Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 juin 2011 6 11 /06 /juin /2011 12:32

Blog les Açores

 

lundi matin 30 mai marina d'Horta

 

Le temps passe très vite . Déjà 3 jours que nous sommes arrivés et il nous faut penser à repartir.

Le réglage de l amarrage du bateau a été long car nous sommes en 4°position,le long d'un quai très haut . Denis et Jean-Claude ont été retenir leurs places d'avion et l'après midi était presque finie ; une petite balade en ville pour aller à un restaurant fermé mais nous avons fini par trouver un petit restaurant local «  o lima  »qui nous a servi un bon ragout de chèvre.

Samedi matin , nous avons attendu que nos voisins en position 2 quittent leur place pour être maintenant en troisième position ce qui nous oblige tout de m^me à prendre l'annexe pour aller jusqu'à l'échelle verticale du quai car à marée basse ,nous ne pouvons plus passer par nos voisins pour monter sur le quai. Puis nous nous avons été mangé chez le mythique Peter's café , monument incontournable d'Horta paraît il. Cela me paraît très surfait : c'est une petite salle bruyante sans charme particulier si ce n'est des amoncellements de fanions sur les murs . Les gens y mangent ; comme il n'y avait plus de place en salle nous avons mangé sur la terrasse ;plus de 45 minutes d'attente pour un steak moyen en goût et trop cuit,noyé dans une sauce banale; nous n'y retournerons pas. Après le repas, nous avons loué une voiture pour que Denis et Jean Claude aient un petit aperçu de cette ile Nous en avons fait le tour en passant par le cratère , magnifique, puis en allant une piste jusqu'au bout de l'ile voir le nouveau volcan de 98 très impressionnant , et nous sommes revenus par la cote nord . L'ile est un grand cône volcanique , avec des champs bien verts sur les pentes moyennes et des villages de maisons blanches rangées le long de la route située en moyenne à plus de 200m d'altitude. Cela rappelle ( en plus frais ) le Morvan ou le massif central .

Le soir repas au prao palace très bon : un steak d'espadon cuit à point .

Dimanche nous avons conduit nos équipiers à l'aéroport .Puis nous avons refait un tour de l'ile en prenant routes et pistes côtières le long de la côte sud ; c'est beau et nous avions la chance d'avoir du beau temps Nous avons aussi été a la plage de sable noir dans la vallée au nord de Horta.

L' après midi a été consacrée à la remise en état des deux cabines arrières du bateau ; ce qui occupait l'avant est repassée dans la cabine technique ( auparavant cabine de de Denis ) Notre bateau a retrouvé son aspect habituel. Le soir nous avons été mangé à la pousada du fort ( sal e pico); décor classe, service qui se veut classe et cuisine assez bonne .

Lundi soir

Nous sommes prêts à repartir pour Terceira , via Sao Jorge . Ce matin a été consacré à la lessive( 3 semaines sans lavage ), à l'avitaillement , au gaz et à l'eau . Le super marché près de l'hôpital a presque de tout sauf des tomates qu'il a fallu acheter au marché ( très petit et sans intérêt )

Nous avons été mangé au restaurant las medalhas , petit restaurant d habitués qui nous a fourni peut être la meilleure cuisine depuis notre arrivée ,en particulier une entrecôte au vin superbe . Puis après avoir rendu la voiture , nous sommes montés a pied à la chapelle qui domine la baie de Pim; petite promenade sous le soleil avec de belles vues sur le Pico ( le volcan était dégagé) et Horta.

Nous avons vu arriver les premiers bateaux de l'ARC ; il est temps de partir, la marina va être archi bourrée car ils sont au moins 30 bateaux.

 

Mardi soir 8 H marina de Velas ile de sao jorge

 

belle journée

 

réveil à 7 H ce matin car il s'agir d'être les premiers à la marina pour faire les formalités de sortie , avant tous les bateaux de l'arc arrivés le soir ou dans la nuit .

A 8 H30 départ sans réveiller les voisins , il faut dire que les autres jours ils se couchaient quand nous nous levions .

A 9 H route vers sao jorge au moteur car le vent est nul

à 11 h une touche : un poisson avale le rapala et le fil se déroule jusqu'au bout et même au delà !!! il était mal fixé sur le tambour ; conclusion : les poissons mènent par 3 rapallas à 0 , et même peut être plus car nous sommes à bout de notre stock .

A 11H 30 nous pouvons mettre la voile

A 12 h moteur pour rentrer au mouillage , demi surprise ce n'est pas un mouillage mais une micro marina occupée par des barques de pêche et un voilier .

Nous sommes très bien accueillis par le maitre du port .

Quel plaisir de ne plus être dans la foule de l'immense marina d'Horta..

A 15H 30 nous louons une voiture et partons explorer l'ile ; pour une fois «  le petit futé » est de bon conseil ( question restaurant il faut éviter ses adresses ) et nous prenons une superbe route qui fait la crête de l'ile et passe notamment à quelques mètres du point culminant le pico de esperanza

A 19 H 30 Nous sommes de retour au bateau pour un apéro tardif après une journée extra pour le temps et le paysage

 

Sao Jorge est une ile toute en longueur est ouest , une grande arête volcanique, avec un ensemble de cratères en son milieu qui culminent à plus de 1000 M . Il y a 3 styles de paysages : les falaises de 500 m de haut sur tout le pourtour , une zone de pâturage jusqu'à 700 m environ puis la végétation rase autour du haut des cratères . Les villages se situent en haut des falaises , il y a peu de villages au bord de la mer car les falaises abruptes n'offrent que peu de possibilités d'abri. Le port de Velas est le seul arrêt possible par tous vents . Les autres ports ( ou dits tels ) sont des quais avec une grue pour lever les barques hors de l'eau , le quai étant exposé à la houle.

L'ile est très belle avec une grande variété de paysages .La route des crêtes est en particulier admirable ainsi que les fajas de la cote nord ; Les fajas sont des parties basses situées au pied des falaises et constituées par les éboulis et glissements de terrain , c'est très spectaculaire. Elles ne sont accessibles que par des routes en lacet qui descendent des pentes a plus de 70% et toutes comportent des petits villages

 

Mercredi soir Velas

 

encore une belle balade aujourd'hui malgré le temps couvert .

Nous avons pris la route du bord de mer pour aller vers l'est , enfin bord de mer si l'on veut car elle monte et descend . La cote sud est relativement construite jusqu'au milieu de l'ile ( ribeira di seca ) , ensuite la route monte sur le plateau et il n y a plus que de rares villages jusqu'à la pointe est ; le plus à l'est est Topo , un très joli village . Ensuite nous avons été à la faja de ouveidero , très belle faja et avons mangé chez Amilcar, bon petit restaurant avec des plats de porc typiques puis nous sommes rentrés rendre la voiture ; petit tour a pied dans Velas et retour au bateau ,pour nous reposer un peu. Demain matin à l'aube nous partons vers Terceira, après beaucoup d'hésitations pour partir de nuit en espérant profiter d'un hypothétique vent de terre, car le vent synoptique sera assez de face .Mais le capitaine a décidé : assez des nav de nuit , il y en aura encore assez et il continue à faire frais .

 

Jeudi soir Angra Terceira

 

Comme toujours le capitaine avait raison : nous sommes partis à 6 heures et avons bénéficié d'une belle balade au moteur le long de la cote de Sao Jorge , avec au tout début un lever de soleil sur le Pico magnifique. La cote de Sao Jorge est tellement escarpée qu'elle est aussi belle; vue de la mer que de terre . Le bout est de l'ile en particulier, peu visible de terre, est très beau avec ses falaises , ses cascades , et au dessus ses champs en terrasses. De plus au départ nous avons vu des dizaines de dauphins chasser , avec les puffins qui en profitaient, et le groupe nous a délégué quelques spécimens pour nous souhaiter bonne route.

A partir de la pointe sud est de Sao Jorge nous avons mis la voile et sommes allés à Angra à bonne vitesse au bon plein.

La nouvelle marine d'Angra est très bien fermée et très tranquille ; après nous être amarré au quai diesel les formalités ont été vites faites et nous avons eu une place à un catway . La marina est grande mais presque toutes les places sont occupées par des bateaux locaux essentiellement des petits bateaux à moteur , voire des zodiacs .

Nous avons fait un tour dans la ville , qui fait grande ville et non pas trou de province : beaucoup de voitures , de beaux magasins de vêtements et autres : c'est une petite capitale avec de nombreux monuments . Elle a été détruite par un tremblement de terre il y a moins de 20 ans et c'est donc une vieille ville toute neuve , patrimoine de l'humanité .

 

A noter qu'aujourd'hui toutes les île ont leur sommet dans les nuages : il ne fait beau qu'en mer .

 

Vendredi soir marin d'angra

Ce fut une journée bien remplie par la visite de la ile et de la partie ouest de l'ile.

Le matin , après avoir trouvé un loueur de voitures ( rue sao jao // à la rue direita ) nous avons visité les monuments fermés les samedi et dimanche et nous avons commencé par l'église du couvent de sao gonçalo; c'est une petite splendeur . C'est un ancien couvent de clarisses, ordre qui interdit le contact physique des nonnes et des personnes de l'extérieur, l'église est donc coupée en deux par une double grille pour séparer les nones des autres personnes. Elle est magnifiquement décorée avec des peintures, des azulejos, et des retables en bois doré . C'est une bonne sœur qui nous a fait visiter, comme nous lui avons un peu parlé espagnol , elle nous a parlé doucement en portugais et nous avons réussi à comprendre le sens de ce qu'elle disait, nous faisions même la traduction en anglais pour un allemand qui visitait avec nous . Ensuite nous avons été visité le palais des capitaines généraux , visite un peu décevante car il n'y a que peu de salles meublées et de plus nous avons été suivi par un cerbère peu aimable qui marchait sur nos talons. Puis nous sommes montés jusqu'au monument jaune qui domine la ville et permet une belle vue . En passant dans les petites rues du quartier nous avons trouvé dans la traverse d'ouveiro, le plus vieil imperio de la ville ( 1760 ) qui est le point de départ des fêtes du saint esprit ( malheureusement pour nous la semaine prochaine ); un imperio est une petite chapelle construite par un particulier, pour un remerciement d'une faveur de dieu ou d'un saint , il y en a beaucoup. Ils ne se visitent pas .

Nous avons été déjeuner à un snack rue direita ( correct et très bon marché ) puis nous avons pris la voiture . Comme le temps était assez beau et les nuages très haut nous avons foncé à la serra de santa barbara , le plus haut volcan de l'ile qui nous a offert une vue sur l'intérieur de Terceira et sa cote sud ouest . Comme les autres iles il y a 3 zones : des falaises au bord de la mer ( 100 à 200 m ) puis une zone de champs délimités par des murs de pierre ( spectacle qui me fascine par ses couleurs de vert et sa géométrie ) puis une zone de végétation de montagne ou de forèts . Nous avons été marcher jusqu'au bord de la caldeira , la marche se fait sur un épais tapis de mousses imbibées d'eau, chaque pas fait splash.

Cette tourbière est fréquente sur tout le plateau du centre de l'île et nous l'avons retrouvée en voulant suivre un sentier de randonnée prés du lac noir ( sentier que nous avons vite perdu car pas tracé) Et nous sommes revenus en faisant le demi tour de l'ile coté ouest , route le long des falaises avec beaucoup de maisons et de villages tout le long et des champs de qui montent vers les forets de résineux . Pour la première fois nous avons vu en fleurs, les massifs d hortensias qui bordent les routes . Au retour nous sommes montés à pied ( 25 minutes ) en haut de la ville pour voir une tourada ; des taureaux tenus par une corde retenue par une demi douzaine de personnes , sont lâchés à tour de rôle dans la rue . Les taureaux n'hésitent pas à charger et presque tout le monde garde une distance prudente ; nous nous sommes fait engueulés par un monsieur qui nous trouvait imprudents d'être à 200 m du taureau dans la rue . C'est curieux mais ça manque de volontaires pour faire du spectacle ! Après avoir vu 2 taureaux sur 4 , nos appareils photos n ayant plus de batteries , nous sommes redescendus manger à un restaurant de la rue sao jao , une très bonne daube de bœuf , dont le nom local est alcantara ; c'était très bon.

Samedi

Le temps nous a été moins favorable aujourd'hui; les nuages n'ont pas laissé la place au ciel bleu et c'est donc sous un temps gris que nous avons visité la moitié est de Terceira .

Le village le plus au nord est Biscoitos, bati sur une coulée de lave qui arrive jusqu'à la mer . Sur les laves ils ont construit un espace balnéaire en béton, puisq'il n'est pas possible de se baigner autrement ; l'ensemble est assez réussi , mais avec le temps il y avait très peu de baigneurs , juste 2 chasseurs sous marins. Les laves ont aussi permis la culture de la vigne dans de minuscules enclos avec des murs de basalte de plus d'un mètre cinquante; cette culture semble commencer à être abandonnée . Le vin de Terceira doit être produit par des vignobles semblables mais un peu plus grands sur la cote sud . Il est assez bon.

La route traverse ensuite un beau paysage de culture jusqu'à Praia , ville avec un petit noyau ancien mais aussi beaucoup d'immeubles modernes pas très beau ; influence américaine de la base militaire de lajes toute proche??

Nous avons mangé une bouillabaisse locale chez o pescador , pas mal;

Sur la route du retour nous sommes passé par le mirador de serra de cuma avec un beau panorama sur une mini-plaine. La route redescend ensuite doucement avec encore de beaux panoramas jusqu'à la petite ville de sao sebastiao , qui a une belle place, un bel imperio et une belle église .

 

Dimanche soir

Nous sommes épuisés ;

Ce matin nous avons été faire une marche sur un sentier balisé , boucle qui passe par un petit lac de cratère le lagoinha ; la promenade est sympa , ça monte dur, heureusement sous les ombrages ( en fait nous étions à la limite du nuage ). Après 1H30 de montée nous voyons le lac et nous commençons à redescendre l'autre moitié du chemin; hélas dans un champ après avoir rampé sous un barbelé , le sentier disparait au milieu des genévriers: il faut faire demi tour ,remonter 20 minutes avant de reprendre le chemin de l'aller, ce que nous faisons presque en courant car nous devons rendre la voiture à 13H 40 ; Bref nous sautons dans la voiture et arrivons à 13 H 30 chez le loueur .

Pour reprendre des forces nous allons manger un steak chez Marcelino ( recommandation petit futé ) AM choisit un steak Marcelline que celui ci cuit devant elle sur une cuisine roulante , très bonne sauce qui couvre un peu le goût de la viande , moi j ai pris un steak portugais théoriquement au vin et à l'ail et en fait servi avec un œuf , la viande n'est pas mauvaise ; les rations sont elles très copieuses au moins 500G de viande !!

c' est donc avec des jambes et un estomac lourd que nous montons voir le fort du monte brazil , impressionnante forteresse à la vauban , que nous visitons accompagnés d'un soldat car le fort est toujours occupé par une garnison.

OUF les visites sont finies et à 17 H , nous prenons une douche bien chaude dans les grandioses installations de la marina.

