Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 juin 2013 5 21 /06 /juin /2013 16:47

ce bulletin est envoyé de Dubrovnik , pour des raisons de surcharge de la capitaine le tri dans les 600 photos du Montenegro n a pu etre fait et l album photo sera mis en ligne prochainement

celui sur l albanie est le 2013 05 albanie

 

 

 

JEUDI 13 juin marina de Bar

 

Enfin une étape presque entièrement à la voile et de plus vent de travers . Nous sommes partis à 8H30 avec un bon de nord est qui a tenu juqu'au milieu de l'embouchure du Drin et de sa vallée ; Puis le vent est revenu à l'ouest , un petit 4 ; le vent ne nous a laché qu'à l'arrivée devant la marina de Bar . Depuis la frontière,la côte est montagneuse mais le bord de mer est pas mal construit, avec des résidences de vacances; ce ne sont plus des immeubles mais des villas .

Nous avons pris une place le long d'un quai de la marina AD , sans que personne ne nous accueille . La marina est loin d'etre pleine et il y a peu de bateaux habités . La taille des bateaux a beaucoup augmenté depuis la grèce, nous sommes maintenant un petit bateau .

Je vais faire les formalités , ce qui me prend une petite heure ; il faut tout d'abord trouver le harbour master ( batiment anonyme derriere un café et la banque hypo ) , payer 100 euros à la banque pour avoir le droit de naviguer un mois , passer à la police et à la douane et pour finir aller au bureau de la marina , cout 66 euros la nuit !

Ensuite nous nous promenons un peu dans la ville qui est une ville toute neuve , avec de grandes avenues plantées d'arbres ; on a un sentiment de calme et d'aisance mais une certaine sensation de vide devant ces routes si larges pour si peu de voitures. La monnaie du Montenegro est l'euro , et les prix ont l'air d'etre du meme ordre de grandeur que les prix français .

 

VENDREDI meme marina

 

Ce fut un jour de visite des sites aisémént accessibles depuis la ville ; Tout d 'abord Stari bar , soit la vieille ville de Bar située à 4 kms , nous voulions prendre un bus pour y aller mais sur le chemein de la station ( assez loin du centre ) nous nous sommes fait héler par un taxi et pour 5 euros il nous enmené à Stari bar . C'est en fait une citadelle dont les remparts sont en bon état mais dont l'intérieur est très ruiné ; la restauration est bien faite et la visite plaisante, avec un peu mais pas trop de maisons refaites , des arbres et ds fleurs, mais il y a peu à voir si ce n'est les montagnes trés hautes qui dominent le site . En une heure nous avions fait tous les sentiers ; en recherchant un bus nous avons rencontré un taxi qui a proposé de nous enmener à Ulcinj , station balnéaire avec une vieille ville . Cout 20 euros soit le prix du bus et nous sommes partis .

La route est belle , la ville d'Ulcinj est principalement située dans une ravine qui descend vers la plage , Les pentes de la ravine sont évidement construites de villas et d'immeubles . La vielle ville est située en bord de mer sur un éperon rocheux qui domine la mer et la plage . Les remparts sont bien conservés mais l'intérieur est assez ruiné à l'exception des hotels et restaurants qui ont bien rénovés des anciennes demeures ; Il y a donc beaucoup de belles terrasses toutes vides , sauf les aboyeurs . Assez de déjeuner dans des restaurants déserts qui de plus n'offrent que des pates ou des bifteks , nous descendons sur la plage et déjeunons au restaurant aragosta de la viande cuite à l'italienne avec des serveurs aimables .

Nous revenons en bus qui coute pour nous deux, 15 euros soit presque le prix du taxi et les stations de bus que ce soit à Ulcinj ou à Bar sont bizarement loin du centre ville .

Diner au bateau aprés des essais de liasons internet qui ne fonctionnent pas à Bar .

Finalement cette escale n'a que peu d'interet mais elle est nécessaire pour entrer au Montenegro.

 

Samedi soir mouillage de Bigova

 

La pétole semble bien installée et c'est donc au moteur que nous avons longé la côte , belle avec de hautes montagnes noyées dans la brume , mais toutes les criques avec plage sont construites et les plages pleines de parasols et de chaises longues ; Nous passons devant sveti stephan , une petite ile devenue presqu'île avec un vieux vilage en pierre de taille, un des sites les plus photographiés de l'Adriatique , qui est maintenant un hotel , puis devant Budva en principe le st Tropez du Montenegro , mais que tous les blogs n'aprécient pas et nous nous arretons à Bigova , petit village d'une cinquantaine de villas . C'est trés calme , il ya 7 bateaux mouillés sur bouées probablement offertes par les restaurants . Baignade dans une eau qui se réchauffe , mais nous ne voyons aucun poisson , Puis restaurant , celui du quai qui est moyen ( viande pas mauvaise et frites , avec fromage vin et café pour 31 euros , le vin maison a un gout un peu étrange qui rappelle un peu le résiné en moins fort ) ; mais les convives les plus affamés sont les moustiques .

 

Dimanche mouillage de Mamula

 

C'est toujours la pétole , à peine une ride de temps à autre ; nous allons mouillé dans la baie de Bodra Luka , ce qui veut dire en serbe le bon port , c'est une baie déserte bien agréable . N 42 22 1 E 18 38 5

Nous repartons aprés le déjeuner , la coté est jolie avec des falaises calcaires et des grottes , il y a pas mal de criques ou sont mouillés des bateaux moteurs , nous sommes dimanche et les gens du coin viennent passer la journée dans les criques. Les constructions commencent à se voir . Une heure aprés nous mouillons dans la baie de Mamula , au pied d'une petite île avec une église maintenant transformé en maison . Le site est bien beau,juste à l'entrée des bouches de Kotor.

 

Lundi mouillage de Morinj , 3 éme baie de Kotor

 

L'anticyclone règne toujours sur l'Adriatique , il fait beau et brumeux.

Nous entrons dans les bouches de Kotor sans voir la totalté des montagnes qui les entourent car la brume éclairée par le soleil de face est épaisse .

Nous longeons la cote sud de la première baie qui est suvage couverte de maquis , avec un seul village de 5 maisons dont au moins un restaurant qui a mis des bouées. La rive en face est construite . Aprés le premier passage étroit ( encore large de 300 m ) nous entrons dans la deuxiéme baie , nous longeons sa cote nord sans voir les autres cotes toujours dans la brume. La cote nord est une suite de villas en bord de mer et de route , avec des quais et des petites plages de sable déja occupées de touristes à cettte heure encore matinale ( 8 H ) .

Le deuxiémé détroit est peu large ; 100 m pas plus et juste en face ( 1 MILE ),il y a la montagne et le joli village de Perast , intact de constructions récentes . Nous longeons doucement les quais ; Il y a encore 20 m de fond à 20 m de la rive . En face de Perast il y a 2 ilots tout petits , avec chacun une église; nous mouillons au nord de l'église orthodoxe qui peut se visiter ; il y a une étroite zone possible pour mouiller par moins de 10 m .

Il y a pas mal de touristes qui visitent cette église bien entretenue avec des peintures hélas bien assombries par le temps . Le coté nord de cette troisième baie est très beau.

Nous allons ensuite à Risan, pour mouiller et aller visiter en bus Perast . Mais si le site du cirque de montagne est grandiose , la ville est moche et nous repartons dans le coin ouest de la troisiéme baie ou selon Maxsea on peut mouiller . Le site est beau , il y a un petit village avec des maisons qui montent jusqu'à une église ,les rives sont boisées , deux rivières débouchent sur une petite plage de sable , il y a un café .

Nous allons explorer la riviére , cadre bucolique mais nous ne pouvons alller bien loin, ll n y a plusd'eau . Alors nous descendons à terre pour voir le petit village , une fleche indqique sur une route cimentée qui monte : stone bridge 4 kms . Nous commençons à monter, sous le soleil. Une heure plus tard à l'entrée d'une zone avec plusieurs maisons trés espacées , nous arretons et sommes rejoints par 3 anglais qui cherchent aussi le pont de pierre ;nous faisons alors demi tour. Nous reverrons une dame en bas , qui a marché 30 minutes de plus et qui n'a rien vu de plus Le paysage heureusement valait la montée

Le soir nous allons manger une pizza au café.

 

Mardi 18 juin quai de Kotor

 

Le temps est toujuours beau et calme ; nous partons pour Perast et nous prenons une bouée dans la crique au sud de la ville , on aurait pu aussi aller au petit quai . La ville qui a été ruinée par un tremblement de terre a été très bien restaurée, la ville a connu son apogée au XVII siécle ; il y a une grande église avec un petit musée et un musée maritime petit mais bien fait , des rues étroites et des escaliers ,des belles maisons de pierresblanches ,à toit à 4 pans recouvert de vieilles tuiles; nous nous y promenons une heure ; puis repartons faire le tour de baie de Kotor en commençant par le coin nord ; les montagnes qui dominent les rives nord et ouest sont impressionnantes , quasi verticales et nues . Tout le long de la rive est il y a une succession de quais et de petites plages avec des villas . Nous arrivons tout au fond du coin sud , à la ville de Kotor . Il y a de la place au quai ( pendilles ) et un marin nous aide à l'amarage . Le marché est juste en face et nous pouvons acheter des fruits pour le repas du midi et des légumes. Il fait très chaud , nous parrtons visiter la vieille ville, Elle a été également bien restaurée , il y a des ruelles , de belles maisons des églises de tous rites , la cathédrale st tryphon est une belle eglise de style lombardo byzantin ( qui ressemble un peu au roman ) , un peu plus loin une deuxième eglise du meme type ; l'église orhodoxe place st luc a de trés belles iconostases . ( rappel :dans les église orthodoxes, le fond de la nef est occupée par une paroi de bois peinte d'icônes ) et nopus trouvons l'entrée de la montée à la citadelle qui domine la ville . Nous attendons un peu que la chaleur baisse et partons à l'assaut . Première étape la chapelle san giovanni à 155 m de haut . Le chemin permet de belles vues sur les toits de la vieille ville . AM s'y arrete , je continue le chemin et parviens jusqu'en haut de la citadelle à 260 m , la fin du chemin a été difficile mais valait l'effort .

Le soir repas dans un restaurant qui proposait le wifi ( la skala ) , diner correct sans plus avec différents types de viandes , la cuisine monténégrine ressemble à la cuisine italienne , ce qui est normale vu la,durée de l'occupation vénitienne .

 

Mercredi mouillage de l'île Stradioti ( baie de Tivat )

 

Aprés avoir fait quelques courses nous repartons toujours au moteur , nous bouclons le tour de la baie de Kotor , passons devant l'immense marina de Tivat ou ne voyons quasiment que d'immenses yachts , virons le beau monastére de la pointe de l'île stradioti et mouillons dans la crique occupée jadis par le club med ; il ne reste que des ruines

de paillottes au milieu du maquis qui a repris ses droits . La crique est calme et un peu ventée ce qui est bien agréable ; la température de l'eau est montée à 30 degrés .

 

Jeudi

 

 

C'est la fin de notre séjour au Monténégro , nous passons à la douane de Zelenika , les caoutchoucs du quai nous laissant un souvenir du Montenegro ( formalités courtes ).

 

Petit bilan.

La cote du montenegro est assez jolie, mais presque toutes les plages ont subi des aménagements d'un gout douteux ,et les bouches de Kotor nous ont un peu décues , seules les baies de Risan et Kotor sont entourées de hautes montagnes , et les mouillages sont difficiles, les fonds plongeant très vite ; toutes les baies sont très baties et pas toujours de belle manière .

Nous nous sommes contents d'y etre passés mais nous n'y arrêterons pas au retour .

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires