Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 juin 2013 2 04 /06 /juin /2013 14:42

QUELQUES ILES IONIENNES

 

mercredi midi 22 mai, marina  Missalonghi,  à terre

 

Nous attendons d un instant à l 'autre la mise à l'eau , promise entre midi et une heure.

Nous sommes partis de Paris, dimanche matin au vol de 6h 20, à 12 H 30 nous étions arrivés à l'hotel Byron en ayant pris le metro à partir de l'aéroport .L'hotel est a 50 m de la station de métro acropole , donc à 5 minutes du musée et aux portes de la plaka , le quartier le moins récent d'Athénes .

Nous avons bien déjeuné sur une place à coté ( stifado de veau et souris d'agneau au citron ), les restaurants de la place étaient bien remplis moitié de touristes moitié de grecs .

Puis nous avons parcouru la plaka , la nuit ayant été courte , nous n'avançions pas très vite mais la plaka est un petit quartier, bati sur les premières pente de l'acropole , avec des petites maisons , des rues étroites et des escaliers , beaucoup de restaurants  et des fleurs partout. Pour profiter de leur  fraicheur, nous avons visité les musées : musée de la poterie à Monostakeri ( sans beaucoup d'interet ) , le musée de la musique ( pas mal fait avec des écouteurs pour entendre le son des instruments , notamment celui d'une espéce de biniou ) et enfin le musée de l'Acropole ou nous avons essayé de prendre des photos des Korés , car il semble interdit de les photographier ,toutes les autres objets étant photographiables. ( On a réussi à prendre une dizaine de photos )

Retour à l'hotel pour une petite sieste puis diner à un restaurant qui proposait de choisir 5 plats ( pour 2 ) parmis 18 plats traditionnels ( qualité moyenne mais pas cher ).

Lundi nous avons pris le bus pour Messalonghi à 11H et à 15 h nous étions au bateau .

Il est en état correct , un peu poussiéreux orange ,car il y a eu du sirroco , pas humide sauf dans la salle de bain ou il y a eu une fuite de hublot ; la souris semble avoir disparue .

Après les formalités j ai essayé de faire les réparations urgentes : j ai réussi à réparer un bouchon de l'annexe , j ai changé le cadran du pilote automatique mais il ne s'allume pas et enfin j ai trouvé que la panne du speedo était due à un fil mangé par la souris laquelle a aussi surement sévi prés du frigo qui ne marche plus , le ventilateur tourne mais il ne fait pas de froid ; est ce la faute de la souris ?

Le soir nous été diné en ville : bon et pas cher , quel dommage que le centre ville soit à plus de 20 minutes à pied .Anne Marie s'occupait à vider tous les sacs ,faire du rangement et un minimum de ménage intérieur

Mardi a été une grande journée  de remise en état du bateau , il est presque prêt sauf pour le nettoyage à grande eau qui attendra que nous soyons sur l'eau

Le soir nouveau restaurant juste à coté du premier : bon et pas cher : 25 euros pour une entrée un plat ( pour moi du poulet cuit au vin , qui ressemblait a une cuisse de canard confite mais avec un goût de poulet ) un demi de vin et ,offert par la maison, un dessert .

 

Mercredi soir 23 mai

 

Enfin nous sommes à l'eau , et même 2 fois une fois sur l'eau car le bateau a retrouvé son élément et de plus il pleut .

Ce matin nous avons été à la ville faire des courses alimentaires pour compléter ce que l'épicier de la marina n'avait pas ( viande et diverses conserves grecques ) et aussi acheter une carte sim pour le smartphone : 10 euros pour 500 megabit ; il reste maintenant à apprendre à s'en servir . J'ai pu lire nos mails mais je n'ai pas réussi à en envoyer ni à me connecter à internet ; j'ai donc laissé un message à Nico pour qu'il me donne des renseignements complémentaires .

Vers 3 heures après une vive discussion avec le grutier qui n'avait pas Luliberine sur sa liste de mise à l'eau , le grutier a accepté de le mettre à l'eau , mais j'ai du faire les retouches de peinture , (la ou le bateau était calé) , en marchant à coté du bateau pendant que le tracteur avançait : la marina n'est pas très aimable , ni très professionnelle.

