Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 janvier 2008 5 18 /01 /janvier /2008 19:23

Bulletin n 4

 

mardi 8

Nous sommes à l'île fourchue, après une navigation très tranquille : vent d'est 5 à 8 noeuds . Nous étions partis vers St Kitts , mais avec le vent faible et de plus tournant au sud est nous avons pré ferré nous arrêter dans ce beau mouillage ou nous sommes arrivés vers 13h 30

Après le déjeuner, nous avons escalade le morne sud ouest , puis fait un peu de snorkel . L'eau devient fraîche: 26 degrés !

 

Mercredi 9

Après une nuit pluvieuse , nous sommes partis avec un vent quasi nul en longeant St Barth . Le mouillage de Gustavia est plein , avec beaucoup de gros yachts à moteur . Nous hésitons sur la destination car le vent est sud est , nous choisissons d'aller à St Kitts . Très vite le vent tombe complètement : moins de 4  noeuds et c'est donc au moteur que nous arrivons au sud de St Kitts, en passant par les Narrows, au mouillage de cockshell, joli mouillage calme avec une belle plage de sable , mais aussi nouveauté de cette année des transats et un kiosque de plagiste . Un bateau américain est aussi au mouillage .

 

Jeudi 10

Il est 17 h et nous venons de passer Montserrat au moteur , car le vent est strictement nul. Nous avons emprunté la passe sud des Narrows, longé la cote est de Nevis , jolie avec les cônes volcaniques en arrière plan , essayé de mouiller à Redonda , gros cailloux à pic ( mais nous avons craint de ne pouvoir remonter l'ancre car le fond est un amoncellement de gros blocs rocheux ), longé la cote est de Montserrat pour admirer le volcan qui émet beaucoup de fumées . Et nous allons prendre le thé ,, car il commence à faire frais ; je ne peux préciser car le thermomètre ne marche plus ; il a baigné suite aux pluies de la nuit à l'île fourchue. Autre problème technique: l'anémomètre de tête de mat ne tourne plus avec un vent faible, cela donne des résultats curieux sur le calcul du vent réel.

 

Vendredi 11

Nous sommes finalement arrivés à Malendure à minuit avec un vent toujours aussi faible ( 17h de moteur ,dur,dur pour des voileux). La lumière des étoiles était suffisante pour apercevoir les bateaux au mouillage et nous connaissions bien les lieux.

Dans la journée , j'ai fait un canyon «  gorges » avec Canopée , pendant qu'Anne Marie faisait le courrier et tentait de finir le tricot pour Chloe avant notre passage au Marin. La météo continue à prévoir du vent faible pour le week-end . Demain nous irons plonger et après demain je ferai un nouveau canyon . Ensuite il faudra bien descendre vers le sud .

Samedi 12

Ce matin surprise , le voltmètre indique une tension très basse , moins de 11 volts , alors que nous n'avons pas consommé beaucoup d'électricité . Que peut il se passer ?

Nous allons plonger à midi , très belle plongée sur la pointe à carangues , beaucoup de poissons et en prime des marionnettes ( petits poissons qui se tiennent la tête en haut , la queue dans un terrier et qui sortent et qui rentrent de leur trou ) et surtout un hippocampe sur un mur au milieu d'algues rouges , donc un hippocampe rouge ; Il fallait le bon oeil du guide pour le voir et deux autres primes pendant le palier : un crabe honteux et un oursin des sables ; très belle plongée de 65 minutes

Nous allons ensuite prendre l'apéro chez Anne et Dom , puis nous dînons ensemble , ( avec également  Yves le guide de canyon) , chez Dada d' une très bonne fricassée de chatrou.

 

Dimanche 13

bonne surprise le matin , le voltmètre est est remonté pendant la nuit de 11,5 le soir à 12,4 le soir ; incompréhensible ; est ce une batterie faible ? Je débranche la première batterie, pour voir . Puis je pars faire un canyon avec Yves, un affluent de la rivière de Beaugendre . C'est une petit torrent étroit , au milieu de la foret avec de nombreux rappels dont deux de 25 m au milieu des cascades . C'est très beau. AM fait ,elle ,une plongée (2 tortues,des pissons anges, murène, poissons papillons ,de très beaux coraux,,,,). De retour au bateau , je charge les batteries pour voir si l'une chauffe à la charge ; non tout est normal . ETRANGE .

 

Lundi 14

Nous partons vers le sud . Il n'y a pas de vent jusqu'à la pointe sud de Basse Terre, mais ensuite nous pouvons mettre les voiles  avec un vent force 3 .Nous nous arrêtons à Terre de bas aux Saintes , à l'anse Fielding . Il n'y a qu'un catamaran dans ce grand mouillage bien calme .

Après le déjeuner, nous partons nous balader ; nous prenons le sentier rouge au moins au début , car dans un lotissement en cours de piquetage , nous perdons le sentier et montons droit dans la montagne , au travers de la foret sèche , heureusement peu dense . Nous retrouvons le sentier presque en haut à 250 m d'altitude ; après avoir longé les étangs et marché dans une belle futaie, nous redescendons par le sentier bleu qui dégringole tout droit . Nous aurions mieux fait de prendre la piste des falaises, à peine plus longue. ( durée de la balade environ 2 heures ) , car dans la foret il n y a aucun point de vue sur l'archipel, la végétation est trop dense.

          Le petit village de Grande Anse est très propre , et sympa . Pour moi c'est bien   

        mieux que Terre de haut , mais évidemment il n'y a pas de commerce ( sauf 2

        épiceries mal approvisionnées ) , aucun commerce de bibelots et souvenirs ( ni de

         librairie ) ;le seul resto semble fermé!

Au retour au bateau nous constatons que les batteries se comportent presque normalement, juste une baisse un peu trop rapide . DE PLUS EN PLUS ETRANGE !!

 

Mardi 15

           Nous partons par avec une brise moyenne ( force 3 ) vers le sud . Nous allons à  

         la voile jusqu'au pain de sucre , au sud de Porsmouth, qui pour une fois n'est pas

     sous la pluie. Ensuite0 nous sommes sous le dévent de la haute montagne, jusqu'à

      Salisbury, ou nous retrouvons de bonnes rafales . Nous décidons de ne pas nous

     arrêter à Roseau , que nous dépassons vers 1 h . A 15 h , nous passons la pointe sud

     de la Dominique. Le vent est d'est de 15 noeuds , sauf sous les grains . Nous en

      encaissons un gros , très impressionnant quand il arrive sur nous ; le rideau d'eau

    est si dense que j'ai l'impression de voir arriver une déferlante; le coup de vent est

    bref mais intense : plus de 30 noeuds ; nous partons vent arrière pour soulager le

      bateau et perdons rapidement 2 miles sous le vent. Nous arrivons au Prêcheur vers

      19 h , et le capitaine AM décide de s'arrêter à  St Pierre. ( après 12 h de mer et

     sachant qu'il en reste au moins 8 ,je ne voyais pas l'intérèt de continuer pour arriver

     de nuit à la marina ,et peut ètre dans des conditions musclées car il restait du près à

     faire) . Nous y arrivons à 20 h;il y a une vingtaine de bateaux au mouillage,

      heureusement calme.

 

Mercredi 16

Nous partons de bonne heure sans vent jusqu'à la baie de Fort de France. Le vent s'établit force 4/5, avec des rafales. Le passage de la pointe avant le diamant est difficile : beaucoup de rafales( jusqu'à 28 noeuds) et de grosses vagues très courtes et très creuses. Il faut dépasser de quelques miles la pointe pour retrouver une mer normale , c'est à dire simplement très hachée. Après 3 h de louvoyage musclé, nous arrivons au chenal du Marin.

Heureusement à notre arrivée au ponton , le vent est très faible.

Nous allons immédiatement retrouver nos amis du rallye Jaki et Suzon , dont le bateau Kideor est basé au Marin.

 

Jeudi 1è

La matinée est consacrée aux formalités douanières ( maintenant on saisit sur ordinateur la déclaration d'entrée ), au dépôt de linge , à la visite au médecin pour soigner la cystite d'AM et enfin quelques courses.

L'après midi je resserre les câbles des batteries , en supposant que la baisse de tension est due à un problème de connexion.

Puis le soir dîner sur Kideor , nous bavardons jusqu'à deux heures du matin et parlons de tous les moments agréables que nous avons passé ensemble

Kideor salue les anciens du rallye.

 

Vendredi 18

       L'approvisionneur vient nous livrer une grande quantité d'épicerie que nous

      mettons la matinée à ranger , avec méthode . Sachant que dans nos prochaines

       escales nous ne trouverons aucun approvisionnement,à part un peu de frais,

      nous avons prévu très large et comme toujours ,je trouve nos coffres bien petits

En principe demain nous partons vers Trinidad , sans avoir décidé nos escales , sans doute St Vincent et Tobago, tout dépendra du vent et de nos humeurs .

Partager cet article
Repost0

commentaires