Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 août 2013 1 12 /08 /août /2013 13:30

Le golfe de Kvarner et l'Istrie

Vendredi 19 juillet, mouillage de la baie Saint Nicolas, ile d'Olib.

Nous sommes partis au moteur pour aller voir le village de Molat , mais son aspect moderne ainsi que l'espèce de marina assez pleine de voiliers , nous ont repoussé ; nous avons vu le mouillage de Podgarbe très joli et peu occupé , puis nous avons décidé d'aller jusqu'aux îles d'Olib ou de Silba.
Après quelques tentatives de voile lors de rafales à 6 nœuds , nous avons passé le détroit entre Ist et Molat , une brise de 6 nœuds s'est installée et nous avons navigué sur un bord au près jusqu'au mouillage de  Sven Nikole . Nous prenons l'habitude de glisser ainsi sur l'eau dans un faible brise , avec juste le bruit du chuintement de l'eau ,heureusement le bateau est léger et aime le petit temps. dommage que les gros yachts à moteur envoient des vagues bien désagréables .
L'ile d'Olib est assez basse ( point culminant 75 m ) ; le mouillage est grand, avec une dizaine de bouées . Il y a une petite chapelle et un micro quai , le tout est entouré d'oliviers et de chênes verts .
L'eau est assez froide , et toujours aussi vide de poissons , à part un petit banc de sars qui se met à l'ombre du bateau . Alors dans l'après midi nous prenons le chemin qui part près de la chapelle . Nous marcherons ainsi plus d'une heure sur un petit chemin entre deux murs de pierres sèches ; au delà d'anciennes oliveraies sont envahies de chênes verts. Pendant quelques mètres c'est joli , au bout d'une heure c'est lassant surtout que le soleil frappe fort .L'agglomération d'Olib n'a aucun charme , ce n'est même pas un village mais un ensemble lâche de grandes maisons modernes , carrées avec de grands jardins surtout potagers. Le petit port a un quai ou sont amarrés 3 voiliers et un grand champ de bouées ( un seul bateau ) ; il est exposé au nord ouest mais aujourd'hui hui ce n'est pas un problème . Il y a aussi une plage ou plutôt un quai bas qui borde l'anse ; quelques familles jouent dans l'eau . Nous prenons un rafraichissent au petit café et repartons . Cela n'a pas été notre meilleure balade : juste le plaisir de marcher sous le soleil !

Samedi  20 juillet mouillage de Jurjevica; nord ouest de l'île de Pag

Nous avons attendu jusqu'à 11H que le vent se lève , mais comme il n'était pas là nous sommes partis quand même . Nous avons repéré la baie Banve qui n'a pas pas de bouée , mais en fait toute la cote sud ouest et sud de l'île a des profondeurs convenant au mouillage, avec des paysages équivalents . Puis nous sommes partis en direction de Pag . A 12 h le vent s'est levé 8/9 noeuds et nous avons été sur un bord jusqu'à notre mouillage choisi parce que le vent s'est arrêté : il était 5H . La pointe nord de l'île de Pag est boisée avec des chênes verts, des chênes yeuses et des chênes kermès , des genévriers et quelques oliviers subsistant des anciennes cultures . C'est assez beau et notre crique est sympa , il y avait des bateaux moteurs mais ils sont tous partis . C'est vers 19 h qu'ils rentrent chez eux; ce qui fait que le mouillage actuellement n'est pas très calme car tous les sillages créent un clapot . C'est un des inconvénients de la Croatie , tous ces bateaux qui créent des vagues courtes et désagréables , et quelques fois des gros bateaux passent tout prés et très vite, nous secouant durement
   
