Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 juillet 2017 3 05 /07 /juillet /2017 12:57

CHALCIDIQUE

 

Mardi 27 juin à quai à Nea Skioni

 

La traversée de 42 miles s'est faite au moteur , au début avec la petite aide d'un vent d'ouest de 6 nœuds , puis en arrivant au cap Kassandra , le vent est venu un instant de nord est force 2 , mais il est vite retombé ;

La côte sud de la péninsule est assez construite , mais ce n'est pas le mur de béton décrit pas les guides , au bord des plages il y a de petits ensembles d'immeubles bas ou de villas . L'arrière pays , surtout par rapport à la coté en face , paraît sèche ; Il y a des oliveraies et peu de forets.

Le port est une vaste rade bordée de quais , ils sont occupés par des petites embarcations disposés de manière espacée . Il y avait 3 voiliers amarrés sur le quai sud , et nous nous avons fait comme eux .

Sur le quai il y a de l'eau ( gratuite ) et des bornes électriques , mais leur aspect ne donne pas confiance .

Juste à l'extérieur du port , il y a une belle plage de sable ( avec douche ) qui semble surtout utilisée par des familles avec enfants , d'origine des pays de l'est .

La petite ville est une station balnéaire , style ancien avec des petites maisons , pas toujours achevées , le front de mer est une rangée de tavernes , avec des menus en cyrillique.

Le tout n'a donc pas un grand intérêt , sauf pour faire des vivres .

Un camion a donné du diesel à un yacht à moteur , mais il n 'a pas voulu revenir m'en délivrer 70 litres , disant qu'il n'était pas du village.

 

Mercredi 28 juin à quai à Porto Koufo

 

Partis sans vent du port ,celui ci s 'est levé,10 nœuds d'est, une fois la jetée tournée . Nous avons donc louvoyé le long de la côte de Cassandra . Cette deuxième moitié de cote sud est haute , sauvage et boisée , mais sans abri . Nous avions projeté un mouillage à la pointe , mais le vent d'est le rendait intenable , nous avons donc traversé vers la presqu'île Synthonia et l'anse Tormois , que nous avions beaucoup aimé il y a deux ans ; las , le vent a tourné au sud est la rendant également intenable , nous avons essayé 2 criques un peu au nord , mais la aussi la houle rentrait . Alors nous avons été jusqu'à Porto Koufo . Le site fut beau , il l' est

toujours mais, aujourd' hui ,un peu défiguré par les constructions : c'est un vaste plan d'eau ou l'on rentre par un passage ( plus de 100m de large ) entre 2 falaises . Les cotes sont assez hautes . Nous avons pris la seule place possible au quai , grace au départ d'un voilier .

Le quai est haut , mal fichu et n'a ni eau ni électricité mais nous étions à quai à l'abri de la houle

Nous n aurions pas voulu aller au restaurant , il aurait mieux valu mouiller devant la plage coté sud .

Le hameau est limité aux tavernes et un tout petit mini market

Nous avons très bien mangé au restaurant Tsitikas , quasi plein alors que ses 2 restos voisins étaient peu fréquentés .

 

Jeudi 29 juin mouillé dans le coin sud ouest de la baie Sikias

 

Notre programme était parfait : aller attendre le vent dans le mouillage dans la baie sans nom au sud de Porto Koufo, puis vers 14H partir avec le vent vers les iles Diaporos .

Nous nous sommes bien mouillés dans la baie sans nom , dans un très beau décor de montagne ; ayant attrapé un bouteille casier, j ai été la rechercher sous le bateau : la bouteille était remontée dans le puits de dérive . Mais l'eau était très bonne et nous nous sommes baignés.Nous n'avons pas vu un seul poisson .

J'ai été un peu marché sur une route 4+4 , un peu dans un mauvais sentier ou il fallait écraser les lentisques pour échapper aux feuilles pointues des chênes kermès nains .

Nous avons déjeuné , puis comme le vent était passé sud au mouillage , nous sommes partis .

Hélas le vent n'était pas au rendez vous . Nous avons donc longé la cote sud de la pointe de la péninsule de Synthonia ou de très belles falaises plongent dans la mer .

Puis toujours au moteur nous avons tourné la pointe , et mis le cap vers le nord .

Nous sommes passés devant de belles baies avec plage de sable , toutes très occupées par des multitudes de parasols . Le vent s 'est levé brutalement du sud à 11 nœuds et nous avons pu faire 30 minutes de voile (portant avec grand voile et genois en ciseau) ; le pied ! mais un peu court !

Selon le guide le meilleur mouillage était une petite crique sauvage De loin on a cru voir une digue , en fait c'était une épaisse rangée de parasols qui emplissait sur plusieurs rang la plage . Nous nous sommes donc avancés jusqu'au coin sud ouest de la baie devant une belle plage de sable , relativement épargnée par les rangées de parasols . La baie est vaste, avec une grande plage à l »oest et des petites plages entre des petits promontoires rocheux de boule de granit rondes .

Encore une baignade .

Le vent tombe doucement et à 20H , il est quasi nul . Les plages se vident doucement de leurs enfants et le calme s'installe sous la couleur dorée du soleil couchant ( AM a trouvé que je manquais de poesie , j'essaye ??? ) De l'autre côté de la baie ,le mont Athos se dresse du haut de ses 2000m

 

Vendredi 30 juin mouillage de koumaroudes ile Diaporos

 

Ce matin nous avons traversé au moteur la baie de Sikias , pour mouiller à la pointe sud est de la baie, devant une petite plage sans trop de parasols . Nous avons fait un tour pour voir les fonds , rien à voir pas un poisson, tout au plus des acetabulaires ( ce sont de petites algues blanches constituées d'une seule cellule géante , ce qui passionne AM pour des expériences de génétique )

Nous avons attendu 2h que le vent se lève , comme rien n'arrivait nous sommes partis au moteur ; Devant la baie de Sarti ( ou a 3H ? ) la brise de mer est arrivée et nous avons mis les voiles plein vent arrière . La cote est collineuse , boisée et assez déserte , si ce n'est une succession de petites plages ; toutes sont presque sont couvertes de parasols , pour certaines , il n ' y a plus d'espace hors des parasols. Il y a aussi beaucoup de camping- cars ou de tentes installés en rang serrés sous le soleil . La coté serait plus belle en septembre quand tout aura démonté .

Nous sommes arrivés au lagon des iles Diaporos et avons mouillé dans la première crique bien abritée du sud qui soufflait encore . Mais il y avait encore de la houle due aux dizaines de bateaux moteurs qui sillonnaient le lagon. Là encore, un beau cadre un peu gaché .

A 7 H , le vent est tombé .

 

Samedi 1 juillet mouillé devant une crique sans nom par 40 08 9

 

Nous avons été tranquillement au moteur pour faire le tour de l'île Diaporo ; à cette heure relativement matinale , il y avait peu de barcasses à moteur . Nous avons vu de très belles criques avec des petites plages , peu occupées puis nous sommes arrivé à l'anse Kriftos ; c'est une calanque étroite avec un coude à l'entrée , abri total donc , ce qui n'est pas actuellement nécessaire . Nous avons mouillé un peu avant le fond de la baie, devant une belle crique de sable avec au fond des roseaux et des peupliers. Après un bain dans de l'eau enfin vraiment bonne , nous avons fait un petit tour à pied sur le chemin qui part de l'anse à l'est de Kriftos Nous sommes montés en haut de la petite colline, au milieu des bruyéres , avec un peu d ombre sous les pins parasols hélas un peu espacés . La vue sur toutes les multiples découpures de l'île est très belle . Au retour après le bain et le déjeuner nous sommes repartis vers le sud afin de limiter au maximum la longue étape de demain vers Thasos ; Nous avons longé de prés la cote , je me repète ,très belle , mais toutes les plages étaient très occupées , au moins par des parasols , et meme quelque fois sonorisées. Nous avons fini par arriver devant une crique avec une mini plage de sable occupée seulement par une famille de campeurs . Nous y avons mouillé ; les rochers environnant sont des blocs de granit de toutes les formes ; l'eau est d'une transparence extraordinaire , on voyait parfaitement qu'il n'y avait pas de poisson.

