Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 mars 2008 4 13 /03 /mars /2008 19:49

Mercredi 20 février

lagon de St Georges Grenade

 

Nous sommes de nouveau dans les petites Antilles.

La remontée depuis Trinidad s'est faite au prés , avec un vent force 4, sauf un peu avant l'arrivée ou il y a eu un grain soutenu avec des rafales à plus de 25 noeuds . Arrivés à hauteur de Grenade , le vent s'est calmé et AM , de quart , a entendu un drôle de bruit; après enquête c'était la barre de flèche sous le vent qui avait quitté son embase de mat ; encore des vis montées sans lock it qui se défont sous les vibrations . Par chance on s'en est aperçu avant de virer de bord , ce qui  économise aux assurances un mat et à nous beaucoup de soucis. Du coup on a fini par rejoindre au moteur Prickly bay , le mouillage sous le vent qui devait être calme. Nous y sommes arrivés à 4 h du matin.

Après une fin de nuit calme , au matin nous avons constaté que ni la pompe à eau, ni le frigidaire ne marchait. Probablement les suites de la voie d'eau , car l'eau avait pu atteindre les moteurs électriques . Du coup la journée a été consacrée au bateau : réparation de la barre de flèche et remplacement de la pompe à eau , heureusement à Prickly bay il y a un ship ( budget marine) pas trop mal approvisionné; et aussi nettoyage des cales et des boites de conserves touchées par l'eau ; pas trop de dégâts à déplorer sauf nos spirales antimoustiques et un sachet de semoule qui commençait à fermenter. Comme l'internet de la marina fonctionnait mal, nous avons décidé d'aller à St Georges,la capitale de l'île.

Ce matin donc 1 h 30 de voile pour rejoindre le lagon , et y mouiller. Le site est vraiment beau, St Georges est la seule ville des petites antilles qui ressemble un peu aux ports européens . De hautes collines escarpées encadrent deux lagons , la ville s'étage sur ces collines , avec des rues étroites des maisons de tout style,  de grandes églises style anglais et autour des quais d'anciens entrepôts restaurés en brique rouge. Nous nous y sommes promenés tout l'après midi, à la recherche d'un cyber café que nous avons fini par trouver à l'embarcadère des cruise ships . Hélas à peine connectés, le système de l'île s'est planté . Donc toujours pas moyen de contacter Cécile. De retour au bateau , à tout hasard nous essayons le téléphone portable : miracle nous obtenons la messagerie de Cécile.

AM retrouve le sourire, en attendant le rappel de sa fille.

 

Samedi après midi

toujours au lagon de St Georges

Finalement non seulement le téléphone marche, mais il y a aussi un poste wifi gratuit , qui ne marche pas très bien car il perd souvent le contact avec Internet , mais cela nous a permis d avoir la météo : vent fort de nord est jusqu'à Samedi . Ce n'est pas le moment de partir .

Nous essayons de louer une voiture mais comme il n'y en a pas , nous retenons un taxi qui pour 100 usd nous fait faire vendredi un  tour du sud de l(ile en passant par les chutes d'Annendale et le lac de cratère, puis Greenville port de pèche de la cote est . Grenade est vraiment belle; c'est très montagneux , avec des vallées très profondes , mais aussi très habitées . Il y a de grands arbres partout , beaucoup de manguiers , de palmiers et d'autres  arbres à fruits ,beaucoup de fleurs aussi. La foret d'altitude a beaucoup souffert du cyclone, et il y a encore des troncs morts , les arbres dépouillés de leurs feuilles n'ont pas survécu mais les arbustes ont tenu et autour du lac de cratère , c'est encore très beau.

Greenville est une petite ville animée , avec un marché actif , les fermiers des vallées avoisinantes viennent y vendre une poignée de légumes et de fruits; Il y a aussi un beau marché de poissons avec des thons et des daurades . Nous avons mangé dans un restaurant local avec le chauffeur de taxi , pas mal et pas très cher ( 40 ec pour 2 avec 2 bières  1 dol= 3 EC) .

Grenade vaut certainement une visite plus longue mais nous avons hâte de retrouver l'eau claire pour nous baigner , ce que nous n'avons pas fait depuis Tobago.

Donc nous partons samedi matin ; le vent est très fort dès la sortie du port , nous encaissons des rafales à plus de 25 noeuds et la barre de flèche sous le vent repart de son logement. Nous affalons et rentrons au moteur . Je monte voir , en fait j'avais remis les vis dans du vide, pas étonnant que ce soit parti. Guy , du bateau Bof ,inventeur du bof système( qui permet de faire des coutures de voile à la main) arrive pour nous aider et me dit qu'il n'y a qu'une solution : percer la barre de flèche et mettre des boulons , c'est bien ce que je pensais, mais que j'hésitais à faire. Donc je vais chercher des boulons perce la barre de flèche et mets des boulons , cette fois la barre de flèche tribord est retenue par quelque chose qui ne partira pas . Nous invitons Guy pour le dîner et en attendant nous regardons les bateaux tenter de mouiller dans ce petit lagon très encombré avec des vents tourbillonnants et des fonds de très mauvaise tenue . Le cata mouillé à notre vent dérape et tombe sur nous , après une heure d'inquiétude l'équipage arrive . Ils avaient dérapés déjà 3 fois la nuit d'avant . Ils repartent sans encombre. Il y a toujours a voir dans un mouillage encombré.

 

Lundi matin

ile ronde , au nord de Grenade

Nous sommes enfin repartis de Grenade , hier matin avec un vent moyen, mais de Nord est . Pour arriver à l'île ronde nous avons parcouru presque 30 miles pour moins de 15 en ligne droite ! Mais le temps était agréable et nous avons fait une belle partie de voile. La cote de Grenade est très belle.

Le mouillage de l'île ronde semble sur la carte très abrité , mais en fait la houle de nord est contourne la pointe et arrive à rentrer , ce qui fait que le bateau se dandine un peu . Hier nous avons fait un petit tour de snorkel , pas mal de petits poissons dans les blocs le long de la cote . Ce matin AM regarde les pécheurs pécher à la senne . Il ne se passe pas grand chose , et finalement elle ne sait pas ce qu'il y avait dans le filet! 

 

Jeudi 28 mouillage de tyrell bay cariacou

Après un faux départ de l'île ronde du a une rupture d'un serflex du circuit de refroidissement du moteur survenue peu après le départ, nous sommes partis de l 'ile mardi matin avec un bon vent , juste dans le nez . Il nous a fallu 20 miles pour rallier Tyrell bay alors que la distance en ligne droite n'était que de 11 miles. Mais c'était une belle navigation avec une mer pas désagréable. Nous sommes passés devant les mouillages de des îles Frégate et Grande ,qui ne nous ont  paru pas très intéressants et rouleurs.

Le mouillage de Tyrell bay était très calme , il y a environ une cinquantaine de bateaux, mais la baie est grande . Nous avons été aussitôt retenir des places de plongée chez Lumbo dive , tenu pas JP ( Jean philippe) un français qui nous avait faire de très belles plongées il y a quatre ans.

Hier nous avons deux plongées de une heure chacune , la première sur la côte sud de Mabouya , la deuxième dans une petite crique au sud de Cistern point ( joli mouillage), deux belles plongées avec des coraux mous et beaucoup de poissons .

Aujourd'hui hui nous avons loué une voiture pour visiter l'île . Cela en valait la peine . Cariacou est montagneuse et vallonnée, couverte de forets sèches . Sur la crête de l'île , a plus de 200 m d'altitude , il y a des vues magnifiques sur les lagons et vers le Nord sur les grenadines et vers le sud sur toutes les petites îles ou rochers jusqu'à Grenade. Il y a pas mal d'habitations qui sont assez jolies et agrémentent le paysage dans ses parties cultivées.

CF note sur les promenades pédestres à Cariacou.

 

Dimanche soir

 mouillage de l'île Saline au sud de Tyrell Bay      

Nous terminons notre séjour à Grenade , par l'un des mouillages préferés d'AM. C'est un mouillage le long d'une petite île qui avait autrefois une saline , d'où le nom ; il en reste une mare et une mangrove basse. L'entrée se fait entre 2 cones basaltiques du plus belle effet Il y aussi une petite colline basaltique. Juste au  nord une barrière de corail protège le mouillage de la houle  Elle a été très belle et poissonneuse , mais hélas aujourd'hui , suite au  cyclone elle est dévastée. Au loin il y a la cote sud de Cariacou et de multiples récifs . Évidemment nous sommes montés en haut de la colline , en nous frayant un chemin dans les broussailles et les cactus  ; et la vue d'en haut mérite l'effort.

