Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 mai 2018 7 27 /05 /mai /2018 12:10

MERCREDI 16 MAI à Lavrion

 

C'est le premier jour sur le bateau , amarré au quai en face du port des pêcheurs.

Nous sommes arrivés lundi à 12h au bateau, aprés avoir loué une voiture à l'aéroport , car le chantier est loin de tout . Nous avons constaté, avec plaisir , que le mat était en place . Le bateau est sale car le terre-plein est en terre . Tous les travaux ont été faits . Seul bémol il n'y a plus de taquet sur le mat , ni de halehaut de tangon , ( ce qui ne nous gènera pas trop ! ) et il semble que l'émerillon du haut de l'enrouleur ait une pièce manquante .

J' ai été au bureau du port récupérer les papiers mais il manquait un coup de tampon sur le certificat de l'expert attestant que le bateau était apte à repartir. AM a rangé une partie de nos affaires dans le bateau . La vie à bord étant pour l'instant impossible ( pas d'eau , pas de douche ni de WC sur le chantier),nous allons coucher à un petit hotel pas trop loin du port : le Nikolokakis ,pendant 2 nuits

Nous avons été faire le plein des bidons de fuel en voiture .

A midi nous sommes allés à un restaurant du souk à restaurant ( calamars et friture ,accueil sympa ), et le soir à un petit restaurant sur le quai ( pas terrible ) ; Il y a peu de monde dans tous les restaurants , pas plus de 3  tables occupées. La saison ne semble pas commencée et il y a beaucoup de bateaux de location vides à la marina .

Mardi matin, avant que le bateau nesoit mis à l'eau , j 'ai été acheté une carte SIM , cosmote ; la dame a été bien patiente pour m' en expliquer le fonctionnement .A 10H le bateau a été mis à l'eau , et nous avons été nous amarré au quai d 'en face du chantier. A midi nous étions à poste . Aprés le déjeuner ( restaurant du poissonnier, pas mal) , nous avons fait les courses au super marché et commencer le rangement de l'intérieur du batteau ; ce n'est jamais une mince affaire de faire rentrer dans ce petit bateau la masse de vétements apportés plus les vivres prévus pour plusieurs jours.

Nikos ( notre manager des travaux ) avait pu récupérer les papiers du bateau .

Le soir repas au restaurant sur le quai à coté du précedent ( champignon à l'ail et moules , pas mal )

la vie dans le bateau n'est pas très agréable , car une petite houle fait durement rappeler le bateau sur ses amarres , et pourtant il n'y a pas de vent

 

Ce matin je suis allé faire tamponné le depka ( permis de navigation ) , puis je suis allé rendre la voiture à l'aéroport ( nb la station service est dans la zonz cargo ) AM continuant le rangement et le ménage .

Et aprés le repas au bateau le rangement continue , il devrait etre quasi fini ce soir.

 

Lavrio fut dans le passé un important port minéralier , déjà du temps des athéniens , mais aussi plus récemment . Il en reste quelques ruines industrielles ; aujourd hui la ville est curieuse avec beaucoup de grandes places et de larges avenues , et peu de passage . Sur les hauteur se dressent des barres de grands immeubles . Il doit y avoir une vie les weekends pour les changements d 'équpage des bateaux de location , mais actuellement c'est morne et il y a encore beaucoup de voiliers dans la marina

 

JEUDI

 

Hier soir après le restaurant ( Pedzodromos , bien et pour une fois autre chose que du poisson : riz et poulet pour AM, porc cuit au vin pour moi ), nous avons vérifié dans la nuit que les feux de navigation ne marchaient pas.

Ce matin, Meltemi ( le gréeur ) est intervenu et nous avons constaté que les feux ne marchaient pas , car il n'y en avait pas !!!, pour nous en effet , il était évident que des feux de navigation étaient en tête de mat mais pour les grecs il était évident qu'ils étaient installés au balcon avant; finalement en début d 'après midi ils ont installé des feux  en tçte de mat; iIls ont aussi hissé le génois , à quatre cela ne semblait pas facile , et pour à nous 2, bien vieux ,il faudra que l'on y arrive !! ( heureusement il est installé pour toute la saison)

Dernier bon diner ce soir au restarant Olga , dans le souk à restaurant ; c'est le meilleur de tous ceux de Lavrio ( champignons en entrée , puis pour AM un calamar farci , énorme et délicieux )

Enfin ce soir , ça y est nous sommes prêts à partir , en profitant de deux jours de vent sud pas trop fort pour aller au nord d'Andros.