Le vent s'est un peu levé au dehors de 16 h à 18 h, nous faisant un peu bouger , mais a partir de 18H , cela a été le calme, les cigales chantant encore avec une odeur de résineux venant de la foret. .

 

Dimanche mouillé à l'entrée du port de Limenaria Thasos .

 

Ce fut una longue journée : départ à 5h 30 , car nous voulions faire un détour pour aller voir les monastères du mont Athos . La mer était totalement sans ride , ce qui nous a permis de voir une famille de petits dauphins qui vaquaient à leurs occupations sans s'inquiéter de nous . Nous sommes arrivés à la hauteur du monastère russe , puis avons longé la côte . Le mont Athos du haut de ses 2700 m, plonge dans la mer . Au pied il y a des gros monastéres , batisses à l'allure de forteresse, avec toutefois des balcons en encorbellement , il y a aussi accrochés sur la pente des petites maisons ,des chapelles ,des ermitages. Cela valait bien le voyage

Nous avons aussi longé la côte nord est ; elle est moins abrupte que la cote ouest et beaucoup moins batie ; elle est recouverte d'une épaisse foret ; dans les ravines en haut du mont , il nous a semblé voire des traces de neige . Puis à 12H 30 nous avons mis le cap sur Thasos avec un toujours un vent nul mais vers 14H , un petit souffle de 6 nœuds de sud est s'est levé , nous avons donc pu faire le reste du trajet à la voile .

Le port de Limenaria est en reconstruction , les anciens quais sont tous occupés , le nouveau quai du coté ouest , est en construction, avec une rangée de bétonneuses pretes à travailler lundi matin . Nous avons donc mouillé à l'entrée du port devant une plage assez occupée .

Ps en dépit de l 'absence de vent , nous avons eu droit par moment à une forte houle de travers qui a rendu la nuit un peu difficile ( en plus les moustiques , malgré la spirale, nous ont attaqués )

 

 

Lundi à quai à Limenas , le port et capitale de Thassos

 

Nous avons réussi à faire la majorité des 20 miles à la voile , malgré un vent faible et arrière (quand le vent est inférieur à 12 nœuds , le vent arrière est une allure lente si on envoie pas le spi )

Le dernier cap au nord ouest , nous permis de connaître une grosse houle ce qui explique,peut être, que le port malgré une entrée étroite ne soit pas calme Nous nous sommes tout d'abord mis alongside le long du quai nord, comme tous les autres voiliers. mais toutes les bornes électriques et d'eau ne fonctionnaient pas Je suis allé demander aux coast guard , ou on pouvait se mettre pour de l'eau et du fuel . Ils m'ont indiqué que le quai sud était abordable .

Nous avons été au quai sud , mais là non plus les bornes ne fonctionnaient pas ; Heureusement le bateau charter voisin nous a indiqué une prise d'eau en face du bateau dans le quai et nous avons pu faire le plein d 'eau .

J 'ai été loué une voiture pour demain chez Potos ; heureusement j' avais moins de 75 ans , car sinon c était 10 euros de plus .

Le soir nous avons voulu aller dîner au restaurant Symi, ou nous avions bien mangé il y deux ans . Mais tout Thassos avait eut la même idée et il était archi plein , alors on a cote à celui d 'a coté très calme avec un accueil souriant mais de qualité moyenne .

 

Mardi 4 juillet même quai

 

Longue et bonne journée . Nous avions déjà loué 2 jours une voiture et avions fait le tour de l'île . Cette année nous avons été aux endroits , soit que l'on ne connaissait pas, soit qui nous avaient beaucoup plu. Nous avons commencé par aller voir le village de Panagia , petit village qui a été bien entretenu et même remis à neuf , en gardant son aspect originel . Les toits sont en lauzes , et il y a très peu de bâtisses modernes . Les rues sont pavées en marbre , normal car la carrière de marbre est tout à coté .

