hui elles sont rares . Tout a été reconstruit , avec bonheur . Seule la rue principale ( 2 m de large ) a de nombreux commerces touristiques . Ailleurs ce sont des ruelles sinueuses et en escalier , quasi désertes . Il y a des hôtels mais invisibles car occupant des maisons rénovées . Tout cela a du charme .

La police du port nous a invité à aller payer les droits de port . Après avoir un peu cherché , j ai trouvé les bureaux et j ' y ais passé une petite demie heure , la jeune préposée parlait peu l'anglais et voulait vérifier les documents en français , en particulier l'assurance qui ne porte pas le nom du bateau ( juste le numero d immatriculation ) et dont le renouvellement tombait pile ce jour . Ensuite aprés 5 minutes de calculs ( avec calculette ) elle m'a demandé 10, 64 euros; et des gens se plaignent de la bureaucratie !

Péloponèse est    de Moenvassia à Kilada
Péloponèse est    de Moenvassia à Kilada
Péloponèse est    de Moenvassia à Kilada
Péloponèse est    de Moenvassia à Kilada
Péloponèse est    de Moenvassia à Kilada
Péloponèse est    de Moenvassia à Kilada

Mardi 1 juillet Baie de Kremidi

Après avoir fait des courses dans des magasins enfin bien approvisionnés ( des fruits frais avec de la variété , deux bouchers , une boulangerie patisserie , deux super markets ) nous sommes partis nous mouiller dans une baie au nord du golfe de Monemvassia : 3 miles fait au moteur sans vent .

Le mouillage au pied d'un piton rocheux est magnifique et un peu protégé du vent et de la houle de sud . Nous sommes environnés de hautes montagnes avec des falaises . Il n'y a que quelques maisons de vacances , dont on ne voit que les toits .

La soirée s'annonçant calme, nous avons décidé d'y passer la nuit

Péloponèse est    de Moenvassia à Kilada
Péloponèse est    de Moenvassia à Kilada

Mercredi 2 juillet quai de Ierakas

Et bien, la nuit n 'a pas été calme , contrairement aux habitudes de plus d'un mois le vent s'est levé la nuit de nord . Nous avons dérapé ( mouillage trop court ) et avons du remouillé dans la nuit . Heureusement le clapot avec un fetch d'un mile n'était pas trop fort .

Au matin nous avons décidé d'aller petit déjeuner sur le coté nord de la baie . Mauvaise idée car n'ayant pas remonté l'échelle de bain , celle ci a disparu pendant la traversée .

Nous sommes ensuite partis au louvoyage vers Ierakas à 4 miles au nord . Curieusement le vent était plus fort prés de la côte , même sous les caps ,qu'au large . Nous avons donc remonté doucement puisque il nous a fallu 3 h pour arriver dans le fjord de Ierakas . C'est une longue crique sinueuse entre des falaises . Au bout d 'un mile il y a un petit hameau , des quais , des barques de pecheurs . Nous avons pu nous amarrer le long du quai , derriére un bateau allemand , il n'y a que deux places .Après la sieste qui devient quasi impérative compte tenu de la chaleur , nous avons été nous promener jusqu'à la chapelle , renonçant à monter au Castro , compte tenu de l'état du sentier .

Ensuite longue baignade sur la plage en ciment juste à coté du quai en compagnie de 5 dames grecques. Compte tenu du peu de fréquentation, nous n'avons pas tenté les tavernes de poissons en se méfiant de l approvisionnement en poisson frais ; il y a cependant 2 petites barques avec des filets , mais sur une seule une dame travaillait .

Péloponèse est    de Moenvassia à Kilada
Péloponèse est    de Moenvassia à Kilada

Jeudi 4 juillet mouillage à quai de la crique de la chapelle baie de Kyparisi

Le temps reste calme , même si le meltem qui souffle sur les cyclades nous envoie une houle d'est qui crée , aidée par le ressac sur les côtes montagneuses, une mer assez pénible.

