Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 juillet 2013 4 25 /07 /juillet /2013 07:50

 

Lundi 8juillet

mouillage de Rogac à l'ouest de la presqu'île de Ciovo

 

La nuit au quai de Split a été très difficile .Le vent de nord est, donc à peu près dans la direction du quai , ne soufflait pas très fort , mais il y avait un énorme ressac et l'on sentait la houle précipiter le bateau contre le quai dans un vacarme de vagues ( chocs amortis par nos pare_battages) . Heureusement nous étions partis visiter un peu la vieille ville et chercher un restaurant avant que le ressac ne se déchaine .

En fait la vieille ville est petite et tient sensiblement dans l'ancien palais de Dioclétien dont il ne reste plus grand chose , à part les murs et la coupole de la rotonde du mausolée, qui a été transformée en cathédrale . Le palais était gigantesque pour un palais ,mais pour un quartier c'est petit et en moins d'une heure on a parcouru toutes les rues . Il y a de vieilles maisons en pierre , des ruelles étroites , des places avec des cafés et des restaurants , tout cela n'est pas mal mais ce n'est pas la plus belle ville que nous ayons vu en Croatie .

Nous avons diné dans un restaurant choisi pour son site : une jolie place à une des entrées de la vieille ville ou nous avons mangé de la cuisine locale : macaronis et risotto ! Assez bon à un prix raisonnable ( 400 KUNAS avec une bouteille de vin )

Le lendemain matin nous avons recommencé la visite , jusqu'à 10 heures nous étions bien : pas trop de foule , puis le monde a afflué avec des groupes compacts venant des paquebots de croisière . Il y avait des bouchons sur les lieux à visiter .

Nous sommes montés à la tour de l'horloge , panorama quelconque , visité le musée ethnographique avec de beaux costumes anciens et pas grand chose d autres mais bien arrangé , acheté une carte sim pour le smartphone ( pas cher ) été faire de l'internet ( très rapide et pas cher ) acheter une paire de nu pieds pour moi et quelques provisions . Il était midi , le ressac s'étant calmé nous avons déjeuné au bateau , puis pris du diesel et sommes repartis avant que le ressac ne recommence .

Un navigateur s'est renseigné sur le prix du quai , or nous n'avons rien payé ; il nous a dit que dans la marina aussi la nuit avait été mauvaise avec le ressac .

Le vent s'est levé de sud ouest , un bon force 3 ,4 , et nous avons mis les voiles et nous avons tiré des bords . A 17 h nous sommes arrivés à la baie Rogac , jolie crique entourée de pinèdes avec un camping pas bruyant . La baie est très bien abritée de l'ouest et nous espérons y faire une bonne nuit pour rattraper la précédente .

 

Mardi mouillage dans la baie de Stari Trogir ( derrière l île Arkandel )

 

Nous avons passé une bonne nuit , mais le vent dans la nuit a viré à l'est et a amené une petite houle . Nous avons compris , maintenant nous choisirons un mouillage abrité de l'est puisque quasi tous les jours le vent passe est dans la nuit et souffle plutôt plus fort que le jour . Nous aurions du mouiller derrière le cap et l'île de la pointe , ou il y a un vaste mouillage avec des fonds corrects et un site pas mal . Aujourd'hui hui le schéma de vent a été respecté: tout petit vent d'est jusque vers 12 H , puis bascule à l'ouest avec un vent force 3 à partir de 15h . Nous espérons qu'il baissera à partir de 19H ou avant, car notre mouillage est ouvert à l'ouest mais il n y a presque pas de vagues et nous tanguons seulement un petit peu .

Auparavant , nous avons fait 5 miles au moteur jusqu'au mouillage de Solinska sur l'île Drevnik en étant passé par le mouillage de Krknjas , qui ne nous a pas plu car il y avait trop de bateaux . Celui de Solinska n'a pas de restaurant, il y a donc moins de monde ; de plus il y a beaucoup de place pour mouiller mais pas de possibilité de ballade à terre; j 'ai donc été voir les fonds , qui sont tristes ; quasiment aucun poisson sauf une dizaine de petits sars et quelques girelles royales.

Nous sommes repartis vers 13h heure le vent commençant à se lever et avons tiré des bords jusqu'au mouillage de ce soir . A 18 h nous sommes 3 bateaux dans le coin prés des îlots et il y en a 5 au mouillage du guide dans le coin plus au nord .

Ps le vent est bien tombé à partir de 18h

 

mercredi- à une bouée du port de Prvic , en face l'estuaire de la rivière de Sibenik

 

Départ au moteur à 8H pour Primosten , considéré comme un St Trop croate ( il y a beaucoup de St trop croates à en croire les guides ). Primosten est une jolie petite station balnéaire avec un vieux village sur une ile rattachée au continent par une étroite bande de terre ; sur le continent une station balnéaire s'est développée , pas mal faite avec des maisons basses au milieu de beaucoup d'arbres . Le vieux village est assez bien restauré avec encore des toits en lauze et les nombreuses maisons neuves ne déparent pas ; l'ensemble est donc assez bien réussi . Il y a des longues plages de galets pas trop occupées par les baigneurs.

Nous avons mouillé devant un ancien hôtel ruiné devant une côte rocailleuse et une plage de galets ; c'est assez loin du centre mais tout ce qui est proche du village est maintenant un champ de bouées pour voiliers probablement payantes . Nous avons fait une petite promenade jusqu'au village , calme et fait quelques courses alimentaires . Après la baignade nous sommes repartis avec le vent d'ouest qui se levait pour une fois assez tôt : 13 H 30 .

Nous avons réussi à faire sur un bord 8 miles au large de l'ile Zlarin, puis un bref louvoyage nous a mené au port de l'île Prvic ; la zone de mouillage est maintenant une zone de bouées ( et il a fallu payer 200 kunas - rappel 1euro =7kunas ) .

Nous avons une petite promenade à terre jusqu'à la cote ouest ou il y a une anse mouillable près du village de Seporine ( mais en plein vent l'après midi ) . Le petit village de Prvic est sympa , bien restauré, et d'une grande propreté ( c'est le cas en général des villages que nous avons visités ) . L'ile est très verte avec des oliviers jusqu'à mi pente et des forets de pins au dessus.

Compte tenu du prix des bouées nous avons décidé de manger au bateau : biftek et pommes vapeur ( heureusement les achats alimentaires ne sont pas chers et la viande quand nous en trouvons est très bonne ; mais au restaurant un biftek est souvent facturé 140 kunas ( 20 euros ), contre 15 kunas chez le boucher ).

 

jeudi 11

marina de Skradin rivière Krka

 

Comme je me réveille en général très tot ,ce matin j'ai fait une petite promenade sur la colline dominant Prvic ,Anne Maire dormant encore;, c'est sous les pins , avec dans les creux des oliviers plus ou moins entretenus ; on a l impression que certains estivants cultivent leurs quelques pieds d 'olivier pour le plaisir.

Ensuite départ au moteur pour la remontée de la rivière Krka , dont les chutes en amont de Skradin sont célèbres . Il y a l'entrée un resserrement de la rivière avec de belles baies surtout celle d'amont ou l 'on peut mouiller . La rivière débouche ensuite devant Sibenik , petite ville qui ,vue de loin parait jolie , étagée sur les pentes avec une cathédrale sur le quai ( nous la verrons à la descente ) . Puis c'est une longue ligne droite avec une largeur à peine plus grande que la seine mais une profondeur de plus de 30 m ; les rives sont bordées de bouées délimitant des cultures de moules . Ensuite brusque tournant et entrée dans un défilé style gorge du Tarn; après quelques méandres le bateau arrive dans un grand lac ou l'eau est douceâtre . Nous nous sommes arrêtés juste à droite , devant une échancrure et devant des cultures . La colline au dessus est couverte de pins et de cyprès . Nous avons fait une petite marche jusqu'au village de Mikulandra qui n'a aucun intérêt mais la balade est sympa . Puis bain et déjeuner .

Vers 14 h le ciel se couvrant et quelques éclairs apparaissant au loin , nous sommes repartis pour la marina ,escale nécessaire pour le plein d'eau et une bonne douche qui ne dépende pas du ciel .

 

Vendredi - mouillage de la crique Batusura , lac de la rivière Krka

 

Ce matin réveil tôt , car selon les renseignements de l'office du tourisme il fallait prendre le bateau de balade à 8h pour monter voir les premières chutes , nous permettant ainsi de prendre un 2° bateau pour aller aux deuxièmes chutes celles de Roski . Nous avons pris le bateau , et été prendre les billets pour le deuxième bateau , et nous avons appris qu'il ne partait qu'à 11 H (il n'était que 9h30) ; Nous avons donc flâné le long des chutes vraiment très impressionnantes ; il y en fait une multitudes de chutes , au moins 5 étages d'une dizaine de mètres de haut et des cascades qui doublent les chutes principales puis les rejoignent . C'est magnifique et le site est bien aménagé , d'une propreté méticuleuse avec une multitude de petits chemins parcourant le site et permettant d'admirer les cascades et la richesse de la végétation . Étant les premiers sur le site nous avons pu l'admirer tranquillement mais quand à 10H 30 nous sommes partis prendre le bateau il commençait a y avoir du monde et le bateau étant petit , nous avons pu constater au moment de monter qu'il n y a pas qu'en France que la civilité se perd .

Nous avons donc pris un deuxième bateau au dessus de 1°chutes pour aller jusqu'à des chutes en amont . Au passage nous avons vu un monastère franciscain sur une petite ile , beau site mais peu d'intérêt ; A 12 H 30 nous étions au pied des chutes Ruski , la chute finale tombe de plus de 15 M sur une largeur de 30 m : impressionnant ! nous avons pris un sentier nous permettant de voir l'amont de cette chute avec une multitude de petits rapides et de canaux utilisés jadis pour faire tourner des moulins .

De retour à 14H aux premières chutes il a fallu se frayer un chemin parmi la foule pour aller prendre le bateau de retour à la marina ; c'était noir de monde ,touristes, baigneurs ... et les sentiers que nous avions pris tranquillement le matin n'étaient plus fréquentables .

De retour nous avons réglé la marina qui nous a fait une faveur en nous ne faisant pas payer une deuxième nuit car il aurait fallu partir avant 14 h ( cout de la nuit 70 Euros ) .

Nous sommes donc partis pour une très courte étape et nous avons mouillé une demi heure plus tard dans une crique tranquille de la rivière , au son des cigales .

 

Samedi mouillage de la deuxième crique à l'embouchure de la rivière Krka.

 

Après une nuit paisible , le soleil nous a réveillé ( enfin moi , car le capitaine dort très bien en fin de nuit ). Après le petit déjeuner , séance de lavage du pont du bateau pour profiter de l'eau douce ( enfin presque ) , puis départ pour Sibenik , avec au passage un stop pour acheter des moules . Curieusement il n'y a pas beaucoup de vendeurs et peu de bateaux s'arrêtent ( nous n'en avons pas vu ) et pourtant les moules ne sont pas chers : 50 kunas pour 3 kgs .

Nous nous sommes amarrés au quai de Sibenik ( pendilles ) . prix : 140 kunas pour la journée.

A 12 h , nous partions visiter la ville , et une première bonne surprise la place de la cathédrale , très belle avec de beaux monuments et, bien sur, la cathédrale . Elle est originale car commencée en gothique tardif , elle a été terminée en style italianisant au milieu du XVI ème siècle . Le baptistère entre autre montre de belles sculptures. Puis nous avons monté les escaliers et parcouru la vieille ville très bien restaurée après les blessures de la guerre civile de 1991 . Nous avons très bien mangé sur la place de la cathédrale ( calamars grillés ou frits )dans un grand calme,avec en toile de fond une musique sirupeuse espagnole . Curieusement Sibenik est beaucoup moins fréquenté que Split alors qu'elle a beaucoup plus de charme .

Nous avons ensuite faits quelques courses , un dernier tour de la vieille ville et sommes partis .

Compte tenu de l'heure nous nous sommes arrêtés dans la baie définie ci dessus , baie fréquentée pour la journée par pas mal de petits bateaux moteurs de locaux . Ce soir nous ne sommes plus que 4 bateaux , bercés par les cigales et aussi hélas par la sono d'une fête se déroulant sur la rive gauche . ( mais à Sibenik il y avait un festival rock ! )

 

dimanche 14 juillet mouillage de Vela Arta ( au nord de l'ile de Murter )

 

La nuit a été calme , ( à part un orage au loin qui nous a obligé à fermer les hublots pour quelques gouttes )et nous sommes partis au moteur sous grand pavois fête nat oblige .

Seuls 2 bateaux ont bien voulu saluer notre fête nationale , même un grand bateau de croisière belge n a pas daigne un coup de sirène . A 11H le vent s'est levé d'ouest et nous avons mis les voiles ; nous avons dépassé la pointe de Murter , objectif possible pour aller à un mouillage tranquille dans le vaste réseau de petites iles basses du nord de Murter . Pour une fois , il y a un peu partout des fonds raisonnables pour le mouillage .Notre premier mouillage a été dans une grande baie assez ouverte au nord , nous y étions bien et loin des petites barques de locaux venus y passer le dimanche. mais contrairement à d'habitude, le vent est monté à partir de 18h, atteignant la force 4 et donnant de petites vagues . Alors nous nous sommes remouillés juste à coté dans la baie de Vela Arta , mieux protégée,et avec seulement 5 bateaux .

Lundi 15 juillet même mouillage

 

La nuit a été venté , la journée aussi; aussi nous sommes restés dans ce beau mouillage en faisant un petit tour sur la colline ouest grâce a un chemin sur un mur de pierres sèches ;le point de vue sur les îles est très beau . Nous nous sommes aussi baignés ,bien sur. Et surtout nous n'avons rien fait ( juste une mini lessive car on ne trouve de laverie nulle part) : première journée de pause depuis le départ , même si les heures de navigation sont courtes et faciles .

 

Mardi 16 juillet mouillage de Babac petite île en face de Pasman ville de l'île de Pasman

 

Le vent a continué à être fort toute la nuit et ce matin .

Nous sommes quand même partis vers 13 h et dès l'ancre levée le vent a baissé . Nous nous sommes trainés pendant 2h puis le vent s'est relevé de nord ouest en plein de face . Et nous avons tire des bords assez courts pour remonter le chenal de Pasman : une dizaine de virements de bords par force 4 ont sollicité mes biceps .

Nous nous sommes mouillés sous l'île Babac .Contrairement à ses habitudes et à la météo, le vent ne baisse pas et le mouillage n'est pas calme ; Quand nous sommes arrivés , il y avait beaucoup de petits bateaux à moteurs ,mais ils sont repartis ce soir . Le mouillage est devenu alors assez beau . L' île est couverte par une pinède odorante , sur notre est il y a des petits ilots eux aussi couverts de pins et plus loin l'ile de Pasman et le village de Pasman .

 

mercredi 17 juillet

Finalement le vent a baissé dans la nuit et au matin c'était un calme total ; la météo prévoyant un vent faible , nous n'avons pas attendu qu'il se léve et nous sommes partis au moteur pour pouvoir visiter Zadar . Et en fait le vent s'est levé vers 11H 30 alors que nous étions devant la marina .

Nous nous sommes amarrés tranquillement puis le vent a continué à monter . Dans la marina , le ressac a commencé à s'installer et le bateau a beaucoup remué avec des coups de rappels brutaux .

Nous sommes donc partis assez vite visiter la vieille ville , juste an face de la marina , mais il fallait faire un grand tour avant d'y arriver . Vu de la mer , la vieille ville est décevante car contrairement à toutes le villes précédentes , elle n'est pas construite sur une colline et il y a de grands immeubles modernes . Une fois à l'intérieur , la ville a plus de charme ; elle a été beaucoup détruite pendant la deuxième guerre , et si les églises ont été reconstruites , peu de vielles maisons subsistent . Cependant les nouveaux petits immeubles ne sont pas si mal et le cadastre a été respecté . Il y a donc beaucoup de petites rues pavées . Nous sommes montés à la tour de l'horloge , visité une ancienne église toute ronde , formidable monument roman , qui est très spécial et ressemble plus à un donjon qu'à une église . Il y a pas mal de vielles églises mais nous n'avons vu que les façades ,de belles façades de style roman mais elles étaient toutes fermées , on ne pouvait apercevoir l'intérieur de la cathédrale que par la porte vitrée . Sinon le centre ville est très animée : pas mal de restaurants ( assez chers ) , de boutiques de vêtements et de bijoux et même un kiosque à journaux ou il y avait Le Monde !

En rentrant au bateau , nous avons fait des courses mais le super market avait peu de choix et était assez loin du bateau .

Il est 19 H , le ressac est terrible ; nous allons partir diner , en espérant que le ressac va se calmer avec la tombée de la nuit et du vent

PS Et bien ce matin , le bateau est à peu prés calme mais à notre retour du restaurant ( restaurant Zadar , bonne salade de pieuvre , un pat de bœuf marine correct et un poisson congelé et trop cuit quelconque pour 300 kuna ) le bateau dansait toujours et nos collègues aussi . Nous n'avons dormi que grâce aux médicaments .

 

Jeudi 18 juillet mouillage dans une crique sans nom de Molat ( N 12 26 E 14 52 )

 

Ce matin la météo prévoyait encore un vent très faible pour la journée . Alors nous avons fait les courses de fruits et légumes au marché de la vieille ville , qui n'est pas spécialement pittoresque mais il y a de tout et il est bon marché ( kilo de pèche à 2 euros ) ; nous avons trouvé le Slivovice que nous voulions (il est fabriqué à Zadar ) ,indispensable comme apéro allongé d'un jus d'orange ,faute de mieux ,le bateau n'ayant plus ni rhum, ni anisette ,ni ouzo ,ni.... Et nous sommes partis au moteur .

A 11H 30 à la pointe de l'ile d'ujglan , bonne surprise nous avons eu un peu de vent , d'abord du sud ouest , puis du nord ouest autour de 6 nœuds avec des rafales à 9 nœuds! .

Nous avons réussi à atteindre sans le moteur la cote sud est de Molat ou nous avons mouillé ; mouillage facile car la zone des fonds agréables est très grande . C'est aussi un joli mouillage avec une cote basse couverte de pins. Puis au soir , nous avons préféré aller à un mouillage protégé du nord est puisque le vent est souvent assez fort de cette direction la nuit .

Nous nous sommes arrêtés dans cette baie , très belle entourée de collines assez hautes avec des bois, d'anciennes oliveraies et des herbes . Nous ne sommes que 3 bateaux dans cette baie qui pourrait en contenir 20 :

Le soir tombe et tout est calme sauf que nous assistons à un défilé de chalutiers qui au bruit et à leur vitesse semblent chaluter . Nous en avons vu passer une vingtaine , alors que ce matin nous nous faisions la réflexion que nous n'avions vu aucun chalutier en Croatie et que le poisson servi dans les restaurants était forcément du congelé . Ce que nous pouvons voir des fonds sous marins est décourageant sur l 'état de la faune sous marine , il n y a quasi aucun poisson , il n y a que des concombres de mer et des oursins . Il y a aussi peu d”oiseaux de mer et depuis Kotor nous n”avons vu aucun dauphin.

Ps au matin vers 7h les chalutiers sont repassés dans l'autre sens sans chaluter.

Partager cet article
Repost0

commentaires

more here 05/05/2014 12:59

Heavy wind at the west Peninsula was really frightening to read about. The experience that yo have shared that you had at this particular place was pretty interesting to read. I had a nice time reading the post. Thanks for sharing.