Ensuite nous sommes allés dans le sud de l'île voir le village de Maries . Il n'a rien d 'extraordinaire, mais il est situé au bout d'une vallée d'oliviers . La route monte doucement , progressivement la vallée se resserre et les gorges commencent , le village est au début de ces gorges , évidement densément boisées . Une route non asphaltée continue à remonter la vallée , en principe jusqu'à un petit lac ; Comme nous faisions le chemin à pied , nous ne l'avons pas atteint , nous étant arrêté au bout de 35 minutes de montée mais le paysage était très agréable, avec un mélange de pins et de feuillus . Puis nous sommes allés au village de Megalo Prinos . C'est un tout petit village d'une centaine( au plus ) de maisons, bien restaurées dans le style traditionnel : toit en lauzes , balcons de bois en avancée , petits jardins coquets , murs en pierre ( ou blanc ) , petites ruelles pavées de marbre . Autre intérêt , sur la place du village , sous un immense platane , il y a un très très bon restaurant ( Am y a mangé sa meilleure moussaka , avec la béchamel souvent lourde , délicieusement légère )

Après le repas nous avons fait une promenade vers le vieux moulin ( hydraulique ) . Il n'en reste rien , mais la promenade suit d'abord le lit du torrent , puis arrivés en haut ,nous avons suivi une levada bien agréable sous les ombrages .

Toute la vallée a été ravagée par des incendies depuis notre précédente visite;c'est dommage . Sur les pentes tous les pins ont brûlé , mais le feu a épargné les oliviers et les caduques ; au milieu des troncs calcinées , il reste des coulées de verdure : des caduques. Quelle leçon devrait en tirer les forestiers français qui replantent en pins et qui récoltent des incendies . Une photo est a transmettre à Nicolas Hulot !!

Au passage nous avons profité de la voiture pour faire le plein de fuel avec des jerricans( 70 l ) , n'ayant pu trouver le poste a essence qui devrait effectuer des livraisons et refait le plein de vivres frais en tout genre

 

Mercredi 5 juillet mouillé à Aliki ( sud de Tassos )

 

Nous sommes partis à 9h , le vent aurait du être nord est 10 nœuds , il a été nord 4 nœuds , donc portant et nous étions au moteur . La mer était très mauvaise avec une houle d'est très creuse et le trajet de 15 miles a été plutot pénible ; heureusement le paysage le valait bien . La chaîne de montagne culmine prés de la côte (jusqu'à 1100m) et tombe dans la mer, avec en hauteur des falaises , les pins s'accrochant à chaque petite parcelle pas trop pentue , puis plus bas des forets de pins et enfin en bas quelques villages et des oliveraies . Magnifique .

La calanque d'Aliki , vue en voiture en septembre 1015 , nous avait beaucoup plu . Hélas aujourd’hui hui elle a perdu beaucoup de son charme : coté continent les pins ont tous brûlé et c'est un spectacle bien désolant , et coté plage , celle ci est entièrement couverte de parasols et de bronzeurs . Mais c'est le point le plus prés de Limni , l'île au sud ou nous irons demain , et de plus elle est parfaitement abritée de la houle

 

 

Liste des photos

neo Skioni

mouillage au sud de Porto Koufo

une plage de reve à Sikias

ile Dhiaporo ( 3 photos )

mouillage sauvage

mont Athos ( 3 photos )

Panagia ( 2 photos )

gorges de Maries

Megalo Prinos ( 2 photos )

la foret brulée

baie de Panagia ( côte est de Tassos )

 

 

nord Egee   Chalcidique et Tassos
nord Egee   Chalcidique et Tassos
nord Egee   Chalcidique et Tassos
nord Egee   Chalcidique et Tassos
nord Egee   Chalcidique et Tassos
nord Egee   Chalcidique et Tassos
nord Egee   Chalcidique et Tassos
nord Egee   Chalcidique et Tassos
nord Egee   Chalcidique et Tassos
nord Egee   Chalcidique et Tassos
nord Egee   Chalcidique et Tassos
nord Egee   Chalcidique et Tassos
nord Egee   Chalcidique et Tassos
nord Egee   Chalcidique et Tassos
nord Egee   Chalcidique et Tassos
nord Egee   Chalcidique et Tassos
nord Egee   Chalcidique et Tassos
nord Egee   Chalcidique et Tassos
Partager cet article
Repost0

commentaires