 

VENDREDI mouillage d 'Ormo Vitaly , au nord d 'Andros , coté est

 

A 9h , nous sortions du port par un temps couvert et un vent de secteur sud faible / donc cap au nord au moteur ; nous ferons les 44 miles au moteur , avec une petite demie heure de voile .

A 16H nous virion le cap Fassa pointe nord d 'Andros . La cote a de hautes falaises abruptes et colorées . Elle est coupée de quelques calanques etroites avec au fond une plage de sable .

Nous sommes arrivés devant la baie Vitaly , et le site nous a plu et nous y avons mouillé . C'est une courte calanque avec 2 plages de sable coupées par un éperon rocheux , la plage du nord a quelques maisons , dont une taverne avec une dizaine de parasols non ouverts; évidemment elle est encore fermée . Le fond de l'anse est couvert de beaucoup de lauriers roses en fleurs

Nous sommes seuls dans ce très beau mouillage et avons fait une jolie balade à terre

 

SAMEDI à quai à Hora

 

Avec un vent très léger , nous avons longé la côte nord est . En arriére plan des montagnes avec des pentes dénudées mais encore vertes à cette saison ; en bord de mer des falaises très érodées , coupées par des calanques , avec de petite plages au fond . Nous avons vu Anati , grande crique qui semble bien abritée du nord avec une grand plage et quelques maisons , puis nous avons mouillé pour le midi à Vory , encore une belle plage , derrière un petit cap ; l'eau y est très clair et AM s'est baignée

Puis nous sommes repartis en passant devant 3 autres criques , avons viré le cap nord est ,puis passés devant une grande baie que le guide dit abritée du meltem Nous sommes arrivés au port de Hora, avec un vent très faible . Nous nous sommes mis alongside, sur le quai extèrieur, seul voilier présent ( il n'y a ni eau ni électricité) ; le port intèrieur est occupé par des bateaux de peche promenade , tous inoccupés .

Au fond de la baie on voit le petit village tout blanc,assez joli malgré un très vilain batiment ruiné en bord de mer .

Nous sommes allés au village : il est propre avec une grande rue sur le sommet étroit de la crete , autour de laquelle il est construit , Les maisons descendent le long des pentes .Il y a des cafés , des banques et des patisseries Il nous a paru endormi pour un samedi soir .Nous avons trouvé la station de taxi et pris rendez vous demain matin pour nous monter en haut d'une ballade pédestre , puis nous sommes redescendus pour aller dans un micro market faire quelques courses , il était très peu approvisioonné, nous avons été diner dans un petit restaurant en bord de mer , pas cher et pas très bon . Le bord de mer assez coquet, mais il est lui aussi endormi .

 

Dimanche meme quai

 

A 9H, le taxi nous attendait et nous a monté jusqu'au village de Vourloti . Nous avons commencé par une montée sur un sentier bien tracé , les pentes sont dénudées avec des buissons d'épineux et des genets en fleurs . Le vent souffle très fort et nous sommes entourés de nuages de vent

Aprés un col à 580 m , nous redescendons vers le village d'Aprika par un sentier raide , tout pavé de schistes . La descente est assez fatigante car très raide ; Un peu avant le village nous entrons dans une foret de chênes, d'érables et de caroubiers , le sentier serpente entre des murets de pierres seches . Nous passons devant une petite chapelle , puis atteignons le village : c'est un ensemble de belles villas assez dispersées . La vallee est verdoyante avec de belles villas, des arbres et des terrasses cultivées .

Nous descendons jusqu'au ruisseau puis remontons vers une chapelle de pierres sèches ; le sentier continue à monter sous les chenes avant d 'atteindre la crête .

Nous décidons d'aller voir le monastère Aghia Mitzina ; de l'extérieur c'est un château fort avec des créneaux , il est grand : 3 étages, et paraît tout neuf .Nous pouvons y entrer , au milieu de la cour carrée il y a une église , qui semble neuve elle aussi ; mais tout cela doit etre fidéle à l'originalnet l'intérieur est très beau .

Puis nous redescendons par la route ,ayant raté la descente par le sentier n 2 , non marqué .

Nous sommes de retour à 15h , AM épuisée par son arthrose et les 5 heures de marche .

Le vent souffle par rafales , le soleil est voilé et une petite houle nous tosse durement contre le quai .

 

LUNDI 21mouillage de l'anse Stravos sur l'ile de TINOS

 

Aprés une nuit relativement calme , nous sommes partis à 9 h pour Tinos , le vent étant passé au nord et les météos prevoyant qu'il fraichisse doucement jusqu'à vendredi . Pour aujourd hui la prévisions est de 12 nœuds . Dès le départ le vent est plus fort que prévu : environ 18 nœuds , sous génois très enroulé nous avançons vent arrière à 5 nœuds . La côte d'Andros est toujours aussi désertique . Dans la passage entre Andros et Tinos le vent forcit doucement , puis une fois tourné la pointe de Tinos il devient franchement fort .La mer est complétement blanche : l'anémometre oscille entre 40 et 50 nœuds ; avec le génois réduit à la taille d'un toumentin , nous avançons à plus de 6 nœuds avec des pointes à 8 ! ( nous n'avons pas pu tester et calibrer notre nouvel anémomètre)

Nous passons devant des mouillages de beau temps , mais le vent y souffle trop fort . Il souffle aussi trop fort pour que nous tentions une entrée dans le port qui n'est pas facile d'usage, car à nous deux nous avons peur de ce qui pourrait arriver . Alors nous nous approchons d'une plage de la baie de Stravos juste avant la ville .

Le premier mouillage est fait un peu trop dans l'axe d'une coulée du vent , et la chaine puis le bout se dévide entièrement . Il nout faudra 45 minutes d'efforts pour parvenir à remettre la châine sur le guindeau et à remonter l'ancre , pour aller mouiller 100 m plus à l'est ou les moutons sont un peu moins nombreux ; dans les rafales l'anénometre ne monte plus qu'à 40 nœuds !!!.

Le fond est de très bonne tenue puisque le premier mouillage tenait encore avec moins de 10 m de chaîne .

Nous déjeunons à l'intérieur saoulés par le vent , pas si chaud que ça .

Et l'aprés midi se passe tranquillement en écoutant le vent souffler et la corde du mouillage grincer , sans compter les divers bruits de drisses .

Les météos sont très diverses : météo consult indique 22 nœuds , les autres dont ugrib 12 nœuds .mais elles sont toutes d 'accord pour prévoir du vent très fort à partir de vendredi prochain et pour une semaine ( jusqu'à force 8 ! ) .

L'équipage se demande quoi faire .

 

MARDI meme mouillage

 

Et toujours une vent rafaleux mais rarement sous les 30 nœuds , montant jusqu'à 40 nœuds , A 100 m du bord , les vaguelettes déferlent et les embruns sont soufflés par le vent .

On a du mal à rester debout sur le pont ; alors on lit à l'intérieur .(je fais une mini lessive et avec une rafale le seau s'envole et passe à la flotte !)

UGRIB continue à nous indiquer un force 3 mais meteo consult lui donne 25 nœuds rafale à 35

Pour le futur les prévisions se modifient : ugrib continue a donner du vent fort à partir de dimanche mais meteoconsult a pas mal baisser les siennes ;

On hésite sur la suite : partir vers la Turquie , ou rester dans les cyclades avec un vent fort mais maniable

on verra demain , en principe le vent devrait être léger a partir de 3h du matin .

 

MERCREDI à couple dans le port de Paroikia ile de Paros

Ce fut une rude journée .

La nuit a été très ventée et au matin la mer était toujours blanche ; ayant ( un peu ) confiance dans la météo , nous sommes partis pour Mikonos ; à sec de toile nous filions à 5 nœuds . Puis le vent est tombé et , mauvaise surprise,de son coté le moteur est tombé en panne : il s'est brusquement arreté.