Ensuite nous avons nettoyé le bateau , fait le plein d'eau grâce au tuyau de notre voisin un québécois du bateau Andante . Et grand bonheur dans un coffre nous avons trouvé le cadavre de la souris , on l'avait un peu repérée à l'odeur  .

Diner au bateau avec des œufs sur le plat qui ont mis prés de 10 minutes à cuire : notre gaz est vraiment très faible et on ne sait pas pourquoi.

Heureusement l'ouzo est très bon et le temps a donc vite passé . ( marque ternavou du centre de la Gréce, qui selon l'épicier l'un des 3 meilleurs  )

 

jeudi soir baie de Petalas

 

Ce matin nous avons regardé la météo au navtex : Corfou et Rome annonçaient un avis de force 8, comme la veille mais ugrib annonçait un vent force 3 faiblissant et pétole à partir de vendredi .

Nous avons fait confiance aux américains et avons décidé de partir, avec un vent de 15 noeuds de sud ouest , pas tout fait dans l'axe mais presque  .

Et bien nous avons eus raison de partir , nous avons louvoyé pendant 4 heures jusqu'à la passe d'oxia , avec un vent faiblissant . Pour prendre le chenal entre l'ile et le continent nous avons mis le moteur , que nous avons gardé ensuite car le vent avait tourné et passé nord , en plein dans l'axe de nouveau

A 17 h nous nous sommes mouillés dans la grande baie de Petalas , bordée de collines désertiques.

Au loin quelques habitations , fermes de pêcheurs et d'éleveurs de poissons. C'est beau et calme .

Ce soir dans cette baie de plus de 2 miles de long nous sommes 4 bateaux .

 

Samedi 25 mai port de Kalamos

 

La nuit a été calme , calme qui s 'est poursuivi dans la journée , conformément aux prévisions ugrib .

Les prévisions du navtex étaient pour Corfou force 5 de  SW et pour Rome force 8 sur toute la méditerranée  . Nous avons donc fait principalement du moteur pour faire les 17 miles selon le speedo et les 22 miles selon le GPS qui nous séparaient de Petalas du port de Kalamos . Nous sommes passés au milieu des iles Dragonera , un fouillis de petites iles arides avec de nombreuses fermes marines .

Nous sommes arrivés au port de Kalamos vers 12 H 30 et avons été réceptionné par Georges qui nous a indiqué ou nous mettre ( mouillage sur ancre , cul à quai ) ; Georges est le propriétaire d'un restaurant au bout du quai . Seul incident , j ai laissé partir l'annexe et pour la rattraper j ai du prendre mon premier bain dans une eau fraiche : 22 degré !!

Le village est charmant; au pied d'une très haute colline avec de grandes falaises . Le petit port était encore presque vide à notre arrivée , il s'est progressivement rempli et nous étions une quinzaine en fin de journée .

Nous avons été mangé au restaurant de Georges, un poisson pour AM et des aubergines farcies pour moi , très bon . Puis nous avons chaussé les tennis et sommes montés jusqu'à une petite chapelle dans la colline .Le village est composé de maisons de pierre de taille avec des toits de tuile à 4 pentes , entourées  d'arbres et de fleurs . Sortis du bourg, nous étions dans des forets d'oliviers au moins centenaires et de pins ; la petite chapelle n'avait que peu d 'intérêt , mais la promenade valait le coup .

Ensuite nous avons flemmardé jusqu'à l 'heure de l'ouzo , que nous avons dégusté chez Georges pendant que nous profitions de la  connexion wifi ,  Puis nous avons mangé un bon ragout d'agneau .

 

dimanche 26 baie de Vlikho ile de Levkas

 

La météo est elle une science nationale ?

Ugrib prévoit un sud de 8 noeuds , la météo grecque annonce un force 4/5 W SW  tournant W NW et la météo italienne un force 6 de ouest , toutes ces météos écrivant de façon identique la situation générale !!

Et bien nous avons eu en moyenne du force 3 / 4 de secteur sud très variable , mais il y a tellement de hautes îles que le vent est forcément dévié , renforcé ou dévié . 

Partis à 9 H de Kalamos , nous avons parcouru 16 miles ( le GPS nous en donnant 22 ) pour aller dans la grande baie de Nidri sur l'île de Levkas . Si l'approche est belle avec de hautes montagnes assez vertes , l'entrée est décevante : c'est une immense marina avec une multitude de pontons , de flottilles heureusement non encore actives et de voiliers mouillés partout .Heureusement le paysage s 'améliore vers le fond de la baie , avec peu de bateaux au mouillage .

Nous avons mouillé avec difficulté au fond sud de la baie , dans une fond de mauvaise tenue ( 3 dérapages avant d'accrocher )

Le temps est assez nuageux et venteux et AM a renoncé au bain .( nous avons aussi aperçu des bancs de méduses )

 

lundi marina Cleopatra ,Actium en face de Preveza.

 

Pourquoi Cléopâtre ici ? Parce que c'est la que c'est déroulé la bataille d'Actium entre Antoine et Octave et ou Cléopâtre a fuit la bataille entrainant la déroute de la flotte d'Antoine .Preveza est donc un lieu chargé d'histoires , puisqu'il fut aussi le théâtre d'une autre grande bataille navale entre les turcs et les chrétiens commandés par Andrea Doria , ce fut une victoire turque que la marine turque célèbre encore . ( 30 ans plus tard les chrétiens prenaient une revanche définitive à Lépante , un peu plus au sud  )

Partis à 9h ,nous avons longé au moteur les cotes de Levkas qui sont sans attraits particuliers , c'est une suite de maisons ou de résidences au pied de la montagne . Puis nous avons embouqué le long chenal qui passe dans les marais séparant Levkas du continent . La fin du chenal est fermé par un pont tournant , et nous avons attendu son ouverture à midi ( ouverture toutes les heures ) ;

et nous avons mis le cap sur la marina . Accueil immédiat à la VHF , un matelot sur le quai pour l'emplacement ,parfait . Puis j'ai été faire les papiers et demander des réparateurs pour le pilote et le frigidaire . L'électronicien est venu presque de suite , il a vite détecté que le fil entre le calculateur et le display était rompu , il suffisait donc d'en passer un nouveau , mais ou ?

Finalement il a réussi à repérer par ou passait le fil , et a testé plusieurs fois pour voir l bon bout . Finalement il a tiré un bout de fil qui est venu : la souris l'avait mangé ( dans la double cloison sous la penderie ) , il a donc rabouté tous les bouts et le pilote remarche . OUF !

Cela a pris 3 heures .

Le soir pour fêter cela nous avons été au restaurant de la marina , bien et pas trop cher .

 

Mardi  marina Cleopatra

 

Ce fut une journée calme mais cependant bien occupée ; ce matin lessive et achat de divers matériels pour le bateau , puis accueil du réparateur du frigo qui n'avait finalement qu'un manque de gaz .

Ensuite nous avons été à Preveza en taxi pour acheter un camping gaz pour pallier au gaz défaillant ; on a trouvé un petit feu qui pourra servir par temps calme , nous n'avons pas trouvé le câble de recharge de l'ordinateur ; et nous avons fait quelques courses de frais .

Preveza est vraiment une petite ville , dont le centre est parcouru de petites rues , dont beaucoup piétonnes avec des cafés et des restaurants partout . L'après midi tout est fermé jusqu'à 6 heures .

De retour au bateau nous avons fait le plein d'eau ; nous sommes prêts a partir pour le nord , et pourtant il ne fait pas chaud .

 

Mercredi ormos ianonou

 

La marina Cleopatra est très satisfaisante:excellent accueil, des réparateurs ;un ship bien fourni, un resto sympa, les lieux très propres ,bref unnlieu à conseiller, et nous y hivernerons notre ballade de cette année terminée.