Hier et avant hier nous avons de très belles plongées , de plus d'une heure , sur des sites splendides , plein de coraux et de poissons. JP , le guide, va lentement quasiment sans donner de coups de palme et nous pouvons en profiter pour regarder dans les trous pour y voir des langoustes , des murènes et leur crevettes , des tortues et des requins dormeurs . Ce sont vraiment parmi les plus belles plongées des antilles.

Nous connaissions mal Cariacou mais c'est vraiment une escale à ne pas manquer tant pour ses plongées que pour les balades à faire

 

Lundi soir

mouillage de Clifton à Union , la plus sud des îles de St Vincent

Bonne journée bien remplie , avec pour commencer une belle navigation de 10 miles,jusqu'à Hillsborough, la capitale de Cariacou, ou il y a les commerces et surtout la police et la douane pour faire les formalités de sortie. Comme on était lundi il y avait la queue au poste de police pour les yachties qui entraient ou sortaient de Grenade ( en week end , les formalités sont plus chers). Malgré cela les formalités ont été vite faites .Nous avons fait quelques courses :du frais ,en particulier des tomates et des fruits , du pain qui ne soit pas brioché et surtout ,des pains de glace car depuis que nous sommes privés de frigo ,c'est la chasse pour continuer à boire un peu frais  ...en particulier l'apéro !   A 11 h 30 nous repartions pour Union . 10 miles de louvoyage avec un vent force 4 , en distançant un 45 pied mooring , le pied !

Puis prise d'une bouée ( 60 ec ) , car le mouillage est difficile; et de nouveau des formalités :d'entrée cette fois à St Vincent ; tout est regroupé a l'aéroport et cela a été vite; puis bidonnage de 100 l d'eau (nos coffres commençaient à afficher marée basse) Nous sommes prêts pour remonter vers le Nord.

 

Nous avons été diner au restaurant sur le quai au sud , avec steel band à partir de 8 H , le poisson au grill avait été préalablement bouilli et n'était pas très bon , par contre la musique était très agréable

 

note sur la visite de Cariacou

les cartes routières sont fausses en ce sens qu'elles ne distinguent pas les routes cimentées , les routes en terre praticables et les pistes difficiles.

On peut se déplacer facilement en minibus, pas chers et fréquents .s Sauf entre Tyrell bay et hillsborough les routes sont quasi désertes et la marche n'y est pas désagréable , sur les pistes en terre la circulation est rarissime.

Deux belles promenades à pied sur des pistes

De Bolges ( atteint ne bus ) prendre la piste qui,va jusqu'à Winward, nous ne l'avons fait que jusqu'à l'anse la roche , la piste est ombragée et facile . Le détour par l anse la roche ( signalement rouge dur les pierres , a une vingtaine de minutes du départ ) vaut le coup.

Deux marcheurs anglais vus a l'anse la roche sont arrivés avant nous ( en voiture ) à Winward , il doit y avoir environ 6 kms de piste.

A partir des six routes ( en bus ), descendre la piste vers Dumfries ( existe uniquement sur les cartes ), après la décharge , prendre la piste a gauche , qui longe en laissant à droite une ancienne usine. La piste longe la mer sur plusieurs kms puis va jusqu'à une route cimentée qui longe également la mer . A la deuxième route cimentée sur la gauche , on a le choix : soit la prendre ( ou prendre un bus ) pour remonter sur la crête et de la redescendre soit sur hillsborough ou sur les six routes ( routes cimentées ) ou continuer le bord de mer ( piste de terre jusqu'à bacaye puis ciment ) jusqu'à Winward.

Au départ de Tyrell bay on peut aussi marcher sur la route cimentée qui part vers l'intérieur au milieu du village. La route conduit à de points de vue sur l'île saline , avec possibilités de longer le rivage bucolique.

La piste qui va de l'hôpital jusqu'à top hill est praticable en voiture ( très belles vues sur les grenadines )  

Partager cet article
Repost0

commentaires