Heureusement le vent au bout d 'une demie heure est reparti comme avant et c'est avec prés de 30 nœuds de vent que nous sommes arrivés devant la marina de Mykonos . Nous avions contacté par VHF , les autorités et avons cru comprendre qu'ils viendraient nous chercher . Devant le port sont arrivés 4 voiliers qui ont essayé d'entrer eux aussi , puis sont repartis , puis 3 ferries sont entrés et

toujours pas d'aide . Il ne restait qu'une solution ,descendre sur Paros à 20 miles au sud Nous sommes donc repartis en espérant que le vent ne tombe pas trop ; j ai pu avoir un téléphone le mécanicien de Paroikia qui a dit qu'il nous aiderait en entrer dans le port ; au pire on pouvait mouiller en rade .

Progressivement le vent est tombé jusqu'à moins de 10 nœuds vers Paros et le remorquage et l'amarrage à couple ont été sans problème  dans le petit port; le mécanicien vient demain matin . Quelle journée !!

 

JEUDI 23 au quai extérieur de Paroikia

 

Le mécanicien est arrivé à 9h et a démonté tout de suite le tube plongeur ( celui qui va dans le reservoir de fuel ) ; effectivement il était bouché par de la boue . Il a nettoyé , vérifie les filtres et à 10 h le moteur est reparti .

Nous avons été nous mettre au quai extérieur , le port intérieur étant réservé au voiliers charters . Nous avons été au super marché juste en face du quai ( très bien approvisioné ) et aussi au ship pour racheter un saeau et une défense , les deux précédents étant passés à l'eau . Peu à peu le quai s'est rempli

Dans l'aprés midi nous nous sommes promenés dans la ville . Nous avons commencé par la grande église;Panagia Ekaton pilliani ,du VI° siecle très bien reconstruite au X° siècle, à partir des éléments restants assez nombreux ; on voit sur pas mal de murs des restes de fresques. Aujourd hui ce qui est magnifique c'est le jeu des pierres de couleur variées , un peu comme à Vezelay , mais avec moins de rigueur . ; nous avons visité le petit musée byzantin avec des icônes très belles du XVII , assez différentes de celles que l'on voit d habitude . Par le musée on a accès à la galerie supérieur de l'église avec des vues splendides sur la nef et le choeur. Le centre de la ville est un lacis de ruelles ,de couloirs ,de petits escaliers avec des maisons souvent blanches , parfois colorées . Il y a de très nombreuses toutes petites chapelles, quelque fois juste une pièce voutée .

La rue principale est très touristique avec de nombreuses boutiques de bijoux , et de mode et de chaussures. ; il y a aussi beaucoup de petits cafés avec des tables installées sous les arbres dans la rue . C'est bien joli , sans avoir le charme d 'Amorgos .

Le soir nous avons été diné dans un restaurant un peu au dessus en gamme de nos restaurants habituels , le Dyonisos , dans un grand jardin , avec un service agréable et une très bonne cuisine .

Comme nous connaissions le tsiporo tsipili , la patronne qui connaissait les récoltants nous a fait gouter un tsiporo agé : c'est comme une très bonne grapa .

Le port ce soir est plein , tant à l'intérieur qu'à l'extérieur , ;si on peut avoir de l'eau, les rares prises électriques encore en état sont toutes occupées 

 

VENDREDI 25 dans la baie

 

La nuit n'a pas été agréable . Le vent soufflant toujours agitait les voiliers qui se balancaient sans arrêt Au matin ,la police du port a prévenu que le vent allait reprendre et serait encore plus fort demain ; il ne fallait pas rester au quai mais se mettre au mouillage au fond de la baie , ce que nous avons fait comme une vingtaine d'autres voiliers;devant nous ,des plages avec parasols et chaises longues assez vides,quelques petits hotels … et nous attendons : lecture, mots croisés ,suite du blog (pour moi un 2° bain) etc A 18 h, le vent est quasi tombé et nous comptons bien partir demain

 

Samedi 26 mai mouillage de Khoudros cote sud de Despotico

 

Après une nuit calme nous sommes partis à 8H 30 , le vent commençant à se lever . Dans la baie vent arrière, il est resté raisonable, mais au dehors il souflait un bon 5 avec une houle de plus d 'un metre . Nous avons renonçé à prendre le chenal entre Paros et Andi Paros pour aller faire le tour de Despotico ; long bord vent travers , avec une houle nous faisant beaucoup rouler , nous n'avions que le génois très diminué et nous avançions entre 5 et 6 nœuds . Paros a vite disparu dans une brume épaisse , Nous avons pris le chenal entre Despotico et son rocher sud pour enfin y trouver une mer plate mais avec toujours du vent , bien que sous le vent de l'île .

Nous nous sommes arretés devant une belle crique avec une plage de sable entre deux rangées de hautes falaises .

Malheureusement nous avons eu peur de descendre à terre à cause du vent fort ( crainte de ne pas l'étaler ) et des rouleaux sur la plage ( débarquement aléatoire ) dus à une petite houle venant du sud , ce qui paraît inexplicable

L' aprés midi s 'est donc passé entre lectures , ordinateur et bricolages .

Ce soir le vent baisse un peu et n'est plus que de de 10 nœuds . ( non prévu par la météo )

 

Dimanche mouillage d'ormos Faranga , au sud de Paros

Le vent continue a être soutenu , en dépit de la météo qui promet 12 nœuds , alors que toute la nuit il a soufflé à au moins 20 nœuds . Pour arriver au sud de Paros , nous avons eu des passages à 30 nœuds ; nous avions 3 ris et le génois très roulé et étions très sous toile quand le vent tombait à 2O nœuds , mais à 30 c 'était parfait . Heureusement sous le vent des îles, la mer n'était pas très forte .

Nous sommes dans un mouillage bien protégé de la houle mais le vent reste suffisant pour l'éolienne .Au fond de l'anse il y a une plage avec des parasols , presque tous occupés et quelques rares baigneurs . Ici aussi ,il y de belles vagues sur la plage , dues à une houle de sud .

La côte est assez construite avec de belles villas eparpillées sur les collines ; mais elle reste sympathique avec des champs dans la montagne.

 

Liste des photos

1 et 2 ormos Vitaly

3 et 4 Hora Andros

5 à 7 Ballade

8 et 9 monastère

10 sous Tinos

11 à 13 panagia ekatopiliani Paros

14 à 15 village de Paroikia

 

 

 

 

de Lavrion à Paros
de Lavrion à Paros
de Lavrion à Paros
de Lavrion à Paros
de Lavrion à Paros
de Lavrion à Paros
de Lavrion à Paros
de Lavrion à Paros
de Lavrion à Paros
de Lavrion à Paros
de Lavrion à Paros
de Lavrion à Paros
de Lavrion à Paros
de Lavrion à Paros
de Lavrion à Paros
de Lavrion à Paros
Partager cet article
Repost0

commentaires

claire 10/06/2018 00:36

coucou,
Et bien nous ici, nous essuyions les orages et une chaleur bien humide...Célia est en vacance elle à la banane...des A/R à la fac pour aller dépouiller les copies ( ça c'est pour faire bonne figure / bonne élève ) et pour connaitre entant première ses notes...plutôt peloton de tête...( mais chut elle ne veut pas qu'on le dise trop fort ). Quand à moi boulot, tranquille fin d'année, les dernières expos d'élèves sont accrochées. Il reste trois semaines pour clôturer l'année et se mettre dans les startings blocks pour la rentrée et à moi les deux mois d'été ( ça fait tant d'années que je ne les ai pas pris). Je n'ai pas encore tout lu de vos pérégrinations, mais le bateau est bien reparti , vos photos en témoignent. Super. ce soir c'était soirée bowling en famille avec la copine de Célia, c'était bien sympa. Pleins de bisous à vous deux. Claire & Célia

Cécile 07/06/2018 08:05

Vous disiez que le ciel n'était pas bleu.... Vous avez drôlement bien choisi vos photos alors! Vivement l'été et un vent plus doux.