 

Mardi après midi 7juin

marina de punta delgada Sao Miguel

 

Hier matin nous sommes partis de Terceira , après avoir rempli les bidons de fuel . A la sortie du port nous avons rencontré une bande de dauphins de Russo ; ils sont plus massifs que les autres et pas joueurs , ils se contentent de respirer régulièrement , signe particulier , certains ont le dos blanchâtre. Un peu plus loin nous avons été visités par des dauphins communs . Le vent était faible , généralement 1 et de temps à autre 2 ,mais suffisant pour nous faire avancer gentiment. Nous avons fait ainsi 50 miles un peu frigorifiés car les nuages ne nous ont pas laissé voir le soleil; nous avons donc soupé avec une soupe aux choux maison . Vers 2H du matin, il a fallu mettre le moteur et nous sommes arrivés vers 8H au quai d'accueil de la marina de Punta delgada

La première impression n'est pas très bonne : tout le front de mer est bouclé par des immeubles modernes hideux , dont un a au moins 30 étages. La marina n'a ouvert qu'à 9h du matin et si le préposé a été aimable , les formalités ont duré une heure ; le gars de la marina a été très lent à tapoter sur son ordinateur et quand il a eu fini ,il a fallu voir l'immigration , puis la douane qui ont chacun vérifier attentivement le papier de la marina . Et pour comble une fois amarrés à notre place dans la nouvelle marina , un policier maritime est venu revérifier les papiers . Comme je lui faisais remarquer que cela faisait beaucoup de vérification , il m a dit avec le sourire et pas mal d'humour : « bienvenue au Portugal !! »

Nous avons été faire un petit tour de ville ; le plus joli ce sont les trottoirs en pavé noirs avec des dessins en pavé blanc ,une des caractéristiques des villes et villages Acoriens .ll y a aussi des belles églises sobres à l'extérieur mais avec des retables dorés et surchargés assez étonnants; détail curieux qui avait lieu aussi dans les autres églises des Açores , le christ n'est pas la vedette du chœur : c'est souvent la vierge ou le st patron de l'église . Il y avait des croyantes dans les églises , le pays a vraiment l'air religieux et nous avons vu 3 boutiques vendant des bondieuseries .

JP arrive en fin d'après midi et nous l'attendons paisiblement.

 

Mercredi soir

JP est arrivé à l heure prévue ; nous avons été retenir la voiture pour visiter l'île; puis nous avons été mangé dans un restaurant recommandé par la loueuse de voiture, très bien.

Aujourd'hui hui après avoir récupéré la voiture nous sommes partis visiter le nord ouest de l'île , malgré un plafond de nuages très bas . Nous avons pris la route du pico de carvao , et nous avons été dans le brouillard, donc de pas de belle vue ; il a fallu redescendre pas mal pour voir les 2 lacs attraction majeure de Sao Miguel ; ce sont 2 lacs de cratère jointifs l'un vert , l'autre en principe bleu mais aujourd'hui hui plutôt gris ,vu la coulleur du ciel. Malgré le manque de soleil , c'était très beau ; Nous avons rejoint la route de la cote vers la pointe nord de l'ile au village de Mosteiros , beaux points de vue sur la cote et nous y avons mangé au snack du petit futé , correct . La route de la cote passe ensuite par Calhetas avec un petit port au pied d'immenses falaises noires ; le port se compose de deux jetées protégeant une cale de mise à l'eau , un treuil permet de tirer au sec la dizaine de barques .Nous sommes arrivés à Ribeira grande , petite ville construite comme son nom l'indique autour d'une rivière . C'est une ville assez jolie , avec de belles églises de style manuélin avec de magnifiques retables à l'intérieur . Puis nous avons pris la route de montagne pour passer devant le lac de Fogo . Ce doit être une très belle route , mais le brouillard très dense( nuage ) nous a empêché de voir quoique ce soit ; il fallait suivre la bande blanche de la route dont on ne voyait que 2 ou 3 tirets !!

Ce soir diner au restaurant « allianza « recommandé par le chauffeur de taxi de JP : correct .

 

Jeudi soir

Nous avons fait un demi-tour de l'île sans voir grand chose pour cause de brouillard dense à partir de 150 M d'altitudes . Nous n'avons donc pu voir que quelques villages du bord de mer quand la route qui serpente à flanc de montagne redescend un peu . Par beau temps c'est surement beau car tour le nord est de l île est une grande montagne avec des a-pics qui plongent dans la mer et de belles forets : il y a beaucoup de miradors mais deux seulement nous ont permis de voir la mer.

Nous avons vu le petit port de Porto Formoso , au pied de hautes falaises avec d'énormes jetées pour protéger un petit port dont les barques sont tirés sur le quai par un treuil , les bateaux , de petites barques , sont équipées de petits ailerons pour éviter qu'ils frottent sur le flanc quand ils sont tirés.

Nous avons vu la fabrique de thé , car il y a des plantations de thé autour de Bao Brao , thé planté en buissons bas, très denses ; la fabrique a encore toutes ses installations de séchage et de tri des feuilles, composées de machines entrainées par des courroies ! Elles ne sont pas récentes!

Nous avons mangé à Nordeste , petit village bati autour d'une rivière , avec une belle place de galets et de beaux monuments blanc et noir . Nous avons vu les sources chaudes de furnas , curieuses sans plus , le lac das fumas , lac moyennement joli avec dans un coin d'autres sources chaudes. Nous nous sommes arrêtés à Villa franca pour boire un coup à la nouvelle marina , située dans un coin du port de pêche , là encore d'énormes jetées ont été construites pour protéger de petits ports avec peu de bateaux , la marina abrite une cinquantaine de barques et 5 voiliers . Le port de pêche avait une dizaine de barques tirées au sec.

Et nous sommes rentrés diner au « mercado de pecsche « , restaurant de poissons, sardines pour JP et moi ,Black mouth pour AM poissons délicieux.

Peut être fera t il beau demain?

 

Vendredi soir

Le temps s'est un peu amélioré hier après midi. Aussi après une matinée consacrée à des taches diverses , puis à l'approvisionnement dans le grand super market de l'ile:Continent, nous avons pris la voiture pour essayer de voir le pico carvao qui domine le village de sete cidades . Bien que la montée se soit faite en partie dans le nuage , celui-ci était suffisamment peu dense pour que l'on ait de très beaux points de vue .De plus par moment la brume se déchirait et laissait passer le soleil, ces rares moments étaient vraiment très beaux ; le point de vue sur les lac à partir du mirador du lac canario était tout particulièrement magnifique et valait les 10 minutes de marche raide pour l'atteindre .

Nous avons aussi pris la route en terre à partir du point de vue vista del rei qui longe sur la crète le bord de cratère ;la vue coté mer était bouchée mais coté lacs,c' était très beau.

Nous avons terminé la soirée au restaurant o marineiro situé au bout du complexe de la marina , bon restaurant de poisson , mais pas meilleur et plus cher que le mercado del pesche , bien que recommandé par le petit futé

 

Samedi matin

Nous espérions que le temps nous permettrait une balade de la matinée en montagne , mais les nuages sont revenus très noirs et nous en avons abandonné l'idée , nous allons donc passer la journée à nous promener en ville , envoyer ce blog , consulter les mails et la météo en principe favorable au départ ...et , bien sur, préparé le bateau pour notre dernière traversée. Le départ pour le continent est prévu dimanche matin .

Partager cet article
Repost0

commentaires

Dechatre mireille et christian 12/06/2011 12:01


Espérons que vous aurez un vent correct pour remonter au Nord. Ici la Meteo est moyenne avis de grand frais sur la Manche. Nous progressons doucement vers la pointe de Bretagne. Bon vent, bises a
tous Mireille et Christian.