Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 janvier 2008 2 08 /01 /janvier /2008 00:13

 

            Bonne annee à tous et meilleurs voeux pour la nouvelle année , depuis St Martin , ou nous sommes revenus aprés une semaine en Guadeloupe avec les 4 filles Pelissier, qui avaient choisi notre bateau pour y aller feter le réveillon . Les petites filles ont parfois pensé que décidement le voilier c'était bien plus lent et moins confortable que l'avion, surtout que les conditions météo ont été un peu musclées. Mais elles ont survécus.

 

 

 

Samedi 29 décembre marina du Gosier

 

 

            Depuis notre retour à Saint Martin, nous profitons de notre fille et de nos petites filles. Nous avons passé Noël autour du sapin, et le père Noël s'est encore débrouillé pour déposer plein de cadeaux sans être vu. Et il l'a fait vers 6 h du soir , malin le pere Noël , seul tout petit drame , il n'avait pas pris en compte le dernier voeu de Megan ; émis il est vrai le matin même : une peluche. Mais il avait quand même réussi a amener une énorme boite : le château de la princesse en play mobil. Du coup les deux grandes ont passé leur nuit à le monter , pendant que leur soeur s'endormait en regardant ce montage.

 

Nous avons prévu à la demande de Cécile de passer la suite des vacances en Guadeloupe pour profiter des balades en forèt et passer le réveillon avec ses amies et collègues, tous en famille Le départ est donc prévu le jour de Noel

 

            Le 25 à7 h , les filles débarquaient sur le bateau , a 7 h 30 nous partions . La météo prévoyant un gentil 15 noeuds d'ENE, nous pensions pouvoir aller directement vers  la rivière salée pour raccourcir la navigation. Hélas après un tour agité du nord de Saint Martin, le vent était fort d'est avec une légère tendance sud . A9h30 nous envoyons le foc sous Tintamarre , un peu à l'abri des vagues; nous changeons de programme et reprenons la route habituelle passant entre St Kitts et Statia ce qui nous fait profiter de l'abri des îles.

 

Le vent est fort 20/25 noeuds et nous filons à plus de 7 noeuds. A 16 h nous passons la pointe de St Kitts. Nous prenons un deuxième ris sous Nevis, pour faire du près serré et mettons le cap sur la pointe sud de la Guadeloupe. A 10 h nous sommes sous le vent de la Guadeloupe et le vent tombe. Moteur jusqu'à la pointe sud ou nous retrouvons un bon 20/25 noeuds, qui nous obligent à tirer des bords jusqu'à l'îlot Cabri , avec les reproches des filles qui ne comprennent pas pourquoi on ne va pas tout de suite dans la bonne direction. A propos des filles , elles ont très bien supporté les 30 h de mer, sans être malades et sans être trop impatientes d'arriver. Il est vrai qu'elles avaient leur nouvel DS , ( console de jeux nintendo ) . Nous mouillons à 14 h 30 a l'îlot cabri.

 

Les filles se précipitent à l'eau, puis jouent au cluedo , autre cadeau du pere Noël.

 

 

            Après une nuit tranquille , malgré quelques averses, nous repartons à 7H et en regardant passer un grain dans le canal , visitons l'anse de Marigot, qui est calme avec un bon vent d'est .Nous envoyons le foc et partons vers 7 h 45 . 4H plus tard, nous entrons dans le chenal d'entrée de POP et à 12 h 30 nous sommes à quai , après une manoeuvre que je réalise à la perfection, j 'en reste épaté . Seul événement notable, la faim dévorante de Megan qui a commencé à réclamer l'apéro à partir de 9h, l'apéro s'accompagne en effet de gâteaux dont elle raffole. ?videment nous avons refusé , mais vers 11 h AM a accepté de faire cuire des raviolis , qui ont également intéressé les 2 autres. Du coup nous avons pris l'apéro ensuite et Megan a repris des gâteaux.

 

 

            Le 28 nous récupérons nos 2 twingos et partons avec Aurelie , une collègue de Cécile à la troisième chute du carbet après une jolie balade dans la forèt tropicale. Comme il a beaucoup plu, le débit d'eau est énorme et la violence du courant interdit la baignade , nous nous contentons d'une douche à plus de 100 m du pied de la cascade. ?videmment cela interdit de monter vers le deuxième chute , car les traversées de rivière sont impossibles. Nous rentrons en passant voir une ancienne collègue de Cécile ;

 

 

Samedi soir

 

             Nous avons fait une belle balade à la chute du galion, 1 h et quelques minutes de descente facile jusqu'au pied d'une très belle cascade, avec un débit pas trop fort. Les filles ont bien marché et ont escaladé sans peur ( sauf la notre ) les rochers de la rivière. Au retour , Aurélie et moi sommes rentrés par la trace de l'armistice qui monte droit dans la pente jusqu'au cratère de la citerne: 30 mn de montée très raide; le nuage était juste à la hauteur de la crête , ce qui réduisait le panorama.

 

Au retour , nous avons pris un bain dans une petite piscine alimentée par une source d'eau chaude ce qui a beaucoup plus aux filles.

 

 

Dimanche soir

 

            Pendant que Cécile allait voir une collègue à Marie Galante , nous avons gardé les filles et été au saut d'Acomat. Une courte descente amène à un bassin profond avec une cascade et un cirque de rochers qui permet des sauts de toute hauteur . L'eau y un peu fraîche , mais c'est amusant de sauter , au moins pour Mathilde et moi , car les 3 autres n'ont pas voulu .

 

Pour AM c'est à cause de sa lentille, pour Elora l'eau était trop froide et Megan ne voulait pas : laissez moi tranquille.

 

 

Lundi

 

            Nous avons programmé une courte promenade à la cascade de bras du fort,mais c'est l'une des plus belles de la Guadeloupe. La troupe s'était élargie à Aurélie ,et Muriel autre collègue de Cécile On marche au fond d'une gorge assez large, a moitié dans le ruisseau au milieu de la grande foret, jusqu'à une belle cascade qui tombe dans une grande vasque ou l'on peut nager.

 

            Nous étions en forme pour le réveillon, qui avait lieu en famille chez la soeur d'Aurélie. Il y avait une dizaine d'enfants et les filles se sont bien amusés; Megan a tenu jusque vers 10 H , puis s'est endormie sur un canapé sous les hauts parleurs,les adultes continuant joyeusement jusqu'à une heure avancée de la nuit

 

 

Mardi

 

            Nous nous sommes levés tard et ensuite nous sommes allés à la plage de l'îlot Gosier, avec tous les collègues de Cécile les plus courageux y allant à la nage. L'îlot est sympa, avec un restaurant pays. Le mouillage est fréquenté et calme , malgré un bon vent : la barrière de corail arrête bien la houle.

 

 

Mercredi

 

            Nous sommes partis à 9h 30 du ponton. A 10 h voiles envoyées, nous passions les tourelles de sortie du chenal, avec un vent de 20 noeuds.

 

A 13h  nous passions la pointe du sud . Après une panne de vent entre Vieux habitants et Malendure, nous avons remis les voiles et encaissés de fortes rafales ( jusqu'à 25 noeuds ) jusqu'à Deshaies; nous avons pris un deuxième ris pour la nuit. Il était 17 h . Nous étions  un peu mieux que travers , et marchions à bonne allure malgré un vent moins fort que prévu , de l'ordre de 15 noeuds. Nous avons dîné d'une bonne boite de saucisses lentilles, les filles nous faisant une chorale des chansons d'école. La nuit a été calme sous les étoiles . Il a fallu un coup de moteur sous Montserrat .Nous sommes arrivés devant le port de Nevis à 3h45 . Encore un petit peu de moteur pour sortir du dévent de Nevis et nous repartons à la voile jusque vers le fort de St Kitts . Encore un peu de moteur jusqu'à la pointe ouest de St Kitts . Il est 7h 30 , le vent est faible et nous enlevons les ris . Mais le vent est trop faible et il faut remettre le moteur jusqu'à 11 H . Le vent remonte à 9 noeuds , nous sommes au prés , mais le bateau avance bien; a l'approche de St Barth , je relève la ligne de pêche: surprise il y a joli petit thon à son bout. Les filles sont tout excitées , mais ne vont pas jusqu'à toucher la bête . Le vent retombe et ne repart qu'à hauteur de Tintamarre. Nous terminons donc à la voile cette traversée. 220 miles en 30 H. Nous avons du être aidés par le courant.A15 h nous étions mouillé à Marigot

 

 Les filles n'ont pas du tout été malades , bien qu'elles aient passé leur temps à jouer à la console de jeux, dans toutes les positions Bravo à nos 3 petites navigatrices et à Cécile qui n'a pas oublié les navigations d'antan ,participant aux manoeuvres ,y compris aux quarts de nuit... .

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires