Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 mars 2010 2 09 /03 /mars /2010 15:59

Mercredi même mouillage

 

La journée a été consacrée au snorkel : le matin dans la passe de l’ouest , l’après midi dans la passe de l’est ( presque 4 h en tout); ils ont été tous les deux très bien , on a même vu 6 balistes bleus et un banc de carangues. Nous avons eu deux nouveaux voisins , des français dont lotus bleu que nous avions vu a Tigre.

 

jeudi 28 janvier 2010  Mouillage de Salar

 

Le temps est devenu maussade, avec des passages de grains ; il a aussi viré au nord est .

Nous avons pu profiter d’une heure de soleil ce matin pour aller au mouillage de l’ile Salar qui nous avait bien plu. Il est maintenant connu puisque nous sommes 10 bateaux au mouillage ; heureusement les gens mouillent loin de la rive et nous avons trouvé une place tranquille, normalement bien protégée ; mais le vent et les vagues tournent autour de l’ile et nous avons du vent virant à l’est et des vagues , heureusement pas trop fortes mais qui font un peu tanguer le bateau. Nous avons pu faire du snorkel dans la passe à l’ouest de Salar, jolis coraux mais peu de poissons, comme d’habitude. Nous avons eu la visite de deux bateaux : un de Maquina avec 3 vendeuses de molas ( AM en a acheté un ) et un autre de Soledad mira qui vendait des langoustes ( AM en a acheté deux tournées ) .

 

Vendredi 29 janvier  mouillage de Gaigar ( Mormake )

N 9 26 33  W 78 51 0

 

Depuis ce matin, le temps est gris avec des averses et de rares éclaircies. C’est en profitant de l’une d’elle que nous sommes partis sous génois pour Mormake : 6 miles à faire en surveillant les cayes qui sont nombreuses. Nous mouillons sous le petit village qui a peu changé, si ce n’est une villa sur le coté ouest . Le mouillage n’est pas bien abrité , mais c’est juste le temps de voir notre ami ( et guide Idelfonso ) . Il nous accueille, nous allons chez lui donner les photos de sa femme et de sa fille ; évidement nous prenons de nouvelles photos des enfants de la famille. AM achète aussi un mola à Venancio,( frère d’Idelfonso et artiste réputé  en mola ) , il est magnifique ( 60 usd , il les vaut largement ! ) ; nous payons les taxes de séjour ( pour le mouillage et pour le droit d’aller sur la rivière ) achetons du pain , puis repartons mouiller à Gaigar , joli mouillage dans les mangroves, très bien protégé. Il y a deux bateaux au mouillage : un américain,un canadien. Finalement, alors que nous redoutions le monde, nous voyons peu de bateaux ( sauf à Salar)  , il n’en est passé que 9 à Mormake en Janvier .

Le temps gris de l’après midi nous incite à la paresse, nos seules activités étant l’achat de bananes et de poissons .

 

Samedi 30 janvier mouillage du rio Esandi

N 9 25 30  W78 51 2

 

A 8 h 30, comme convenu Idefonso et son cousin Yanni arrivent en ulu , pour aller sur le rio . Nous partons avec le gros bateau pour aller mouiller à l’entrée du rio ; le mouillage est joli , prés des collines boisées , avec des petites plages bordées de cocotiers . Nous prenons l’annexe pour remonter pendant 10 minutes le rio,  assez étroit et  vite bordé de collines. Puis nous débarquons et prenons un sentier menant à une cascade ; Au début le sentier est bien tracé : il traverse de nombreux gués peu profonds . Autour c’est la forêt avec des clairières défrichées pour cultiver des bananiers. Sur les collines il y a des champs de yucca car la terre ici y est propice . Puis le sentier devient étroit , juste une piste que nos guides ouvrent à coup de machettes. Nous arrivons à une rivière, le chemin est fini , nous marchons dans la rivière , il faut parfois se mouiller jusqu’à la ceinture. Au bout de 45 minutes nous arrivons à une petite piscine alimentée par une petite cascade. Ce n’est pas grandiose, mais le chemin était bien. En prime nous voyons des grenouilles noires avec des bandes jaune phosphorescent , elles ont la taille d’ un ongle mais chantent très fort et en super prime ; 3 singes hurleurs viennent casser la  croûte ( des feuilles) dans les arbres au dessus de nos têtes en criant très fort.

Nous rentrons de la promenade à 13 h , le temps de retourner au village pour manger et faire de l’eau ( 5 usd  ) il est 16 h et nous repartons mouiller dans la baie du rio . Hélas , si le site est très joli, il est aussi apprécié par les iens- iens qui nous agressent à la tombée de la nuit ; il n’y a aucun vent.

 

Dimanche 31 janvier mouillage de Nubasitupu

N 92922  W 78 52 50

 

Au réveil le temps est très gris et très humide, les iens iens sont toujours actifs ; le temps d’enfiler ma tenue anti iens iens ( chemise à manches longues , pantalon long et chaussettes) je me fais  piquer. Aussi nous partons sitot après le petit déjeuner  pour une ile sans eau douce ce qui limite moustiques et autres bêtes piquantes. Le vent est léger mais il est suffisant pour nous permettre de faire 4 miles au près, jusqu’à un récif de corail , ou il y a une petite ile de cocotiers ( 100 m de diamètre ) ou vivent deux familles. Le mouillage est entouré de coraux mais je doute qu’en cas de houle forte , l’abri soit bon . Heureusement le vent est léger.

Nous faisons le matin un bon snorkel sur le reef au nord de l’ile ;les coraux sont très beaux et très variés , mais un peu profond pour du snorkel ( de 5 a 10 m et plus ) , il n’y a pas beaucoup de poissons , mais il y en a ; nous voyons une tour à langoustes ( 4 sous le même massif de corail) , deux gros bancs de perroquets , une murène et un tentacule bizarre dépassant d’un rocher ( holoturie ?  )

Vers 13 h , un bateau à moteur américain vient mouiller à coté de nous , nous gâchant un peu la vue vers l’est . Nous allons acheter un mola à une dame de l’ile, puis repartons en snorkel. pour voir le même paysage avec en attraction un banc de calmars que nous observons longtemps ; ( je suis fascinés par ces bêtes) .

Partager cet article
Repost0

commentaires