Donc ce matin après 4 miles au moteur nous nous sommes arrêtés dans la crique au sud du cap Vathy Avlaki, longue calanque relativement calme quand nous y sommes arrivés . Il y a une route qui arrive sur la belle plage au milieu des falaises et des ravins . 4 ou 5 voitures y avaient déposés une douzaine de plagistes qui se doraient au soleil. Il y a même un camion cantine et des parasols . mais cela ne gâche pas la beauté de l'endroit . Mais vers 2h la houle a commencé à entrer et le bateau à danser ; alors nous sommes repartis vers la baie suivante celle de Kyparisi , un peu inquiet sur le calme des mouillages ; Heureusement le mouillage du coin sud est , dit de la chapelle car il y a un quai et une chapelle toute blanche ,était calme . Nous sommes mouillés devant avec amarres à terre mais assez loin du quai car on ne sait jamais avec ce vent capricieux .

Après une petite promenade sur le sentier littoral , nous avons pris un bon bain, la remontée sur le bateau étant difficile , du fait de l'absence d'échelle : il faut se hisser sur l'annexe ce qui demande un bon coup de reins et une forte traction sur une corde disposée à cet effet . .

En fin d 'après midi un catamaran est venu nous rejoindre .

La baie de Kyparisi est splendide , c'est une grande baie circulaire de 2 miles de diamètre ouverte vers le large pour un tiers de sa circonférence . Les 2 coins sont donc en théorie un peu protégés de la houle d'est; les montagnes qui entourent la baie ont une hauteur voisine de 600 M , et plongent vers la mer en pentes fortes couvertes de maquis et en falaises .

Tout au bord de la mer il y a quelques champs d'oliviers et des hameaux tout blanc.

Péloponèse est    de Moenvassia à Kilada
Péloponèse est    de Moenvassia à Kilada
Péloponèse est    de Moenvassia à Kilada
Péloponèse est    de Moenvassia à Kilada

Vendredi 4 juillet

Et bien la nuit a été un peu houleuse , il y a eu des vents tournants , pas très forts mais suffisant pour lever du clapot . Le vent a viré au nord est , nous avons donc été voir la crique nord est qui a un quai sur lequel étaient amarrés des bateaux. La traversée de la baie a été très rouleuse, et arrivés devant la crique le vent y soufflait en rafale à plus de 20 noeuds ; les collègues nous faisaient bien signe de venir à une petite place , mais nous avons préféré partir au prés vers le nord et l'anse de Fokonas en principe abritée du nord est . Nous avons pris deux ris et évidement le vent a baissé jusqu'à un petit 3 . Nous sommes dons arrivés tranquillement dans cette longue et large anse . Au fond la houle d'est ne se fait plus sentir , il ne reste qu'une petite ondulation de sud .

Nous avons donc mouillé vers midi , en espérant que le vent dominant ( en principe ) du sud est ne se lève pas ; heureusement pour cette fois Eole nous a été favorable et nous avons passé une après midi tranquille . L'anse est terminée par une grande plage de galets . Il y a dans une crique ,quelques barques qui furent de pêche . Il y a une taverne au milieu de la plage , quelques maisons et quelques camping cars . Les collines qui entourent l'anse sont couvertes d'un épais maquis assez haut , au fond de la vallée quelques oliveraies et une petite chapelle . C'est beau et tranquille

ps évidement dans la nuit le vent a soufflé fort du nord , jusqu'à 20 noeuds

pas de téléphone dans cette baie isolée au milieu des montagnes , heureusement en partant de Kyparisi , nous avions eu un message avec la mention AB au bac S d'Elora .

Samedi 5

Le vent a continué a bien souffler dans la matinée et ne s'est pas renversé en début d'après midi ; nous sommes donc partis au louvoyage avec 2 ris et le foc .

3 heures après nous étions dans le petit port de Leonidion . Il y a avait une petite place entre deux bateaux amarrés cul au quai . Avec un fort vent traversier nous avons dérapé au moment de jeter l'ancre et après nous être inséré à la place visée , il a fallu repartir pour éviter le croisement des ancres . Un autre bateau arrivé juste après nous a eu la même mésaventure , en pire puisque il a réussi à décrocher l'ancre d'un voisin . Voyant cela nous avons été prudemment tâté une place le long du quai , quai qui a un trottoir sous marin et est donc impraticable aux quillards . Nous on est passé au dessus ; par la suite une vedette amarrée elle aussi le long du quai est partie , libérant de l'espace pour les bateaux .

Dans toutes ces manœuvres qui se sont effectuées avec un esprit d'entraide entre voiliers , le capitaine du port est juste venu nous demander de passer à son bureau pour payer le port . Le bureau , évidement ne donne pas sur le port , et le capitaine a toutes les bonnes raisons pour ne pas aider à la manœuvre . C'est souvent le cas avec l'exception de Cythère .

Le soir nous avons été à une taverna ou nous avons renoué avec la pratique du « come look » , pratique qui consiste à l'invitation du tavernier à venir voir dans une vitrine tous les plats proposés qui mijotent depuis un certain temps . C'est souvent très bon ( et bien cuit ) , mais souvent un peu gras ( moi j aime , mon régime moins ) mais avec du retsina ça passe . Il y avait dans la vitrine : du stifado, des aubergines farcies aux oignons , de la chèvre, du mouton ou du lapin dans de la sauce au citron .

Bien que le port soit protégé du nord , la houle rentre avec le ressac et le bateau donne de violents coups de rappel

Péloponèse est    de Moenvassia à Kilada
Péloponèse est    de Moenvassia à Kilada
Péloponèse est    de Moenvassia à Kilada

Dimanche mouillage sous le cap Korakas

Bien qu'au matin le vent soit complètement tombé , le bateau continuait à bouger . Nous sommes donc partis déjeuner dans la baie de Poulitra , 2 miles au sud du port ; totalement ouverte au nord elle est bien protégée du sud est; en principe le vent dominant . Nous avons mouillé dans le coin sud est , pas très loin d'une jolie chapelle au bord de l'eau , devant une plage de galets , avec en arrière plan la montagne . Désolé de me répéter , c'est très beau .

Puis vers 14 H , le vent du sud est s'est levé , nous serions bien resté la nuit mais nous voulons aller voir le chantier ou le bateau va passer l'été pour mettre au point notre retour en France .

Nous sommes donc partis grand largue vers le mouillage du cap Korakas .

Ce mouillage est devant une plage et une très belle villa nichée dans une pinède , le vent de terre nous apporte des bouffées d'odeur de pins. Ce sont plus des montagnes mais des collines.

Il y a 2 autres voiliers français au mouillage.

baie de Poulitra
baie de Poulitra

baie de Poulitra

Lundi midi mouillage de Kilada

6 petits miles au moteur nous ont permis de rejoindre la baie de Kilada . De ce coté ci du golfe argolide ce sont plus des montagnes tombant dans la mer , mais des collines plus ou moins boisées . Cependant les montagnes de plus de 1000 M ne sont pas loin.

Nous avons été agréablement surpris par le paysage qui est bucolique . La baie de Kilada est peu profonde et il y a une vingtaine de voiliers au mouillage dont la moitié n'est plus habitée .

Nous avons été au chantier confirmer la date de sortie de l'eau , réserver une voiture pour rentrer sur Athènes et réserver une chambre à Athènes .

Puis nous avons fait un tour du village , typiquement grec , avec des ruelles étroites entre des maisons blanches , de nombreuses tavernes sur le front de mer et quelques boutiques mal approvisionnées . Il y a même une laverie au village , heureusement car le chantier ou sera le bateau n'en a pas ,( ce qui est le cas la plupart du temps en Grèce )

L'environnement est sympa et respire la quiétude .

Péloponèse est    de Moenvassia à Kilada
Partager cet article
Repost0

commentaires