Aprés avoir réservé la marina pour l hivernage, fait le plein de fuel ( 147 L , il n'en restait pas beaucoup  ) nous sommes partis vers le nord ouest au début avec un vent de 8 noeuds d 'ouest , qui nous a vite abandonné ( et pourtant dans la nuit il avait soufflé d'est à plus de 20 knts ) ( deuxième remarque la météo italienne prévoyait du force 6 de NW ) ; après avoir hésité entre un mouillage sur une ile ou sur la côte , nous avons choisi la côte et la baie ou nous sommes ce soir . Nous sommes passés devant la baie des deux rochers qui paraît très bien et celle de farani qui a l'air également d'un bon abri mais la plage est un peu gâché par deux petits hôtels .

La baie ianonou est un grand cirque environné de montagnes, couvertes de maquis . C'est beau .

C'est aussi bien protégé du vent d'ouest qui s'est levé devant la vallée du fleuve   mais un restant de houle d'ouest y entre et le mouillage est un peu rouleur .

Nous sommes ce soir 4 bateaux dont 3 devant une petite plage de galets desservie par une route . Évidemment nous avons monté cette route pour avoir une vue sur la baie ,( l'eau n'est pas très chaude et AM après y avoir mis les orteils a renoncé au bain )

Ce soir le vent a tourné , une légère brise d'est nous oriente perpendiculairement à la houle et le bateau s'agite un peu .(j'ai donc décidé de coucher sur les matelas par terre au milieu de la cabine le long de la dérive ,seul endroit qui ne balance presque pas)  

 

Jeudi baie de Lakka ile de Paxos

 

L'île de Paxos fut crée par Posseidon pour y abriter ses amours avec Amphytrite , et il l'a très bien réussi ; c'est une ile de collines escarpées ( jusqu'à 200 m ) couvertes d'oliviers, qui poussent assez hauts et sont peu taillés , la plupart sont très vieux avec des troncs malades et ne sont plus très exploités, bien qu 'à certains endroits on voit encore des filets pliés en attendant le moment de la récolte .

L'ile a été aussi l'endroit ou une voix venu de la mer a ordonné a un marin égyptien d'annoncer la mort du grand pan , c'est du moins ce que raconte Plutarque .

Nous avons fait le trajet depuis ormos ianonou au moteur avec une mer un peu houleuse . La météo annonçait du force 6 , nous avons eu 6 noeuds .

La cote de Paxos entre Gaios et Lakka est belle , c'est un succession de criques de sables , avec quelques villas , des oliviers et des cyprès .

La baie de Lakka s'était assez vidée à notre heure d'arrivée ( 13 h ) , et nous avons mouillé prés du rivage et personne ne pouvait raisonnablement se mettre entre nous et la cote .

La baie s'est remplie ensuite mais au soir il reste de la place .

La petite marine a des rues étroites , entre des villas ; il y a surtout des restaurants et quelques magasins d'alimentation .

Nous avons une grande promenade sur les collines avant d'aller voir le phare, c'est une foret d'oliviers , avec des maisons dispersées

 Le soir repas au restaurant recommandé par le blog du voilier logos , la piazza ; l'agneau, rôti façon méchoui, était très bon mais le stiffado de bœuf quelconque .

 

Vendredi soir mouillage de Petriti N 29 27 1  E 20 00 25

 

Enfin une belle journée avec du soleil , du ciel bleu et du vent , il ne manque que quelques degrés au thermomètre car dés que l on n'est plus au soleil il fait frais et même froid , En barrant soue le bimini ,au prés avec 15 noeuds de vent apparent nous avions la tremblotte !!

Nous avons donc fait 20 miles à la voile , avec un vent de secteur ouest de force 2 à 3 , le pied donc question navigation .

Le danger de la pointe levkimmis , une longue langue de sable sous 1 m,d'eau se voyait très bien , le point nord est à N 39 28 15 E 20 04 00.

Nous sommes arrivés au mouillage à coté du petit port de pêche ( 5 gros chalutiers y sont rangés et une dizaine de petites barques de pèche) vers 2H .

Le long de la plage il y a de nombreuses tavernes quasi vides .