dimanche 21 juillet mouillage de la baie Fumija ,ile de Rab

Après une petite balade sur un chemin forestier au travers de la foret si dense que la mer pourtant toute prés n'était pas visible , nous sommes partis en alternant moteur et voile dès que le vent atteignait 5 noeuds . Finalement nous avons réussi à atteindre l'île de Pag principalement à la voile : 6 miles en 2 h ! La cote sud ouest de l'île est boisée et indentée de criques profondes . Elles étaient toutes remplies de bateaux à moteur et nous avons choisi une mini crique à l'ouest de la baie Cristofor pour y passer l'après midi . Elle était très belle mais la passage des bateaux à moteur bruyants et générateurs de vagues ont un peu gâché notre après midi . Aprés des bains rafraichissants , nous sommes repartis pour mouiller prés de la ville dont le guide dit que c'est l'une des plus belles de Croatie . C'est un très grand mouillage d'où l'on voit quelques églises de la ville . L'arrivée est vraiment belle  avec  la,vue de la vieille ville dominée par les 4 églises et de leurs clochers  ,  en arrière plan des collines vertes de l'île et, un peu plus loin , les montagnes dénudées du continent .
Le plan d'eau est calme et la police ,pour une fois,veille au respect des limitations de vitesse

lundi 22 juillet   mouillage de Sven Cristofor, ile de Rab.

Ce matin nous avons visité la vieille ville de Rab considérée par le guide comme l'une des mieux préservées de l'Adriatique et c'est vrai .
Nous y avons été en annexe jusqu'à un port de barques puis à pied en traversant une zone de pavillons tous transformés en location d'appartements meublés, avec des jardins très fleuris . La vieille ville est petite construite sur une pointe étroite et surelevé , avec un faible dénivelé 500 M de long sur 200 de large avec une rue en haut et une rue en bas et des escaliers  joignant les 2 rues . Elle est très bien conservée et bien restaurée , avec quelques restaurants et boutiques de souvenirs dans la rue du bas et sur le quai  , mais pas trop , et pas trop de visiteurs .  Il y de belles maisons avec leurs fenêtres de pierre décorées , des églises romanes remaniées. Aucun de ces monuments n'est très beau , mais l'ensemble a beaucoup de charme .
Nous avons fait les courses , puis nous avons été voir le couvent bénédictin de la baie Ste Euphémie ( notre baie avec un nom français ) , lui non plus pas exceptionnel mais l'ensemble des batiments a de l'allure .
Puis dans l'après midi nous avons été choisir un mouillage pour la nuit ; Toutes les baies sont belles mais avec beaucoup de bateaux moteurs stationnés . Nous avons été finalement dans la baie SV Cristofor , ou il n'y avait pas trop de monde . C'est une grande baie avec des rives boisées ; comme nous l'avons vu en descendant à terre faire une promenade toute la pointe ouest de Rab est une réserve forestière : la foret de Dundo .C'est une foret de zone calcaire sèche, avec principalement des pins et des chênes verts . Le sous bois est sans végétation , seulement des rochers blancs qui affleurent . Heureusement autour de la baie , il y a en plus des cyprès qui ajoutent leur touche .
Tous les bateaux à moteur , sauf 3 , sont repartis en fin d'après midi et nous avons passé une nuit calme presque seul au milieu de cette grande baie .
PS nous avons vu que le quai de la vieille ville était aménagé pour les bateaux de passage , quoique vraisemblablement sans eau ni électricité .Il y aurait eu de la place , et cela aurait été plus facile pour les courses et pour aller au restaurant .  

Mardi 23 juillet mouillage des ilots de la baie Supetarska

Hier 3 miles , aujourd'hui hui 6 miles . Sans vent nous faisons de petites étapes au moteur , avec des arrêts pour la baignade . Ce matin nous sommes retournés nous promener dans la forêt , puis nous avons été chassé du mouillage par les guêpes . Nous avions peur de nous baigner et de remonter sur la plage arrière ou elles bourdonnaient  avec constance. Nous avons essayé la belle baie de Sven Anna, mais la aussi trop de guêpes ; nous avons tourné dans la baie de Kampor et là, miracle, plus de guêpes et deuxième miracle ,beaucoup moins de bateaux à moteur et de vagues . Nous avons mouillé à l'entrée d'une belle calanque . Évidement, celle ci s'est remplie, mais avec peu de vagues. Repas , bulle et baignade , nous sommes repartis vers notre mouillage actuel , à l'entrée de la baie de Supetarska.
Il y a des petits îlots verdoyants et des fonds de 5 m et nous sommes protégés de tous les vents, car nous surveillons de gros nuages noirs au nord qui pourraient donner de l'orage .
Il est 18 H , les bateaux à moteur de notre mouillage repartent à la ville et dans la baie , à 500 M de nous, nous en voyons passer, très nombreux.   
 
mercredi 23 juillet à quai à la ville de Krk

Grande journée de moteur avec un vent qui n'a pas dépassé 3 noeuds , mais aussi une belle promenade touristique au milieu d'un paysage impressionnant d'iles calcaires presque totalement sans végétation. Nous sommes partis au départ vers Krk , qui nous présentait une face sans aucun arbre . Puis nous avons vu la cote nord  de Rab , longue haute falaise désertique , puis l'ile de Prvic elle aussi totalement minérale . Nous avons alors décidé de faire du tourisme et d'en faire le tour . C'est vraiment impressionnant une telle absence de vie .
Nous sommes arrivés l'oasis de la station balnéaire de Baska , grande vallée avec quelques bois sur le bas des pentes . La ville vue de la mer est sympa , c'est devenu une station touristique et il y avait beaucoup de monde sur la plage . Nous avons mouillé le temps d'y déjeuner et de nous reposer les oreilles du bruit de moteur. Puis nous sommes repartis à la recherche d'un mouillage pour la nuit . Tout d'abord la pointe sud est de Krk est une très haute colline rocheuse . Il y a des criques minuscules , toutes occupées par un petit bateau moteur .  C'est magnifique . Sur cette falaise presque abrupte courent des murs de pierre; comment a t on pu imaginer une utilité à ce travail titanesque, parfois le mur monte quasi vertical le long d'une falaise . De temps à autre  des gorges donnent envie de s'y arrêter , mais les fonds ne s'y prêtent pas (trop profonds). Nous sommes ainsi arrivés à une petite station balnéaire Stara Baska , site assez beau mais toutes les criques ou nous aurions pu nous arrêter étaient pleines de bateaux moteurs ou de camping .  C'est ainsi que nous sommes arrivés à la ville de Krk , que nous voulions visiter . L'arrivée sur la vieille ville est assez jolie , Elle est construite sur une petite butte et les clochers la dominent . Le port est un immense fouillis de bateau ou les touts petits bateaux moteurs voisinent avec 5 ou 6 chalutiers ; ,nous avons fait un tour sans voir un responsable pour nous indiquer une place ,et il y en avait peu  alors nous avons voulu aller au quai indiqué par le guide nautique . C'est alors qu'un jeune est venu nous indiquer une place à un quai avec une pendille . Nous y avons l'eau et l'électricité pour 230 kunas .
Nous sommes partis faire un tour de la ville , sa partie ancienne est petite , comme toutes les autres   elle a des petites ruelles très propres ; les maisons sont recouvertes de crépi et on ne voit pas les pierres .Les églises sont, elles ,en pierre de taille , grandes bâtisses rectangulaires avec des murs quasi sans fenêtre  et  un toit en tuile. Rien de particulièrement remarquable mais l'ensemble  est joli . Il y a d'ailleurs beaucoup de monde déambulant dans les rues .
Le soir après une première tournée de courses , nous avons voulu aller au restaurant ; après un premier tour pour en choisir un , le choix s'est restreint a celui ou il restait une table sans faire la queue ; nous y avons manger honorablement pour 330 kunas, prix assez standard pour une entrée pour deux , un plat chacun, un demi de vin maison et deux cafés .  L'alimentation dans les magasins n'est pas très chère en ce qui concerne les fruits et légumes et la viande , pour les restaurants ce sont des prix français .

Jeudi 25 juillet mouillage de la baie Poje cote est de l'ile de Cres , un peu au sud de Krk

Ce matin a été consacré au ravitaillement ( essence, glace, ( on va boire frais pendant 48 h ) fruits et viande) , puis à une nouvelle promenade dans la ville , notament pour voir les églises fermées hier soir.
Puis nous sommes partis au moteur pour notre mouillage de la nuit atteint après 3 tentatives de mettre les voiles , après de courtes rafales à 6 noeuds .
Nous sommes mouillés dans une très grande baie , entourée sur 3 cotés par une cote boisée de chênes yeuses , arbustes d'une quinzaine de mètres de haut ; le sous bois est nu et nous a permis une courte promenade à l'ombre . Probablement du fait de la faible profondeur , l'eau est chaude et nous nous sommes beaucoup baigné. Le thermomètre marquait 31 ° , mais nous ne savons pas ce qu'il indique , probablement la température d'une couche superficielle de l'eau, car au matin la température baisse de 5 degrés et quand se redresse dans l'eau ,l'eau des pieds est bien plus froide que celle des épaules .
Ce soir nous sommes 2 voiliers , c 'est le calme total.

Vendredi 26 au soir mouillage de la baie Meli cote est de l'île de Cres

La météo prévoyant un vent variable ( quand elle prévoit du vent , il n'y en pas ) , nous sommes partis au moteur avec le taud , en longeant la côte . Pendant 3 miles , il y une partie plus basse devant la haute colline qui est l'arête centrale de l'île . Il y a de nombreuses criques , presque toutes occupées par des bateaux moteurs . Puis la cote devient falaise et les quelques micro criques sont occupées par des zodiacs . Et puis miracle , nous sommes arrivé à la baie Lucovac, repéré sur Maxsea, dont les fonds semblaient corrects . Elle était vide . Nous sommes entrés avec précaution entre des falaises , et dans l'une des deux criques nous avons mouillés sur un fond de 10 m . Enfin un mouillage solitaire et de toute beauté , dans le genre minéral .
Baignade , repas , baignade , puis le vent s'est levé , du sud . Nous en avons profité pour repartir vers le sud , au louvoyage . Ensuite le vent a baissé , s'est arrêté 15 mn , puis est reparti à 12 noeuds sud ouest . Nous avons ainsi pu arriver à la baie Melli , qui était notre objectif . C'est une assez grande baie avec des fonds corrects sur une grande surface . Il y avait une dizaine de bateaux moteurs , car au fond il y a une plage de galets . Cette crique est un bon abri mais n'a rien de remarquable . Le soir , le vent est complètement tombé .    

Samedi 27  juillet, mouillage de l'anse Vrc dans la baie de Sven Krz  , sud est de l'ile de Cres

Comme la baie Meli ne nous plaisait pas plus que ça , nous sommes partis assez tôt, en longeant la côte de près . C'est une côte basse , couverte de maquis plutot que de forêt  ; des murs perpendiculaires à la mer la découpent régulièrement et selon les parcelles la végétation est plus ou moins dense. Il y a quelques criques offrant peu d'abris mais sympas , avec ce temps on pourrait mouiller devant .
Nous sommes rentrés dans la grande calanque Toverascica, longue échancrure nord sud qui est mouillable mais peu large :moins de 100 m pour des fonds de moins de 10 m .et nous avons continué jusqu'à la première des anses de la grande baie de Sven Krz . Les rives sont boisées et il y a peu de traces d habitations , juste au fond de la baie Ui . Contrairement à nos craintes, il y a aussi peu de bateaux , stationnés ou en mouvement pas plus de 3 par anses . Nos voisins deux petits moteurs sont à plus de 100 m . Nous avons donc passé la journée dans un grand calme , en nous baignant beaucoup ; compte tenu de la faible profondeur ( 5 m ) l'eau est tiède .
Seul regret aucun sentier ne part de ctte anse pour une promenade en sous bois , ceux ci sont très denses ( chênes yeuses et génévriers ) . En bref une belle journée de calme , sous un soleil qui commence à être très chaud .

Dimanche 28 juillet  à quai anse de Robenska Ile de Losinj

Encore un dimanche ou les rafales n'ont pas dépassé 9 noeuds
Nous sommes partis avec un bon vent de 6 noeuds qui nous laissé tomber devant l'anse Melli , celle de la pointe sud de Cres . Nous y avons mouillé pour déjeuner et se baigner . Vers 3H le vent a semblé revenir , alors hop et à la sortie de la baie plus rien ; au bout d'une heure un souffle est venu qui nous a fait avancer de 3 miles vers le but,  l'anse de Robenska à coté de Veli Losinj.
Nous avons trouvé la dernière place à quai , grâce à notre tirant d'eau réduit . Le mouillage dans le port était profond , plus de 10 m et il y avait déjà 2 bateaux .
 Nous avions besoin d'aller au port , notre jus d orange indispensable pour le planteur croate ( slivovice et jus d'orange ) étant épuisé. ( le pain frais aussi)
La petite crique est construite avec de vieilles maisons; mais accablés par la chaleur nous n'avons pas encore visité
Bien qu'il n y ait aucune commodité ni aucun accueil le quai nous couté 15 kunas le mètre.
Nous avons été au restaurant sur le quai , non au premier dont les serveurs avaient assisté à notre approche sans nous aider mais au troisième qui offrait des sardines grilles et des plats typiques : pot bosniaque ( potée ) et mujulica ( fricassé  de poulet assez relevé avec des poivrons ) addition typique 310 kunas .

Liundi 29 juillet mouillage de la crique Podkujni  ile Unije ( a l'ouest de Losinj )

Nous avons ét. faire de petites courses à Veli Losinj , située dans la crique voisine de celle de Robenska . C ' est une petite ville construite dans un ravin, avec ses maisons à façade colorée qui ont toutes un jardins enclos de hauts murs de pierre . Il y a deux églises , un petit port avec des barques à moteur , et maintenant beaucoup de maisons à louer pour les touristes allemands. C 'est mignon .
Ensuite nous avons été au mouillage le plus proche , celui de l'ile Trasorka . joli crique au pied d'une colline boisée . Nous nous sommes baignés et reposés de la chaleur de la ville .
Puis vers 13 h , comme il y avait un bon vent ( 9 noeuds ) nous sommes partis . Hélas au bout d'une demie heure le vent est tombé et nous avons remis le moteur . A 5 miles d'Unije , le vent est revenu et nous avons pu faire une heure de voile . Arrivés à la crique Podkujni , brusquement une rafale terrible est arrivée , sur le front du vent  l'eau était vaporisée . A moitié aveuglés par la pluie nous mouillons , l'ancre croche puis d'un coup alors que l'on s'occupait du bimini qui avait été décousu par le vent , l 'ancre a décroché . Nouvelle maneuvre et une nouvelle fois l'ancre dérape , malgré 30 m de chaine et 5 m de fond . Heureusement la troiséme fois a été la bonne . Dans le mouillage la moitié des bateaux ont dérapé .  Depuis nous avons eu des averses, mais le vent s'est calmé et ce soir le beau temps semble revenu .
Nb nous avons croisés beaucoup de bateaux allant vers le sud , probablement des locations de l'istrie allant vers les Kornati . Il y avait aussi beaucoup, beaucoup  de voiliers à l'île Ilovik , et à l'anse Krivica mais nous n'étions que 5 voiliers dans notre baie .

Mardi 30 juillet meme mouillage

Et oui deuxième jour immobile , enfin quand je dis immobile le bateau a beaucoup tourné autour de son ancre.
Un peu paresseux ce matin , nous étions prêts à partir vers 10 h du matin , quand rapidement un très fort vent de nord est s'est levé . Était ce un coup de bora , en tout cas aucune météo ( navtex de Split, ugrib, wind guru ) ne l'avait prévu ,la météo italienne prévoyant toujours du 7 de NW , comme d'habitude .  Alors nous sommes restés et avons surveillé notre mouillage . Un bateau de 12 m a essayé de mouiller plus prés du fond de la baie , au bout de 5 dérapages il a renoncé et est reparti . En fin d'après midi le vent a baissé et après une longue baignade ( j ai vu le sillage de l'ancre hier , une tranchée de 20 m , le fond est très mauvais sans doute vaseux), nous avons trouvé au fond de la baie un sentier qui nous a mené à une route forestière . Nous avons pris vers la droite et avons marché au milieu du maquis ( chênes yeuses , bruyères arborescentes , espèces de thuyas , genévriers ) ; au bout de 35 minutes sans rien voir d'autres que le maquis nous avons fait demi tour sans voir la crique, au nord de la notre . Demain nous essaierons à gauche pour voir l'anse Maracol .
Le vent, ce soir, semble baisser et passer nord .


Mercredi 31 juillet mouillage d'Ustrine ile de Cres cote ouest

Le meme scénario qu'hier s'est reproduit ; Après une nuit calme , le vent s'est levé et vers 9h la mer au loin était blanche . Alors nous sommes partis nouss promener vers l'anse Maracol , ,belle promenade . L'anse Maracol était pleine de bateaux , au moins 30 voiliers et elle n'est pas mieux que la notre ou que la suivante , devant laquelle nous sommes dans l'aprés midi .
Nous avons déjeuné , puis nous sommes partis deux ris et génois très roulé . C'était la bonne voilure pour un bon 4 avec des rafales à 5 (de 15à 23 noeuds); comme nous étions sous le vent de la montagne de Losinj, le vent était capricieux . Aprés 2 h de louvoyage, nous sommes arrivés dans le beau mouillage d'Ustrine . C'est une grande baie , avec de hautes collines très raides et au sommet un village . Nous avons été mouillé dans la crique nord , ou il y a 7 voiliers .
Cette crique est jolie avec des bords boisées et des petites falaises calcaires . Ce soir la lumiére est magnifique, seul regret comme le vent vient de terre , la couche d'eau chaude est partie et l'eau est vraiment fraiche selon AM . 

Jeudi 1 aout : mouillage dans la baie Bijeka,prés de Medullin , golfe de Pomer , sud Istrie
 
Ce matin , le vent soufflait encore fort . Alors nous sommes allés nous promener . Un sentier part du petit débarcadère du fond de la crique . Il est agréable et ombragé , par les chénes yeuses et les genévriers . Il monte pas trop vite et en 45 mn nous avons atteint une petite chapelle Sven Martin . Ce n'est pas une merveille mais l'endroit est beau et calme .
D'en haut il nous a semblé que le vent était moins fort .  nous sommes rentrés au bateau , nous avons déjeuné puis nous sommes partis . Au début le vent était encore force 5 , puis il a baissé et tourné au nord ouest; à 5 miles de la pointe de l'istrie trou de vent total ; 15 mn de moteur plus tard le vent est revenu force 4 ouest , alors nous avons louvoyé jusqu'à cette baie entourée de campings et d'hotels . Ce n'est pas spécialement attrayant ( je dirais tout à fait moche) , mais la baie est bien fermée et la mer est plate , sauf les vagues des bateaux à moteur , nombreux .
Ps le soir de 22h à 2h du matin nous avons eu droit à de la musique , pas assourdissante , mais bien présente .
Ce n'est pas une très bonne escale .
PS le lendemain , nous avons fait le tour du golfe , nous avions choisi le plus mauvais coin ; vu d'assez loin,le mieux semble d'aller mouiller un peu plus au fond du golfe ou le paysage devient champetre ; sinon les criques (ou la cote ) du coté ouest de la baie , devant le parc naturel boisé ne sont pas mal , la crique Portic étant très fréquentée .

Vendredi 2 aout  mouillage de la baie Sv Pavao , 5 miles au sud de Rovinj , Istrie

Aprés une nuit sans vent , nous sommes partis au moteur , avons tourné le cap Kamenjak Porer , le passage de l'ile Fenoliga ne présentant aucune difficulté et nous nous sommes arretés à la baie Valmizeja pour se baigner et déjeuner . La crique n'est pas très grande et il y avait déjà 6 bateaux quand nous sommes arrivés , il a fallu bien calculer le mouillage . Cette crique est sans rien à terre , et les bords sont boisés , arret agréable pour le matin . Vers 13 h le vent d'ouest a commencé à se lever ( 6/7 Noeuds ) alors nous avons mis les voiles . Nous sommes passés devant les baies du sud de Pula , la baie soline semble pas mal , la marina Varuda a un cadre pas mal ,nous avons ensuite admiré de loin les pelouses des iles Brijuni ( droit d'entrée 150 euros ) , puis avec un vent atteignant les 10 noeuds avons continué jusqu'à l'anse Sv Pavao , grande anse boisée avec une plage de sable et quelques campeurs . Il y avait quelques bateaux dont 3 voiliers mais ils sont presque tous partis Le petit clapot d'ouest ne rentrait pas trop le long de la cote nord , prés d' un  petit ilot . De Pula à cette baie le littoral n'est pas trop construit , et est boisé .Un peu à l'intérieur des terres il y a de petits villages serrés autour de leur clocher . C'est assez beau .
NB toute la matiné il y a eu un défilé impressionant de bateau , une moitié vers le sud l'autre vers le nord .

Samedi 3 aout ; à une bouée de Rovinj

La nuit a été calme . Nous avons été faire une petite ballade autour d'un lac , tout près du  mouillage ,qui est une réserve d'oiseaux. Mais le chemin qui en fait le tour dans un sous bois d'arbustes avec quelques chénes sessiles , ne permet pas souvent de l'apercevoir . Une cabane permet de voir le lac ou s'ébattent quelques canards .
Ensuite grand bain pour essayer d'apercevoir des poissons , mais il y en a vraiment peu , à part quelques minuscules blemmies sur le sable et les habituels sars qui stationnent sous le bateau .
Il est 10 H 30 , c'est l'heure ou les bateaux moteurs arrivent agitant le plan d'eau . Alors nous sommes partis vers Rovinj. Arrivés devant la baie au sud de la marina , nous avons vu des bouées disponibles et nous en avons pris une .
Il fait très chaud et nous nous sommes beaucoup baignés .
Nous avons été ensuite visité la vieille ville . Le plus beau est le point de vue sur la ville depuis la rade . La petite ville construite sur une petite colline est surmontée par une grande église , avec un campanile très haut . L'église du XVIII ème est quelconque , mais la vue du haut du campanile ( 200 marches ) est très belle . La vieille ville est un entrelac de ruelles , et de hautes maisons souvent colorées .   C'est sympa , quoique un peu trop touristique .

Dimanche soir baie de Ulika , 4 miles au nord de Porec

Aprés des tentatives de louvoyage contre un vent faible , nous mettons le moteur pour arriver à Porec et prendre une bouée ; à 13 h il y en a beaucoup de disponibles
Nous allons manger au restaurant, accablés par la chaleur nous ne cherchons pas beaucoup et en prenons sur une place, un peu ventilé . Ce n'est pas un très bon choix pour la qualité de la cuisine
Nous vistons un peu la ville , c'est une petite ville à plat , contrairement à Rovinj. Elle fait moins touristique que celle ci mais a du charme avec des ruelles assez larges , et de belles maisons anciennes . Nous visitons la basilique euphrasienne ( construite par Euphrase ) au VI ème siècle, elle  a une certaine élégance et un choeur décoré de très belles mosaiques  .
Nous repartons ansuite pour un dernier mouillage et ancrons a la baie Ulika , vaste mouillage avec beaucoup de bateaux , surtout à moteur . Il est vrai que nous sommes dimanche et que les locaux viennent se baigner, dans une eau tiède avec presque une plage de sable ( et d'herbes )

Lundi soir a quai à la marina de Certosa VENISE

Nous sommes partis à 1 h du matin , au moteur par vent nul ; heureusement à 5h du matin un vent force 2 est venu du nord et nous avons pu arriver à Venise sous voile . La marina est dans une ile en face l'agglomération . Pour aller au centre , il suffit de prendre le vaporetto.
La marina est calme , bien abritée du clapot occasionné par les bateaux taxis qui vont à une allure folle .

Samedi à Draveil

Et bien voilà , nous sommes de retour à la maison
Pendant 3 jours nous avons arpenté Venise et visité un maximum de musées et d'églises ; en effet nous avions acheté un pass pour les églises et un pass pour les musées . Nous avons vu une multitude de tableaux , dont beaucoup de Tintoretto , mais nous ne raconterons pas Venise , il faut y aller et se laisser séduire par le charme de cette ville
Notre retour au bateau est prévu le 9 septembre , pour aller hiverner à Preveza (Grèce) fin octobre .


l album photo est 2013 08 kvarner et istrie
 

Partager cet article
Repost0

commentaires