Nous sommes partis faire une petite promenade , d abord dans le village très neuf , puis dans les oliviers en bordure de mer . Comme à Paxos les oliviers sont de de grands et vieux arbres , qui procurent un ombrage profond . Les olives sont encore ramassées , car on voit partout des filets ou les olives tombent.

Les tabernas du bord de mer ne nous inspirant pas , nous dinons au bateau .Il y a 5 voiliers au petit quai et 3 autres comme nous dans cette  grande baie

 

Samedi 1 juin mouillage au sud de la citadelle de Corfou :ormos garitsa

 

Encore une belle journée , toujours fraiche en mer mais ensoleillée ,avec un vent de sud ouest qui a commencé doucement vers 10h pour atteindre force 4 vers midi et baisser en fin de journée . Nous avons donc fait ces 15 miles à la voile pour aller mouiller prés de la jetée qui ferme au sud la grande baie de la citadelle . Nous avons tenté d'aller à la marina mandraki , mais elle n'a pas répondu à nos appels VHF et nous n'avons pas voulu forcer une place , la place pour faire évoluer le bateau étant restreinte. Le mouillage est relativement calme mais un résidu de houle fait gentiment danser le bateau . Nous avons fait une balade dans la ville ( 20 minutes pour atteindre le centre );la ville est une ville du midi avec des ruelles étroites , des immeubles de plusieurs étages plus ou moins bien entretenus , souvent reliés entre eux des fils à linge Il y a évidement des rues de boutiques à souvenirs et de restaurants , mais en cette fin mai assez peu de touristes . Il y a encore beaucoup de rues vierges de tout commerce, et même pour la vie de tous les jjours sans assez de commerçants de nourriture .Une petite épicerie nous a permis d'acheter quelques tomates , mais elle était très peu approvisonnée , avec quasiment aucune conserve .

En définitive,Corfou est une ville ou il doit faire bon vivre , mais sans attrait particulier ou monument très remarquable .

Le soir nous avons diné assez bien ( en entrée un bon plat d'aubergine et de feta )  dans une taverne prés du bord de mer , en face du bateau , en prime nous avons eu de la musique «  live « pour finir le repas .

 

Dimanche soir ormos Kalami   N 39 44 56 E 19 56 03

 

La nuit et la matinée ont été orageuses et pluvieuses . La dernière averse a eu lieu à 14 h . Nous n'avions pas envie de naviguer sous la pluie et de plus on préférait arriver un lundi en Albanie plutôt qu'un dimanche . Pour bouger un peu , nous avons donc décidé d'aller mouiller à la pointe nord est de Corfou , là ou le guide indique de nombreuses criques . Cette pointe est belle ; c'est une cote très haute , avec de la végétation jusqu'à mi pente . Il y a pas mal de villas qui s'étagent sur les pentes, au lieu de la verdure La cote présente des criques avec des petites plages de sable , des cyprès et d'autres arbres  Après avoir été jusqu'à la plus au nord la baie San stefano , très petite calanque très ventée et pleine de bateaux, nous avons opté pour la baie  Kalami , pas la plus jolie mais la plus grande et avec des fonds corrects pour le mouillage, de plus il n y avait pas de vent , ce qui est bien agréable pour nous réchauffer car le soleil est revenu . Nous avions essayé plusieurs criques plus jolies , mais avec des fonds trop profonds , Pour un mouillage de jour cela serait possible mais pas pour la nuit avec des vents tourbillonnants et changeants .

Le vent en principe dominant de nord ouest n'est pas encore établi , cette après midi il semble d'ouest , mais on a déjà subi beaucoup de variations .

La crique a une grande plage , et semble fréquentée par des locaux .Il y a  3 tavernes , un centre de ski nautique avec peu de pratiquants et qui ne nous gène pas .

Après l'apéro et dés que le soleil a disparu derrière la crête , nous avons été au restaurant « the white house « , à 50 m du bateau . Il est très bien avec de la cuisine de qualité , en particulier un houmous presque aussi bon que celui de Micheline ; un très bon baklava également . Le restaurant était plein , surtout des anglophones , il doit être connu des résidents .

 

Bonne fin pour notre première partie de croisière en mer ionienne ; demain c'est l'Albanie.

    

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires